Gatia-Gamou : L’autre bras armé de la terreur

14

 La zone d’opération du Groupe d’autodéfense des Touaregs Imghad et alliés (Gatia) est la plus instable et la plus meurtrière au nord du Mali de nos jours. Les communautés visées sont connues. Des dizaines de crimes sont perpétrées sur tous les axes menant à la Cité des Askia. Gao dont les populations excédées en appellent au gouvernement et s’apprêtent à défendre leur survie.

 Des crimes horribles au vu et au su de tous

Il y a un peu plus de 3 mois, sur les antennes d’une radio de la place, à Gao, le général Elhadji Gamou, chef de la milice Gatia, demandait pardon aux populations de la région. Motif : un de ses lieutenants venait de trouver la mort en s’attaquant à un élément d’un mouvement d’autodéfense sédentaire qui venait d’arrêter en flagrant délit ses complices en train de braquer des forains sur la route de Bourem.

Le malheureux est un ex-rebelle intégré à l’armée nationale. Quelques semaines après c’est à Intahaka à mi-chemin de Gossi, que trois éléments du Gatia dont un intégré aux FAMa sont pris en flagrant délit, posant une mine sur la route où passent véhicules des FAMa et bus de passagers voyageurs. Ils sont maîtrisés et lynchés par les populations en colère.

Juillet 2019, le sous-préfet de Gao perdait son épouse, assassinée à bout portant, c’était pour enlever le véhicule qui la transportait, toutes les pistes pointent les mêmes éléments. Dans la nuit de samedi à dimanche dernier, les FAMa arrêtent en flagrant délit cinq braqueurs tous éléments du Gatia, s’apprêtant sur la route de Djebock à torturer et à tuer des forains sédentaires.

Les éléments du Gatia, aidés de leurs congénères intégrés aux FAMa sont les auteurs des 2135 attaques sur les axes menant à Gao, avec 308 meurtres, 46 cas de viols et près de 12 milliards de biens emporté depuis que Elhadji Gamou a élu ses quartiers à Gao. Les rapports de gendarmerie, de la police et ceux des FAMa en font foi.

Gamou en est conscient et certains pensent même que son mouvement ne survit que grâce aux revenus de ces activités criminelles. En effet, aujourd’hui l’escorte de la drogue ne rapporte plus. Sous la pression des Américains, le trafic de stupéfiant bat de l’aile dans cette partie du Sahel. Tous ceux qui s’enrichissaient de cette activité se retrouvent soit au chômage, soit en prison tantôt partent voir ailleurs.

La bombance de l’âge d’or de la cocaïne est bien terminée. Les potentats locaux ne peuvent plus prendre la charge des pistoleros qu’ils engageaient. La milice Gatia retourne donc à ses anciennes amours : sous couvert de défense du Mali, terroriser et exproprier les communautés laborieuses. Dans cette entreprise sans lendemain se trouvent des intégrés dans l’armée nationale, qui servent de passeurs et de couverture aux check-points à leurs complices.

 Le héros Gamou : un mensonge qui a montré ses limites

On se rappelle que la propagande des médias français avait fait de cet officier un héros, après qu’il ait séjourné au Niger lors de l’occupation du Nord du Mali par le MNLA et les troupes d’Iyad Ag Ghaly et ses alliés jihadistes. Gamou ayant rallié les séparatistes pour vite se raviser qu’Iyad, rancunier, ne l’absoudrait pas de sa “trahison”. La frontière la plus proche étant celle du Niger, ce que beaucoup de nos concitoyens avaient pris alors comme un sauvetage de soldats maliens n’était en réalité qu’un ticket pour entrer sur le territoire nigérien et y trouver refuge.

Venir en compagnie de soldats d’un pays frère était une très bonne intention qui ouvrirait à la fois les cœurs des Maliens et les frontières nigériennes, tout en effaçant le doute que pouvait avoir les compagnons d’arme. C’était bien beau si la propagande de RFI et de France 24 n’avait pas trahi le plan des stratèges français qui se cachait derrière Gamou. L’utiliser lui et sa milice pour déstabiliser et terroriser durablement les populations restées fidèles à l’unité du pays.

Les médias français n’ont à cette époque jamais bien parlé de ceux qui agissaient en bien pour le Mali. Bien au contraire, ils ouvrirent leurs antennes pour proclamer l’indépendance de la république imaginaire et couvrir par leur bruit les cris de détresse des populations qu’on amputait et violait. Subitement, ils se trouvent d’amour pour “un officier loyal, héros qui œuvre aux côtés du Mali”.

