Mali : l’armée malienne et la communauté internationale ne sont pas prêtes pour une intervention militaire (diplomate français)

21
Christian Rouyer, ambassadeur de France au Mali

L’armée malienne, tout comme la communauté internationale, n’est pas prête pour une intervention militaire afin de libérer le nord du Mali et évoquer une date proche pour cela, relève de la démagogie, a indiqué vendredi Christian Rouyer, ambassadeur de la France au Mali.

Lors d’une rencontre portant sur « la politique française au Sahel : cas du Mali », il a été beaucoup question de l’adoption d’ une résolution au Conseil de sécurité de l’Onu autorisant le déploiement d’une force internationale afin de libérer le nord du pays sous le joug des terroristes.

De l’avis de M. Rouyer, « l’armée malienne n’est pas prête pour une intervention militaire, même la communauté internationale n’ est pas prête ».

Estimant que l’attitude de ceux qui évoquent des dates proches pour une intervention militaire relève de la démagogie , M. Rouyer a par ailleurs indiqué que « les pays dits du Champ doivent se mobilisent d’abord et par la suite ils peuvent compter sur le soutien de la France, partant de l’Union européenne ».

Pour sa part, le président de la République par intérim du Mali, Dioncounda Traoré, ne manque pas d’occasion, ces derniers temps, pour rassurer ses compatriotes en affirmant que « la libération du nord du pays n’est question de temps et que le calvaire des populations vivant sous occupation ne sera qu’un mauvais souvenir, très prochainement» .

Publié le 2012-12-08 10:24:30 | French. News. Cn

Commentaires via Facebook :

21 COMMENTAIRES

  1. LA GUERRE EST INÉVITABLE CONTRE LE TERRORISME ET DOIT ÊTRE MENÉE PAR LES FORCES DE DÉFENSE ET SÉCURITÉ DU MALI, AVEC LE RENFORT, PLUS TARD, PAR LE CONTINGENT DE LA CEDEAO/UA/ONU.

    POUR PLUS D’EFFICACITÉ ET MOINS DE DÉGÂTS COLLATÉRAUX, ELLE DOIT COMMENCER PAR UNE GUERRE INFORMATIONNELLE (GUERRE STRATÉGIQUE DE RENSEIGNEMENTS SUR LE TERRORISME), PLUS PRÉCISE ET MIEUX CIBLÉE, MENÉE EN PARALLÈLE AVEC LA NÉGOCIATION, ET SE TERMINER PAR UNE GUERRE DIRECTE.

    Bonjour,
    La sécurité est un élément important, qui conditionne tout le reste.

    Le danger peut se trouver partout, en témoigne le dernier enlèvement d’un français dans la région de Kayes.

    Dans ma proposition de sortie de crise, intégrée dans la lettre ouverte en ligne au Président du Mali et aux Maliens, j’ai indiqué qu’il fallait d’abord opter pour une SÉCURISATION DE TOUTES LES RÉGIONS DU MALI y compris celles qui ne sont pas occupées par les terroristes et en parallèle mener les concertations nationales et régionales et les conférences de compromis dédiées aux négociations.

    Cette sécurisation doit être assurée par les forces de défense et sécurité du Mali AVEC LE RENFORT PLUS TARD PAR LE CONTINGENT DE LA CEDAO/UA/ONU.

    Le guide et la plateforme de concertations nationales et de négociation pour une sortie durable et honorable de la crise Malienne adressée sous forme de lettre ouverte, entre autres, au Président du Mali et aux Maliens, s’appuie sur ma proposition de sortie de crise.

    La complexité de la guerre au Nord Mali fait qu‘il est indispensable de bien la préparer avant de la démarrer.

    Les partenaires, exemples, les États Unis et la France, pourront aider l’Afrique surtout sur la surveillance et les informations précises, sur les terroristes au Mali, nécessaires pour une guerre informationnelle (guerre stratégique de renseignements sur le terrorisme).

    Ces informations doivent être collectées, corrélées et sécurisées sur une longue période pour garantir leur fiabilité et pour rendre efficace la guerre au Nord Mali en réduisant, voire en évitant, les dégâts collatéraux dont parlent les Américains et l’ONU.

