Accaparements de terres : Le monde paysan s’active pour la sécurisation foncière

0

Tête de file de la mobilisation contre l’accaparement des terres, la Coordination nationale des organisations paysannes du Mali (Cnop) fait le bilan de l’année 2015 sur les directives sur des régimes fonciers de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’Agriculture (FAO). 

 

C’est autour d’un atelier national d’information que les acteurs du monde rural se sont retrouvés samedi dernier à l’ex-Cres. Cette rencontre aidera à sensibiliser et à partager sur les directives volontaires sur la gouvernance responsable des régimes fonciers en rapport avec les terres, les pêches et les forêts au Mali.

L’idée de sécurisation foncière a pris corps le 18 nombre 2014 à travers le département du Développement rural, d’où la constitution d’une plateforme multi acteurs et d’un groupe de travail technique. Ces deux structure en place permettront de faire le suivi et d’être une force de proposition sur la sécurisation foncière, en s’appuyant sur les directives dans le l’objectif  d’une meilleure gouvernance du secteur. Dans ce combat, la Cnop-Mali fait bonne figure sur les directives qu’elle a menées.

A l’atelier de samedi dernier, les acteurs des services techniques, la FAO, les organisations paysannes et la société civile à travers la Convergence malienne contre les accaparements des terres (CMAT). En plus de ces acteurs traditionnels, des experts internationaux sur le foncier, des associations et groupe de recherches travaillent à cerner la question.

Il est attendu à la fin des travaux de faire le bilan des activités réalisées en 2015 et de réfléchir sur les perspectives de 2016. La finalité est de partager les acquis et les difficultés de l’année écoulée. En présidant les travaux, le représentant du ministre du Développement rural, Dr. Kané Rokiatou Maguiraga, a salué la réalisation de la feuille de route et indiqué qu’il reste à renforcer les producteurs.

A. M. C.

 

PARTAGER