C’était sans compter sur la mémoire encore vive pour des événements tout encore très récents : Gamou avait été choisi et armé par ATT face à l’agitation meurtrière des Iyad, Bahanga et Fagaga dans l’Adrar des Ifoghas. Au lieu de combattre les récalcitrants d’alors, Gamou, alors colonel, retourne ses armes contre les communautés peules de Fafa, en conflits avec les Imghad, sa communauté.

Les pillages et assassinats qui en avaient suivi ont marqué d’un signe de fer les rapports entre ces communautés qui, aujourd’hui encore, se combattent et se regardent en chiens de faïence. Aujourd’hui, personne ne peut dire la seule guerre que le général-héros a mené honnêtement ou a gagné pour le Mali. Mais notre pays est tombé sous le charme d’une propagande interne et externe savamment menée avec des moyens dont les Maliens ignorent la provenance.

 L’étau se resserre sur le Gatia

Aujourd’hui les crimes du Gatia sont connus et reconnus par tous les acteurs sur le terrain. La police malienne dont certaines hautes autorités les couvrent, la gendarmerie impuissante, l’Armée désabusée et trahie et les forces internationales dont le silence en dit long. Sans compter le gouvernement qui se refuse tout commentaire, abandonnant à leur sort des populations qui se défendent comme elles peuvent contre des hommes armés à qui on a tacitement confié leur sécurité et qui les haïssent mortellement.

Mais Gamou sait que les enquêtes de terrains se multiplient depuis que 7 militaires des FAMa ont été arrêtés soi-disant pour avoir participé au lynchage des poseurs de mines de Intahaka. Il sait aussi que les populations locales préparent la riposte aux crimes de son mouvement. Conscient de ce fait, le chef du Gatia déclare dans une audio sciemment distillée par ses partisans qu’il irait “sécuriser” Gao et Ménaka. Beaucoup parmi les populations en rient, tellement elles connaissent la couleur de la “sécurisation” des éléments de Gamou.

 Des complicités dans la haute administration

Très forts dans la manipulation de masse et avec des subterfuges insoupçonnés et savamment calculés, Gamou et ses communicateurs tentent encore de berner. Ne pouvant montrer aucune victoire gagnée au nom du Mali ou même une simple bataille menée résolument, ils s’investissent dans la communication à outrance. Mais ici la communication ne peut vaincre l’information donnée par votre serviteur.

Mais les agissements de Gamou sont couverts par des hommes acquis à sa cause et tapis dans l’administration aussi bien militaire que politique. Les officiers courageux qui tentent de s’opposer à ses jeux criminels contre notre pays sont soit mutés ailleurs soit victimes d’attentat. 

En tout état de cause, c’est aux autorités maliennes de prendre leur responsabilité. Les populations excédées peuvent réagir pour protéger leurs vies et leurs biens, et, le sang innocent tombe toujours sur ceux qui, ayant les moyens de mettre fin aux crimes, ont fermé les yeux parce que n’ayant ni enfants ni femmes dans les contrées concernées. Nous reviendrons sur d’autres révélations sur les crimes au nord du Mali, les réseaux et ceux qui en profitent.