    Cette collecte doit s’amplifier et s’étendre aux pays du champ et même au niveau international pour aider le Mali, la CEDEAO et L’UA à rendre la guerre plus précise et mieux ciblée car :

    (1) la population et les terroristes se trouvent aux mêmes endroits, souvent, sans que la population locale le sache,

    (2) certains ressortissants des régions du Nord Mali ont été incorporés par les terroristes et les djihadistes dans leurs armées,

    (3) les terroristes peuvent passer d’un pays à un autre et ils fonctionnent en réseau. Avec Al Quaeda et AQMI, ce réseau est régional et mondial.

    (4) la guerre s’effectuera dans une zone du sahel, il faut être habitué ou s’y adapter.

    C’est tout cela qui rend cette guerre, au Mali, difficile.

    Pour la gagner, il faut la préparer à l’avance et sérieusement avec une excellente coordination et synchronisation entre les pays et avec l’aide précieuse de la population du Mali, en particulier la population locale, des pays de la sous-région et des partenaires au niveau international.

    De ce fait, l’emploi des drones (avions sans pilote) plus précis et à grande portée de surveillance et d’action serait souhaitable.

    Étant donné, comme dit l’article du Washington Post, Pentagon planning multinational military operation in Mali, édité en début décembre 2012, que les plus précis, d’une grande portée d’attaque, se trouvent en Europe, des autorisations de vol des pays du champ (exemples, l’Algérie, le Niger, le Burkina, La Mauritanie, la Libye, le Tchad, …) doivent être cherchées longtemps à l’avance pour ne pas entraver une opération qui doit être rapide et qui ne doit pas échouer ou être retardée.

    De ce point de vue aussi, la synchronisation entre les différents pays est indispensable.

    Ainsi, il serait souhaitable que soient lancés en parallèle, l’autorisation de la guerre à délivrer par l’ONU, le support informationnel de la guerre stratégique de renseignements sur le terrorisme à travers la coopération internationale (CEDEAO, UA, France, USA, UE, ONU, …), le renforcement de capacités associé et la dynamisation/motivation des forces de défense et sécurité et la négociation entre Maliens.

    En plus, de permettre une sortie durable de la crise Malienne, cette dernière doit préparer psychologiquement les Maliens à la guerre contre le terrorisme en évitant la guerre civile.

    Bien cordialement
    Dr NASSER AG RHISSA
    EXPERT TIC ET GOUVERNANCE
    E-mail: [email protected]

  2. Le Mali n’est pas prêt arrêtez d’être orgueilleux chers compatriotes alors qu’on est la risée du monde , je vous rappelle que c’est le Mali à travers nos putschistes quelques jours seulement après le coup d’état qui a demandé de l’aide , quand on met ses problèmes de famille en public il ne faut pas être choqué et accepter que ceux à qui on demande de l’aide donnent leurs avis , sinon si nos pseudo-militaires avaient pris les choses en main on en sera pas là.
    La France et toutes les institutions veulent tout simplement nous faire comprendre que si on s’engage dans cette guerre qu’on sera seul et moi j’en suis plus tôt très content on sait désormais à quoi s’en tenir , soit on les écoute on se conforme à leur calendrier , soit le Mali y va tout seul en sachant qu’il faut compter sur personne , en cas de “repli tactique” personne ne pourra accuser qui que ce soit . A nous maliens de voir on est seul au monde, après tout c’est notre linge sale c’est à nous de le laver.
    On n’a pas encore tiré le vin mais une fois que ce sera fait il faudra le boire et on sera tout seul à la table nos invités ont tous décliné l’invitation.

  3. “…la France etait prête en 1942 quand les alliés l’ont venus en aide pour chasser les allemends qui n’occupaient pas seulement le nord de la France mais Paris aussi. On est jamais pret en fait e guerre…sinon les USA se croyaient bien prets en Afgahnistan et en Iraq et leurs resultat sont connus de tous.

    Nous n’avons pas besoin d’etre prets pour liberer notre pays; on a simplement besoin d’etre determines et resolus…”

    Très bonne vision du frère “Vision 2013”.

  4. Visage pal a toujours double langues. Donc comptons pas sur quique ces soit mais sur nous memes. Sinon tous les ingredients sont presque reunis pour la partition.

