Attaque terroriste contre le camp militaire de Dioura : Le retour des seigneurs du mal!

0

Hier dimanche 17 mars  dans la matinée, le camp militaire de Dioura, cercle de Tenenkou, région de Mopti, a fait objet d’une attaque terroriste. Le bilan provisoire (non officiel)  fait état de 16 soldats tués, plusieurs soldats blessés et portés disparus  ainsi que des véhicules brulés (au nombre de 8). Pour l’instant cette attaque n’est pas encore revendiquée. Mais tous les indices mènent à la marque du groupe JNIM (Jamma’atNustra Al Islam WalMusilimin).

Selon notre source, environs 40 hommes lourdement armés ont lancé l’assaut sur le camp militaire de l’armée à Dioura à 5heures du matin hier dimanche 17 mars.Les assaillants étaient divisés en 3 groupes et ont attaqué avec des armes lourdes énergiquement à partir du coté Sud-Est du camp.

Sous l’effet de la surprise, selon toujours notre source,  la riposte de l’armée malienne ne sera que de courte durée. Cela, à cause de la rapidité et la puissance des tirs de l’adversaire. La même source affirme qu’à  peine quelques minutes dans les échanges de feu, les soldats loyalistes du Mali, face à l’avancée des terroristes n’avaient d’autre choix que de se replier en rangs dispersés en abandonnant le camp.

De ce fait,  les terroristes ont régné en maîtres des lieux pendant 1heure environ  pour brûler tout et emporter des véhicules, des armes et  des munitions. Et ce, en ne laissant aucun signe de vie. D’ailleurs notre source a précisé que les terroristes en partant ont mis le feu au camp. Un poste militaire qui disposait de plusieurs soldats, d’armes lourdes et de munitions.

En début d’après-midi, le ministère de le Défense et des Anciens Combattants, dans un communiqué sur son mur a confirmé l’attaque, tout en indiquant des mouvements de l’aviation militaire (qui a survolé la localité) et des renforts terrestres.

Cette attaque qui survient quelques jours seulement après celui menée contre un convoi de l’escorte des Famas de partance à Hombori, ayant sauté sur des engins explosifs (7 morts), démontre que les groupes terroristes sont de retour avec force dans le centre du pays. Lorsqu’ils osent s’attaquer à un camp bien équipé, cela veut dire que ces seigneurs du mal ont de quoi pour encore sévir de manière spontanée.

Par Moïse Keïta

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here