A suivre…

Ali  M DIARRA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

14 COMMENTAIRES

  1. On sait tous qu’il était plus avantageux,pour gamou s’il n’était pas animé d’un patriotisme réel, de faire le choix des séparatistes afin de bénéficier de la protection et les moyens du GRAND PROTECTEUR FRANÇAIS.
    Il a fait le choix du Mali malgré le comportement du laquais français à koulouba.
    Ses hommes en ont payé de leurs vies.
    QUE LES ÉLÉMENTS ÉGARÉS AIENT COMMIS DES ACTES CONDAMNABLES NE PEUVENT PAS ETRE IMPUTÉS À TOUT UN GROUPE.
    On a trouve aussi dans les rangs des FAMA.
    On rappelle que les éléments de GAMOU sont des militaires maliens qui n’ont, en principe, pas besoin des ressources tirées des trafics de drogue pour fonctionner.
    Les armements lourds qu’ils ont sont ceux de l’armée malienne.
    Cet article rentre dans le cadre d’une stratégie tendant à affaiblir tous ceux qui sont contre la séparation.
    Il faut rappeler que pour les séparatistes GAMOU et ses éléments sont des traîtres.
    La popularité de GAMOU au dans l’opinion publique malienne pousse les stratèges tapis dans l’ombre du néocolonialiste à le “démystifier”avant de l’écarter définitivement dans le cadre d’un processus d’affaiblissement de l’ARMEE MALIENNE.
    Le but est de dissoudre la milice GATIA qui gêne énormément les séparatistes.
    GAMOU est incontestablement un patriote malien qui a tenté à plusieurs reprises de reprendre kidal empêché par la France cachée derrière la MINUSMA.
    La popularité de GAMOU est sa force.
    Il faut rappeler que la nomination de GAMOU au grade de GENERAL a été suscitée par l’opinion publique malienne.
    Les faits d’arme de GAMOU plaident pour lui.
    LE CHIEN ABOIE LA CARAVANE PASSE.
    Les campagnes de dénigrement ne peuvent pas l’atteindre.
    OSER LUTTER, C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

  2. RINZ 7 Août 2019 at 16:15 ;

    “… Il ne manquerait plus que la France lassée de tant d’accusation jette l’éponge..
    Bien sur la France dit qu’elle se sauve en opérant au Mali ..mais est-ce bien vrai ?
    Après tout BOKO HARAM est toujours au Nigéria et dans d’autres pays sans que cela ait une répercussion en France…” … /// …

    :

    J’en étais sûr…

    … Que, RINZ et Nfp allaient s’y mettre avec joie… !

    C’est reparti pour un tour…, de dénigrement.

    Si la France n’opère pas au Mali pour se sauver… La France opère au Mali pour sauver le Sahel, pour éviter un embrasement au Sahel. Et c’est pas rien… Cela est incontestable.
    Pour ça, on peut bien se passer d’une occupation de Kidal par des séparatistes et les mercenaires qu’ils ont faits venir avec eux. C’est ce que nous essayons de dire à la France.

    On peut se passer d’une occupation de Kidal par les séparatistes… !

    Il n’y a rien à attendre des séparatistes. A défaut d’aboutir à la partition du Mali… Ils nous empêchent de développer le pays. Car, aucun pays ne se développe en étant en guerre. Ils nous font perdre du temps.
    En plus, c’est pas les dirigeants séparatistes qui souffrent de la guerre. Eux sont bien à l’abri du besoin… Ce sont les Populations dont ils se réclament qui en souffrent… !

    Vivement le Mali pour nous tous.

  3. RINZ 7 Août 2019 at 16:15 ;

    “… Il ne manquerait plus que la France lassée de tant d’accusation jette l’éponge..
    Bien sur la France dit qu’elle se sauve en opérant au Mali ..mais est-ce bien vrai ?
    Après tout BOKO HARAM est toujours au Nigéria et dans d’autres pays sans que cela ait une répercussion en France…” … /// …

    :

    J’en étais sûr…

    RINZ et Nfp allaient s’y mettre avec joie… !

    C’est reparti pour un tour…, de dénigrement.

    Si la France n’opère pas au Mali pour se sauver… La France opère au Mali pour sauver le Sahel, pour éviter un embrasement au Sahel. Et c’est pas rien… Cela est incontestable.
    Pour ça, on peut bien se passer d’une occupation de Kidal par des séparatistes et les mercenaires qu’ils ont faits venir avec eux. C’est ce que nous essayons de dire à la France.

    On peut se passer d’une occupation de Kidal par les séparatistes… !

    Il n’y a rien à attendre des séparatistes. A défaut d’aboutir à la partition du Mali… Ils nous empêchent de développer le pays. Car, aucun pays ne se développe en étant en guerre. Ils nous font perdre du temps.
    En plus, c’est pas les dirigeants séparatistes qui souffrent de la guerre. Eux sont bien à l’abri du besoin… Ce sont les Populations dont ils réclament qui en souffrent… !

    Vivement le Mali pour nous tous.