  5. VIVE NOTRE ARMEE MALIENNE.
    COURAGE . COURAGE. COURAGE
    MERCI PRESI SANOGO
    VIVE NOTRE POLICE
    SOYEZ BENI NOS GARDES
    DIEU VOUS AIDERA ARMEE DE TERRE
    VIVE CE QUI RESTE DE NOTRE AVIATION
    VIVE MALI
    MERCI BAS PEUPLE. NON NON TRES HAUT PEUPLE DU MALI

  6. VIVE NOTRE ARMEE MALIENNE.
    COURAGE . COURAGE. COURAGE
    MERCI PRESI SANOGO
    VIVE NOTRE POLICE
    SOYEZ BENI NOS GARDES
    DIEU VOUS AIDERA ARMEE DE TERRE
    VIVE CE QUI RESTE DE NOTRE AVIATION
    VIVE MALI
    MERCI BAS PEUPLE. NON NON TRES HAUT PEUPLE DU MALI

  7. 😳 PLUS DEMAGOGUE QU’ UN FRANCAIS J’ AI JAMAIS VU ❗ SANS AVOIR RIEN CONTRE CE PAYS ET CES HOMMES ET FEMMES, C’ EST LEUR DROIT, MAIS , INFLUENCER LES MALIENS , QUE PERSONNE NE LEUR PERMET 😀

  8. 😳 MONSIEUR L’ AMBASSADEUR QUI A DETRUI LA LIBYE ET FAIT CADEAUX DES ARSENAUX DE GUERRE DE CE PAYS AUX TERRORISTES ISLAMISTES EN LEUR LARGANT PAR AIR DES CONTENAIRES D’ARMES ❓

    😳 QUI LEUR PAIENT DES CENTAINES DE MILLIONS POUR LES OTAGES ❓

    😳 VOTRE PAYS ❓ OUI OU NON ❓ ❗
    😆 SI OUI, ALORS TAISEZ VOUS ❗

  9. 💡 SI L’ AMBASSADEUR DE FRANCE AU MALI FAIT UNE TELLE DECLARATION -IL DEVRAIT- ETRE REFOULER DU MALI LA JOURNEE QUI SUIVRAIT ❗

  10. Je ne suis pas militaire bien que je m’interesse a l’art de la guerre moderne.Deja hier,je disais qu’il appartient aux strateges et experts militaires a travers les Etats -Majors de se prononcer sur le moment approprie d’ouvrir les hostilites.Personne n’a le droit d’influer sur les autorites militaires sur cette question.Certains commentaires sur la question sont deplorables.Il ne faut se cacher derriere des anonymites pour dire des betises.Personne ne souhaite la repetition de ce qui est arrive aux soldats Maliens.Plusieurs ont perdu leur vie alors que nous ,nous continuons a profiter de la vie.Oui,je suis de l’avis de son Excellence, la demagogie ne sert a rien ,elle peut nous emmener a notre perte.

    • 😆 T’ AS RAISON CES GENS LA PENSENT QU’ ILS MAITRISENT LE MONDE ET QUE NOUS NE REGARDONS QUE LEUR BOUCHES ❗

    • “Deja hier,je disais qu’il appartient aux strateges et experts militaires a travers les Etats -Majors de se prononcer sur le moment approprie d’ouvrir les hostilites.” Donc cest ce que nous attendons? Taba, jai tout simplement pitie de toi! 😥 😥

  11. Mr l’Ambassadeur qu’est qu’on fait pour etre pret a defendre sa dignite et sa vie? Cest toujours le meme schema de mettere le batton dans notre roue… cest calculée cette declaration en ce moment precis. Cet ambassadeur est clairement au service du premier plan qu’avait la France vis a vis du nord du nord Mali mais qui a hereusement echoué grace au MUJAO qui a nettoyé du Mali leur “partainers fiables” (MNLA)depuis le QUAI D’ORSAY de SARKO-JUPPE. Il n’y aucune surprise que Mr Rouyer reitere cette ancienne position de ses amis chassés du pouvoir en France. Et J’espere bien que la France etait prête en 1942 quand les alliés l’ont venus en aide pour chasser les allemends qui n’occupaient pas seulement le nord de la France mais Paris aussi. On est jamais pret en fait e guerre…sinon les USA se croyaient bien prets en Afgahnistan et en Iraq et leurs resultat sont connus de tous.

