Œil du Reporter : Prêcheurs devenus arnaqueurs, marchands d’illusions !

    9

    Ils font ne que tromper en fait les Maliens, arnaquer les populations, se jouer de la conscience des misérables en leur proposant des «Azizou dayounou»,  «Nassi», des livres, des eaux bénites, «Barika nassi»… Tellement intelligents, tous misent sur certaines radios. Souvent, à la même heure, on n’écoute que les mêmes personnes sur trois à quatre radios. En plus du fait qu’ils arnaquent tous, ils disent que leurs produits sont en promo pendant le mois de Ramadan et qu’après le mois de Ramadan, il n’y aura pas de réduction. Un d’entre eux a même créé sa propre radio afin de bien abuser des Maliens.

     

    À chaque heure de la sainte journée, ce sont des inepties sur le sens des rêves, des mots sur les dates de naissance ou encore des relations hommes-femmes. Ils ont des remèdes à tout (panacée). L’un d’entre eux dit qu’il a un «Nassi» et qu’il suffit de l’utiliser en 3 jours pour être millionnaire. Alors qu’il est lui-même en location ! Ces arnaqueurs, délinquants, drogués et marchands d’illusions s’attaquent aussi entre eux. Ils ne se font aucun cadeau. Sur ce plan, c’est Bandiougou Doumbia qui est moins agressif, à la différence de Choula Bayaya Haïdara ou encore du nouveau, Aziz Haïdara.

     

    Dans un pays où les gens aiment la vie facile, avoir tout sans rien faire, où les jeunes chômeurs remplissent nos rues, des diplômés sans emploi, où des misérables et des personnes démunies pullulent, ces marabouts jouent ces proies faciles. Et pourtant, la plupart de ces marabouts ne sont pas bien lotis encore. Selon Cheick Aziz Haïdara, il y a des trompeurs, des menteurs, des «philomanes (manipulateurs)», des prêcheurs qui escroquent les populations. Avant de dire qu’il est différent des autres, car il a eu «barika nassi» avec ses maîtres, qui l’ont autorisé à parler sur les ondes des radios. Car, d’après lui, il y a trop de bandits et de faux marabouts à Bamako. Lui, étant le meilleur, leur propose en ce mois béni de Ramadan son «barika nassi» à 5000 Fcfa, car lui-même l’a utilisé en trois mois et il a pu acheter une parcelle d’une valeur de 8 millions de Fcfa. Il a également construit une villa sur cette parcelle à 40 millions de Fcfa. Il a lui seul 71 parcelles de terre  et circule dans une voiture de 30 millions Fcfa. Pour ce prêcheur-arnaqueur, il doit montrer que son «Nassi» est efficace, avant de le donner aux gens. C’est pourquoi «Barika nassi» est vendu uniquement pendant le mois de Ramadan à 5000 Fcfa. Il a donné à cette occasion son numéro de téléphone et précisé sa localisation à Bamako. Cette même nuit, la même personne était sur 3 radios au même moment.

     

    Aujourd’hui, il est temps que le Haut conseil islamique du Mali se réveille, tout comme le ministère des Affaires religieuses et du culte. Car le jeune Aziz Haïdara se dit membre du Haut conseil de la commune III du District de Bamako, au niveau du bureau de contrôle. Mieux, le jeune Haïdara dit obtenir des autorités une carte professionnelle pour prêcher et enfin, qu’il est le président «des vrais marabouts du Mali» réunis, d’après lui, au sein de l’Union des vrais marabouts et prêcheurs du Mali (Uvmpm).

     

    On se demande quelle est la différence entre cet inconnu et nos connus, sauf qu’ils profitent tous de la misère, de l’ignorance et de la naïveté de nos populations. De véritables arnaqueurs, marchands d’illusions, doublés de «clascheurs» ! Ils sont loin d’être des marabouts ou prêcheurs !

    Kassim TRAORE

    Commentaires via Facebook :

    PARTAGER

    9 COMMENTAIRES

    1. Merci au journaliste d’avoir souligné ce point si crucial et si pertinent, il est vraiment temps que le gouvernement mette fin à ces salamalecs d’autant plus qu’un ministère est dédié à ses affaires religieuses et cultes.
      Bon courage à la presse
      “L’information est l’arme d’une population démocrate”

    2. Merci au journaliste pour ce article car si aujourd’hui quelques choses est devenir insupportable c’est écoute la radio qui était auparavant source information sont devient une prise otage des émissions par les soit disant prêcheurs comme bagadadji moussa ,badjougou,choala bayaya haidara il serait temps arrête ce phénomènes

    3. C’est pareil au Sénégal. En plus des voyous sénégalais déguisés en marabouts, beaucoup de chenapans nous viennent d’autres pays d’Afrique … sans compter les soi-disant guérisseurs traditionnels .. qui disent pouvoir guérir de toutes les maladies et dont les poudres toxiques bousillent les reins des pauvres populations. Ils font leur publicité mensongère dans tous les médias.

    4. Jaossan massadaga woussoulan foutaises simple extorsion de fonds par des precheurs menteurs et filomane

    5. C’est l’état qui doit protéger sa population contre ces marchands d’illusion, en les arrêtant. 😈

    6. Yes yah… voilà la vérité dite et tant pis pour les gens qui se font plumer mais comme pour les jeunes rappeurs Maliens….tôt ou tard ça va finir par des agressions entre Marabouts ou entre leurs Disciples car il y’a un gros business de sous d’argent derrière et comme la MAFIA personne ne peut s’attaquer à leurs intérêts. Comme d’habitude nos autorités dorment et laissent faire jusqu’au pourrissement.

    7. Les maliens sont trop naïfs. Si vous ne voulez pas ouvrir les yeux, ces charlatants vont vous les ouvrir et en plein dans le soleil. Reflechissez un peu, si leurs produits sont autant efficaces, pourquoi venir à la radio pour faire de la publicité? Qu’ils restent chez eux et utilisent leursnassi, kitab, massa daga… pour attirer la clientèle!

    Comments are closed.