  4. RINZ 7 Août 2019 at 16:15
    “Il ne manquerait plus que la France lassée de tant d’accusation jette l’éponge..”

    Salut mon frère !😉

    Le pire, c’est qu’à force de se faire insulter et cracher à la g…. pendant qu’elle est LA SEULE à combattre et abattre des jihadistes sur notre sol, plusieurs déclarations récentes de hauts responsables militaires français montre QU’ELLE COMMENCE TRES SÉRIEUSEMENT… À SE LASSER !!!😎😎😎😎

    Or, si la France plie bagage, même un enfant de 10 ans peut prévoir QU’EN MOINS D’UNE SEMAINE, Bamako sera aux mains des jihadistes…

  5. yugubané 7 Août 2019 at 15:47
    “Eh oui, ça devrait arriver, maintenant on y est ! Qui l’eût cru?
    GAMOU et DIDIER bras armés de la France ennemie ! 😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂

    Mon frère, TU AS TOUT RÉSUMÉ !😅😅😅

    Et tu vas voir que cette infinie connerie va faire un VÉRITABLE TRIOMPHE auprès de TOUS nos intellectuels de grin !!!😅
    (Je suis prêt à parier que sangare (grand expert en géopolitique anti-france 😆😆) ne va pas tarder à nous gratifier d’un commentaire éclairé de CONFIRMATION !😅😅)

    PS: Ceci dit Yugu, il est vrai que dès qu’il est question de notre Grand et Fier MALIBA, la France neocolonialiste ne recule devant AUCUN COMPLOT MACHIAVÉLIQUE :
    La preuve, non contente de nous avoir fourni INTENTIONNELLEMENT des hélicos qui ne volent pas, elle a en plus poussé le vice JUSQU’À CONVAINCRE L’IRLANDE ET LE BRÉSIL DE FAIRE PAREIL, AVEC L’AUTRE SUPER PUMA ET TOUS LES TUCANO!😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂

    TOUBABOU MAGNI DÉH !😁😁

  6. Il ne manquerait plus que la France lassée de tant d’accusation jette l’éponge..
    Bien sur la France dit qu’elle se sauve en opérant au Mali ..mais est-ce bien vrai ?
    Après tout BOKO HARAM est toujours au Nigéria et dans d’autres pays sans que cela ait une répercussion en France..
    Et puis avant 2013 le Mali n’était pas une priorité
    Mais les pays occidentaux ont cette particularité d’avoir des convictions et de s’y tenir…Donc
    Tout ceci n’engage que moi..individu perdu quelque part , et mandaté par personne

  7. Eh oui, ça devrait arriver, maintenant on y est ! Qui l’eût cru? GAMOU et DIDIER bras armés de la France ennemie ! Nos vrais héros seraient alors Sanogo, le MNLA et le CNDERRIÈRE qui nous ont sauvé du chaos. Il parait que ces derniers nous ont rendu service en posant des actes qui nous ont permis de savoir qu’on n’a pas une armée et surtout de découvrir qu’il y a de la corruption au MALI. Demain je ne serai pas étonné de voir le «frère IYAD» de Mahmoud DICKO plus vénéré que la France et la MINUSMA. Ça fait plus de 7 ans que nous sommes occupés à trouver un responsable à notre lâcheté plutôt que de nous défendre contre ceux qui tuent, violent et amputent nos femmes et nos enfants. Après avoir fait le tour du monde des coupables nous voilà avec les traitres, GAMOU, DIDIER, OULD MEÏDOU, FAYÇAL, ….

    Sachant que jusque-là personne ne nous a servi, pourquoi ne pas faire comme tous les peuples du monde et nous battre pour défendre nos femmes et nos enfants contre les salopards ? Sept ans de calvaire ne serait il pas assez pour que le BAMBARA se lève et prouver qu’il est le digne descendant de ses ancêtres qui croquaient de l’acier ? Je n’ai pas eu la chance d’être d’une lignée TIÈFARÍN ou de KÉLÈMANSA sinon j’allais me joindre à GAMOU le jour de son entrée à KIDAL pour laver l’affront.

  8. Le GATIA a souvent été présenté ici dans Maliweb comme un recours efficace contre les djihadistes (surtout Ifoghas ennemis séculaires)
    Ce mouvement fait partie de la Plateforme du 14/06/2014 avec d’autres milices pro gouvernementales
    On peut s’étonner qu’un pays confie sa défense à des milices qui ne sont pas directement sous les ordres du gouvernement..
    Pourquoi n’avoir pas intégré ces guerriers dans l’armée malienne , ou en faire une unité combattante de la nation ..
    La première question qui se pose c’est le financement de ces unités…On tremble à l’idée que ces combattants soient autorisés à se servir de butins pour se financer , acheter des armes, et vivre..
    Si c’était le cas le Gatia malgré un chef prestigieux ne vaudrait pas mieux que les djihadistes