    Nous n’avons pas besoin d’etre prets pour liberer notre pays; on a simplement besoin d’etre determines et resolus…et surtout on est non plus condamnés a une “victoire” …mais plutot absolument a empecher la victoire de l’Ennemi! L’objectif cest de montrer au monde entier comme l’a fait le Vietnam face a la France et les USA que le Mali n’est pas prennable.

  12. Les armements étaient bloqués sur ordre de nos dirigeants. Si aussi tôt le nord est libéré nous organiserons les élections et ils seront dans l’obligation de céder la place aux nouvelles autorités

  13. Le mythe derrière ces piètres hommes enturbanés des “triades” jihadistes du nord – Aqmi ,An- sardine et Mujao- est l’usage de cette tactique de la peur qui crée la psychose générale.

  14. Je pense que l’ambassadeur n’est pas n’importe qui#La réserve est de mise dans son pays d’acceuil mais soyons honnetes de réconnaitre qu’il n’y a pas de FUMEE SANS FEU#AIDES TOI et le CIEL T’AIDERA#S’ilLe dit et q LEs dirigeants sont en train de nous faire croire q c’est L’ONU Qui tergiverse est a mettre a son Actif et de le Remercier#TOT OU TARD LES MASQUES VONT TOMBER Car plus question de parler De Blocage des armes par la CEDEAO+question de Résolution de L’onu dans 20jours#

  15. Les 2000 hommes du tape à l’œil de l’armée malienne.

    Après le déblocage des armes achetées en dernière minute et dans la panique par ATT puis bloquée sur ordre de la Cedeao au port de Conakry après les événements du 22 mars 2012, l’armée malienne, huit mois après, lance aussi presque dans la panique et la précipitation comme lors de l’achat des armes bloquées, une opérations de recrutement de 2000 hommes dans l’armée, au moment où certains représentants de l’Onu parlent de septembre 2013 pour une intervention militaire au nord de notre pays.

    Et pourtant les trois régions du pays sont tombées sous occupations islamistes et alliés depuis le 1 avril 2012, et les autorités transitoires ne jurent que pour l’intégrité du territoire national y compris par la force:

    – “…Nous allons les traquer jusque dans leur dernier retranchement…” dixit le Capitaine Sanogo dans un communiqué Cnrdre mars 2012;

    -“…une guerre implacable…” Dixit Dioncounda Traoré, lors de son investiture le 12 avril 2012;

    -“…la guerre qui met fin à la guerre…”
    Dixit Cheick Modibo Diarra, revue de troupes à Ségou.

    La question qui nous vient à l’esprit est comment ces trois hommes, au sommet de l’état malien, peuvent affirmer avec force et sans ambiguïté le recours à la force pour récupérer nos terres et n’avoir pas lancé depuis huit mois aucune action de recrutement au sein de nos forces armées et de sécurité s’ils savaient qu’elles avaient un déficit réel en hommes sous le drapeau?

    Ou bien en mars, avril et mai 2012, nos autorités n’avaient ils aucune idée de la capacité opérationnelle de l’armée et de ses besoins en hommes?

    Qu’est ce qui se passe dans l’armée pour qu’on n’y ait aucune évaluation claire des besoins en termes d’équipements, d’hommes de toute grade, de formation, eu égard aux menaces qui nous guettent et ce, sous ATT comme sous la transition malgré une flopée d’officiers supérieurs?

    Une chose est claire, une formation en centre d’instruction, C.I, prend normalement 6 mois de durée et un processus de recrutement massif avec les différents tests physiques, médicaux, psychologiques, et toutes leurs gestions administratives et les sélections qui y suivent peuvent prendre jusqu’à deux mois.

    Donc recrutement et formation des 2000 jeunes dans l’armée, s’ils sont faits correctement prendront minimum 8 mois.

    C’est à dire que nous ne pourrions voir les 2000 jeunes recrues, opérationnels qu’en fin juillet 2013, au plus tôt, dans le cas d’une formation bien faite.

