Route de Ségou : Un bon chauffeur sauve la vie de ses 45 passagers !

    3

    Au niveau du village de Zambougou, situé à 35 km de la ville de Ségou, un véhicule-citerne rempli de Gas-oil en provenance de Bamako et un car de la compagnie ‘’Douentza Transport’’ sont entrés en collision dans la matinée du vendredi 13 septembre. Aucune perte en vie humaine, n’a été enregistrée. Mais, cinq passagers du car, dont deux enfants jumelles ont été légèrement blessés. Ces derniers ont été évacués d’urgence à l’hôpital NianankoroFomba de Ségou,  pour les premiers soins.

    Cet accident a failli tourner au pire. Mais grâce à Dieu, et à la maitrise du conducteur du Car, Mamoutou Dembélé, la vie des 45 passagers a été épargnée.

    Que s’est-il réellement passé ?

    Tout est parti, d’une femme avec ses 3 enfants. Cette dernière, sortie de la brousse, s’est jetée sur la route sans pour autant regarder, ni à gauche encore moins à droite. En ce moment, il était 10 heures.

    « Je venais de Bamako. Soudainement au niveau de ce village, une femme avec ses  enfants se sont  jetés sur la voie principale à tue-tête.  Ils ne savaient plus  où aller. Je n’avais pas d’autre choix que de les éviter » déclare, le conducteur de la citerne, Madou Diarra, avec une mine très triste.

    Certes, il est parvenu à épargner la vie de la bonne dame et de ses enfants, mais il  mettra celle de plusieurs autres en danger.   « Je suis parvenu à éviter la femme et ses enfants. Quand, je les ai dévié, deux ballons de la citerne ont pété. J’ai perdu l’équilibre et la Karasole, derrière de la citerne  a percuté un car », a expliqué le conducteur de la citerne.

    En effet, le car percuté venait de San. Il s’agit d’un car de la compagnie  ‘’ Douentza Transport’’. Il y’avait dans ce car, environ 45 passagers en plus du chauffeur.

    Aux dires du conducteur du car, Mamadou Dembélé, les choses n’ont pas été faciles pour lui lorsqu’il s’est retrouvé en face de ce mastodonte inflammable. D’après lui,  il a su gérer la situation, jusqu’à immobiliser l’engin à quelques mètres de la voieauprès d’un pied de Karité. «  Dieu merci, la vie de mes passagers a été épargnée » a-t-il déclaré.

    Aussitôt, il a souligné que des cas de blessures légères ont été enregistrés. Les victimes évacuées d’urgence à l’hôpital de Ségou.

    Avec des égratignures au visage, M. Dembélé, ne s’est pas du tout glorifié de sa réussite à pouvoir immortaliser le moteur du car avec beaucoup de sang-froid. Cela, même si les premières réactions recueillies auprès de certains passagers montrent à suffisance sa bravoure. Selon certains, n’eut été sa maitrise et sa baraka, il y aurait beaucoup de morts. Car le chauffeur a su éviter la citerne, éviter un freinage brusque( source de tonneaux) et pouvoir immobiliser son engin sans incident.

    Par Moïse Keïta

     

    Commentaires via Facebook :

    3 COMMENTAIRES

    1. M. Keita, votre texte est illisible. C’est quoi le mot Karasole(carrosserie?), le mot “immortaliser le moteur”?

    REPONDRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here