  9. Seuls le naïfs pensent que Gamou joue pour le Mali. Allez savoir ce qui se passe réellement. Il utilise le Mali dans une guerre de tribus. Ceux qui sont fidèles au Mali sont connus. En tout cas seule l’Armée nationale doit détenir les armes. Tout le reste est le fruit de notre faiblesse et de notre lâcheté

  10. “… Dans la nuit de samedi à dimanche dernier, les FAMa arrêtent en flagrant délit cinq braqueurs tous éléments du Gatia, s’apprêtant sur la route de Djebock à torturer et à tuer des forains sédentaires.

    Les éléments du Gatia, aidés de leurs congénères intégrés aux FAMa sont les auteurs des 2135 attaques sur les axes menant à Gao, avec 308 meurtres, 46 cas de viols et près de 12 milliards de biens emporté depuis que Elhadji Gamou a élu ses quartiers à Gao. Les rapports de gendarmerie, de la police et ceux des FAMa en font foi… ” … /// …

    :

    Monsieur GAMOU mon Général, est ce que vos Hommes seraient en train de gâter ” la Belle Histoire ” ???

    Vous et votre Groupe, êtes considérés comme des Héros par bon nombre de vos compatriotes Maliens. On pensait que vous êtes du côté des FAMA, du côté de l’Unité de notre pays à nous tous… On pensait que seuls les séparatistes dont vous n’êtes pas et leurs mercenaires qui s’attaquent à notre pays, à nos Institutions et à nos Populations, sont nos adversaires… ?

    Pourquoi attaquer des Forains, les Populations que vous êtes censés défendre et les FAMA… ?

    On ne comprend plus… !

    On se rappelle que le Général GAMOU, par le passé s’était plaint du Président IBK et de son Gouvernement qui, à ses yeux, auraient plus de considération pour les Gens de la CMA ( les séparatistes ) que pour lui GAMOU et ses Hommes…
    GAMOU se plaignait que les leaders de la CMA se faisaient recevoir par IBK quand ces derniers en faisaient la demande. Mais que lui GAMOU…, on refusait de lui accorder audience quand il le demandait. Cela l’attristait disait-il… ! Serait-ce là l’origine du Problème… ?

    Vivement le Mali pour nous tous.

  11. Bien dit. Quand l’Etat soustraite sa sécurité. C’est qui arrivera. Le Lieutenant Ouattara est en prison pour avoir dénoncé le comportement de Gamou et de Didier Dakouo lors de la reconquête des régions du nord. Le lieutenant a été arrêté et accusé d’avoir volé la voiture d’un baron de la drogue que ces deux officiers généraux couvraient. Sa famille était obligée de rembourser la voiture pour laver l’honneur. Les deux officiers généraux ne se sont pas arrêtés là, ils ont aussi orchestré un autre coup-bas contre le jeune officier du camp para en l’accusant de vouloir fomenter un coup d’Etat contre les institutions. Devant la Cours d’assises acquise au pouvoir, l’officier a été reconnu coupable. Ceux qui ont assisté à ce procès l’ont qualifié d’un film hollywodien.
    Gamou et Dakouo sont tous des officiers félons qui ont transformé l’armée nationale en milice.

  12. Oui, il est un autre bars armé de la terreur, mais il ne brûle pas le drapeau du Mali et il n’est pas un groupe séparatiste comme la CMA qui brûle le drapeau malien et s’affiche comme un groupe séparatiste au vu et au su de la MINUSMA et les autres communautés internationales avec leur silence total donc leur complicité, c’est dommage et très dommage. ce qui reste certain après IBK et acolytes, d’autres maliens dignes et fières du Mali prendrons le flambeau dans la période 2023 et on verra comment les choses tournerons. IBK et acolytes ne pourraient pas régler cette question de Kidal car ils sont focalisés sur le mensonge, le vol en bandes organisées, la tricherie, le clanisme, le favoritisme, la gabegie, la surfacturation, l’impunité,, l’injustice et les comportements éhontés, avec la présence de ces fléaux au sein d’un système de gouvernance, rien ne peut aboutir, cela est indéniable.
    W est égal à Weekendien pour les intimes, cela mettrai une précision sur le COULIBALY Yacouba dont il s’agit.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here