    Le temps d’intégrer leurs unités d’affectation et de s’accommoder d’un commandement unifié d’une éventuelle opération militaire étrangère pour une contre offensive contre les islamistes du nord, nous arriverons au mois de septembre 2013 de Romano Prodi, l’envoyé spécial du secrétaire général de l’Onu pour le Sahel.

    De deux choses l’une, soit l’armée malienne manque d’hommes et la réalité est cachée aux maliens (et nous devrons prendre le temps pour nous préparer comme le disent les américains et l’ONU), soit elle ne manque pas d’hommes, et la nouvelle campagne de recrutement des 2000 hommes est une opération de communication tape à l’œil sans réelle justification militaire pour une réelle reconquête immédiate des régions nord du pays.

    Dans tous les cas, le ministre de la défense nationale et le chef d’état major général des armées doivent nous dire pourquoi ils ont mis autant de temps pour exprimer leurs besoins en hommes depuis la débâcle de l’armée malienne en avril 2012.

    La dure réalité est que, que ce soit les commandes d’armes de dernière minute d’ATT, ou les recrutements de 2000 de dernière minute de Yamoussa Camara, l’armée malienne semble manquer cruellement de tout sens de planification et d’anticipation, et nos officiers supérieurs actuels comme les généraux du “repli tactique” d’ATT ont la même stratégie de gestion de crise, celle de la fuite en avant et du tape à l’œil.

    Malheureusement cela se paie cash quand l’ennemi frappe à la porte.

    Que Dieu sauve le Mali.

    • Kassin j’aime bien te lire parce que tu es réaliste . Concernant Sanogo ,il est beaucoup plus apte a traquer les canettes de bière que les islamistes ,parce qu’autrement il aurait déjà posé son casque lourd sur sa tete !!
      Concernant l’engagement de 2000 sodats supplémentaires ,c’est certainement un besoin de l’armée malienne ,puisque jusqu’à present il fallait etre pistonné pour renter dans l’armée ,ce qui laisse supposer qu’il y a beaucoup d’inaptes au combat .( pour la petite histoire ,il y a 6 ans un jeune beau frère qui voulait s’engager a été recalé sous le pretexte qu’il avait des hemorroides . Bien sur il ne connaissait personne )
      Et puis si la CEDEAO aligne 3300 soldats,il faut quand meme bien que le Mali ,premier concerné dans l’affaire ,en aligne au moins autant .

    • Kassin cette histoire de recrutement de 2000 hommes est carrement une insulte aux maliens apres 8mois d’occupation pour les raisons que je m’en vais te citer:
      1- Les forces Armees et de Securite du Mali comptent plus de 15.000 hommes, alors pourquoi faire d’un recrutement bacle de 2.000 hommes?

      2- Si le ministre de la defense sait qu’il n’a pas 5.000hommes aptes et prets au combat, pourquoi ne pas commencer a radier certains de ces gueulards et les faire remplacer par d’autres plus courageux? Car 2.000 hommes supplementaires, ca ne sera pas gratuit.

      3- Ceux qui sont a Mopti et qui ne demandent qu’a etre integres dans l’armee pour la liberation de leurs regions (jeunes sonrhai, peuhls, dogons, arabes et meme touareg) sont entrain d’etre traites comme s’ils n’existaient meme pas. On ne parle meme pas d’eux a Bamako. Alors qu’on ne doit pas se voiler la face, ce sont ceux qui sont dans ces zones du nord qui sont plus a meme de mener ce combat, pas la plupart des jeunes de Bamako qui ont peut-etre l’amour du Mali mais pas l’obstionation que necessite une guerre (n’ayant aucun interet particulier a defendre, si ce n’est le nom Mali et tout le monde ce que ca vaut quand des jeunes partent rosser le president de la republique dans son palais).

      4- Et on doit arreter de prendre les maliens pour des idiots avec cette histoire de recrutement. Sais-tu que ca ne concerne que la tranche d’ages comprise entre 18ans au minimum et 23ans au maximum, et ceux-ci doivent etre celibataire et sans enfant? Alors question pour qui connait le Mali, est-ce qu’on veut ou peut reellement faire un recrutement dans ces conditions a Bamako?

      Quelle honte!!!

Comments are closed.