Mali : Sept casques bleus Togolais tués hier mercredi dans la région de Bandiagara

1

Un convoi de la  Mission multidimensionnelle intégrée des Nations-Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) a  été victime d’un engin explosif improvisé hier mercredi dans la région de Bandiagara, centre du Mali.  Selon un communiqué de la mission des Nations Unies, ce sont  sept Casques bleus togolais qui ont perdu la vie et trois ont été grièvement blessés.  Dans une déclaration, le porte-parole du secrétaire général de l’ONU a condamné cette énième attaque  contre les forces du maintien de la paix au Mali.

Des propos qu’il attribue au  Secrétaire général rappellent aux auteurs de cette forfaiture que « les attaques visant les Casques bleus des Nations Unies peuvent constituer des crimes de guerre au regard du droit international ». A cet effet, il a  invité les autorités maliennes   à faire la lumière sur la mort de ses casques bleus en identifiant et en traduisant en  justice  les auteurs de ces attaques.  Cette énième ne semble pas dissuader  le patron de l’ONU à poursuivre sa mission au Mali. D’ailleurs, il a réitéré le soutien et la solidarité continus des Nations-Unies au peuple et au Gouvernement du Mali dans la lutte pour la protection des civils. La mission de l’ONU au Mali est considérée comme l’une des plus meurtrières au monde  depuis la création de cette force de maintien de la paix.

La région de Bandiagara  est le théâtre  de plusieurs attaques perpétrées par les groupes armés non identifiés contre les populations civiles et militaires.  La semaine dernière, ce sont environ 33 civils à bord d’un bus qui  en ont fait le frais.  Le bus de ces forains a été  immobilisé,  puis massacrés les occupants avant de les brûler.  Leur mort a engendré un émoi au sein de l’opinion malienne et internationale. La multiplication des attaques sur les tronçons qui relient les grandes villes du centre ont exaspéré les forces vives qui ont, d’ailleurs, proclamé la désobéissance en protestation contre l’incapacité de l’Etat à assurer la sécurité des populations.

Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Unfortunately United Nations military presence is not enough plus international terrorists /jahadists /violent criminals are making certain that is understood in most murderous way. United Nations have to take on more combat based role in that region of Mali or it will continue to suffer huge casualties. Terrorists jahadists violent criminals have entered into intimidation phase with intent on making United Nations leave. Reality is parts of Mali is war zone not sight seeing vacation zone plus soldiers of United Nations need act in accordance with that condition. Why is it they do not have lead vehicle examine roads slightly ahead of larger contingency? It would reduce casualties or do they care that much.

    TO PEOPLE OF TOGO I send my deepest sympathy to injured soldiers plus relatives of dead. We hope your countrymen rally around you to make sure your needs are fulfilled. In Mali we will work as United Nations should to find perpetrators plus duly punish them.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here