Intensification des attaques terroristes au Centre et au Sud du pays: Plusieurs localités des régions de Ségou, San, Koutiala sous la menace de la Katiba Ansar Eddine Macina

3

Alors que les groupes terroristes affiliés au JNIM font l’objet d’intenses pressions militaires au Nord et dans le Gourma, la Katiba Ansar Eddine Macina d’Amadou Koufa semble disposer d’une liberté de mouvement dans certaines contrées du Centre et du Sud du pays.

Des mouvements de cette organisation terroriste sont régulièrement perceptibles, ces derniers jours, dans les secteurs de Pélengana, Niono, Macina, San, Koutiala. Faisant craindre l’imminence d’une attaque terroriste contre ces localités.

A croire des sources concordantes, le chef de la Katiba Ansar Eddine Macina, Amadou Koufa et certains de ses affidés ont convenu d’intensifier les attaques contre des positions des forces de sécurité dans les localités susnommées. Si, à San, les postes de police ou de la gendarmerie pourraient faire l’objet de menace, à Bla, c’est le poste de contrôle et celui du péage qui seraient dans leur ligne de mire. Les postions des forces de sécurité de Pélengana, Macina et même de certaines localités de la région de Koutiala font aussi l’objet de menace. La localité de Tominian, qui faisait également partie de cette liste noire, a déjà été visée, le weekend dernier, lors d’une incursion djihadiste ayant fait plusieurs morts dans les rangs des assaillants.

Une situation qui nécessite de la vigilance et un état d’alerte maximum des Forces armées et de sécurité des zones citées pour déjouer une éventuelle attaque.

Il est à préciser que la menace terroriste n’a jamais été aussi réelle dans ces localités que ces derniers jours, à travers d’intenses mouvements d’hommes armés.

A. DIARRA

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. Allez chercher les colonels du mal ils se cachent dans dans les bureaux climatisé .pour qu’il aillent au front .je pense que je ne fait pas outrage aux magistrats .
    Sacré mali

  2. Tandisque les colonels sont en train de devenir directeurs d’hopitaux ou d’instituts de sante publique, etc..

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here