Au nez et à la barbe des Sapeurs-pompiers : Une Mercedes en flammes a littéralement explosé

    1

    Un vrai scénario catastrophe comme on n’en voit généralement que dans les films. Un véhicule en flammes a littéralement explosé plus de 30 mn après la sollicitation des Sapeurs-pompiers de l’aéroport. Qui y ont opposé, dans un premier temps, un refus poli avant de se racheter tardivement. 

    Alors qu’elle roulait tranquillement sur cette route de l’aéroport, cette voiture de marque Mercedes arrivée à hauteur du cheik point a pris spontanément feu avec au volant Hamidou Coulibaly. Plus de peur que de mal cependant, même si l’incident reste aussi rare qu’impressionnant.

    On ne le dira jamais assez, mais le Mali est vraiment le pays champion hors catégorie des accidents les plus improbables capables de survenir sur la route. Entre des piétons qui se jettent littéralement sous les voitures, des véhicules qui déboulent souvent en sens inverse, des routes goudronnées qui se déchaussent en raison de forte chaleur ou des voitures qui prennent feu, le pays ne semble jamais vouloir arrêter de nous surprendre.

    Sans raison apparente, la voiture prend feu devant ses yeux ! Fort heureusement Hamidou Coulibaly a réussi à temps à s’extirper du brasier avant que les choses ne deviennent plus sérieuses. Et a pu saisir à l’aide de sa caméra une scène aussi soudaine que surréaliste. Suivant tranquillement la voiture qui le précédait, le conducteur de taxi  a tout à coup vu la voiture devant lui prendre feu sans aucune raison apparente! Armé d’un extincteur, il s’est lancé à l’assaut des flammes, en vain. Les flammes gagnaient en intensité. Un gendarme a tenté le tout pour venir à bout de l’incendie, au moyen de sable lancé en direction des flammes. Peine perdue.

    Une autre tournure que les événements ont pris ce jour-là après que le véhicule en flammes a littéralement explosé plus de 30 mn après la sollicitation des Sapeurs pompiers de l’aéroport. Qui ont opposé au conducteur une fin de non recevoir, en l’invitant plutôt à saisir le Directeur de l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA) ou le ministre malien des Transports ! Surprenant non. Après coup, ils ont tenté de se racheter en envoyant une équipe. Trop tard, le véhicule d’une valeur de10 millions de F CFA est entièrement consumé.

    Georges François Traoré

    Commentaires via Facebook :

    PARTAGER

    1 commentaire

    Comments are closed.