Ibrahim Doucouré alias ‘’Babadé’’ : Le voleur de motos de la mosquée de Quinzambougou mis aux arrêts !

    0

    Mis en liberté conditionnelle seulement le 17 août, Ibrahim Doucouré dit ‘’Babadé’’ vient de récidiver. Il a été conduit au commissariat du 3ème Arrondissement le 2 Septembre dernier à 05 heures après avoir été pris en flagrant délit de vol de moto dans la Mosquée de Quinzambougou. Il est placé sous mandat de dépôt le même jour. L’habitude est vraiment une seconde nature.

    Agé de 28 ans, Ibrahim Doucouré ‘’Babadé’’ est un récidiviste dans le vol des engins à deux roues. Un délit pour lequel il a été poursuivi et mis sous mandat de dépôt par le Tribunal de Grande Instance de la Commune II du District de Bamako en mars 2021.

    En effet, Babadé est domicilié à Lafiabougou en CIV du district de Bamako.C’est un voleur professionnel qui opère dans les lieux populaires comme la mosquée. Encore une fois, plus précisément, le 2 septembre à l’heure de la prière du Fadjr, il a tenté de dérober une moto Djakarta au parking de la Mosquée Wahabite de Quinzambougou. Malheureusement pour lui, cette fois-ci il a été pris la main dans le sac par l’un des gardiens des lieux.

    Ainsi, selon le témoignage d’une victime de vol de moto en ce lieu de culte, du 25 août 2021 à nos jours, plus de cinq fidèles musulmans qui fréquentent ladite mosquée ont été victimes du vol de leurs motos Djakarta et ces vols ont été commis avec la même méthode. « Lorsque les fidèles entrent dans la mosquée pour prier, le voleur profite de leur inattention, car concentrés sur l’adoration à Dieu, pour dérober leurs motos dans le parking. Le Parker même a été discrédité. Mais dans la nuit du 1er au 02 Septembre 2021, les Parkers ont surpris le nommé Ibrahim dans le parking lorsque ce dernier s’est emparé d’une moto. Ils ont crié, oh voleur ! C’est ainsi qu’il a été appréhendé par la foule.  Avant d’être copieusement battu et conduit au Commissariat de Police du 3ème Arrondissement»a précisé ce témoin.

    Connu des archives de la Brigade de Recherches de ladite unité policière pour les faits similaires, l’inculpé a reconnu les faits lors de son interrogatoire. ‘’Babadé’’ a révélé comment il avait procédé à son coup foiré.  Qu’il a initié une promenade à travers la ville de Bamako. Arrivé au niveau de la mosquée de Quinzambougou, il aperçut que les fidèles musulmans étaient en train de prier dans la mosquée, c’est ainsi qu’il a profité de leur préoccupation pour soustraire frauduleusement une moto Djakarta dans le parking. « Lorsque j’ai voulu l’emporter, j’ai été surpris d’entendre un gardien qui a crié oh voleur. J’ai abandonné la moto en question pour essayer de m’échapper. Malheureusement pour moi, j’ai été rattrapé par la foule qui a commencé à me frapper. Pendant que certains me frappaient avec des bâtons et des fouets, d’autres disaient de me brûler vif. Heureusement pour moi, un monsieur qui se trouvait dans la masse a demandé de me conduire à la Police. C’est ainsi que j’ai eu la vie sauve » a-t-il ajouté.

    En somme, Ibrahim Doucouré ‘’Babadé’’ a été illico mis sous mandat de dépôt le jour de son arrestation, soit le 2 septembre 2021 pour flagrant délit de vol en attendant d’être jugé.

    Une dernière signature du Compol Tomoda !

    A noter que cette affaire a été la dernière du commissaire principal, Sadio dit Konon Tomoda, initiateur de l’opération Tourbillon ou encore ‘’Founou Founou’’. Il a servi dans ledit commissariat pendant une année. Pour l’achèvement de sa formation de Brevet d’Etudes Supérieures de Sécurité, de la prestigieuse Ecole Internationale des Forces de Sécurité (EIFORCES) au Cameroun, il fut remplacé par le commissaire divisionnaire Amadou Balobo Maïga le vendredi 3 septembre, dont la cérémonie de passation de fonction a eu lieu dans l’enceinte du commissariat du 3ème Arrondissement. Ainsi, le Compol Tomoda a été honoré par une attestation de reconnaissance et d’encouragement pour le service rendu et un Ciwara pour ses efforts consentis, délivrés par les représentants des quartiers de la Commune II. Une gloire qui précédera, sans doute, le grand succès de cet officier de police hors pair, pour l’acquisition de son Brevet d’Etudes Supérieures de Sécurité.

    Par Mariam Sissoko 

    Commentaires via Facebook :

    REPONDRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here