Rapport trimestriel de la Minusma : En plus de hausse des attaques, des violations et abus de droits de l’homme dénoncés

0

La Mission intégrée pour la stabilisation au Mali ( Minusma) a rendu son rapport trimestriel de l’année 2021. Il est alarmant. En effet ce rapport révèle une hausse des attaques terroristes dans le nord, centre et même dans une grande partie du sud du pays qui connait aussi une certaine instabilité.

Ce sont plus de 527 civils qui ont été tués, blessés, enlevés ou même disparus entre le 1er avril au 30 Juin 2021. Selon toujours ce rapport, les terroristes ont gagné du terrain. Ils terrorisent les populations qui sont empêchés d’aller dans leurs champs de culture.

Outre l’insécurité imposée par les djihadistes, on a constaté amèrement ce trimestre une hausse de violation de droit de l’homme par les autorités maliennes à travers des arrestations arbitraires. La lutte contre l’impunité des auteurs de graves violations des droits de l’homme et du droit international humanitaire demeure un défi majeur pour les autorités maliennes. Parmi les actions enregistrées ce trimestre, il convient de noter que le ministre de la Défense et des Anciens combattants a signé plusieurs ordres de poursuite contre des militaires qui auraient été impliqués dans ces exactions.

“La situation reste précaire sur le plan de la réconciliation au Mali. Les terroristes ont tué un civil et en ont blessé quatre autres. A cela, il convient d’ajouter leur implication dans l’enlèvement d’un homme et le viol collectif d’une femme. Au total, cela représente environ 1 % du total des victimes documentées sur le territoire national.Par ailleurs, en l’absence des autorités étatiques, y compris judiciaires et pénitentiaires à Kidal, la Coordination des Mouvements de l’Azawad (CMA) continue de procéder à des arrestations et détentions arbitraires dans les zones sous son influence. “A la date du 30 juin 2021, 32 personnes y compris trois mineurs étaient détenues au centre de détention militaire”  ajoute le communiqué de la Minusma.

La mission onusienne exhorte enfin les autorités maliennes à doubler d’efforts afin d’éradiquer le fléau. Elle encourage les autorités maliennes à poursuivre leur combat en ce qui concerne le retour rapide de la quiétude au grand bonheur des populations.

Seydou Diamoutené

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here