Sidi Ongoïba, coordinateur du Mouvement DANA ATEM : “Youssouf Toloba n’a aucun mandat pour parler au nom de la communauté Dogon…”

3

La semaine passée, le chef de la milice dogon Dana Ambassago, Youssouf Tolobo a lancé un ultimatum à l’armée malienne dans une vidéo relayée sur les réseaux sociaux. Il convie cette dernière à renouveler son engagement avec sa milice pour la lutte contre le terrorisme au Centre du pays. A défaut de quoi, lui, Youssouf Toloba va rejoindre les Mouvement de l’Azawad. Dans un communiqué par différents canaux, Sidi Ongoïba remet Toloba dans ses souliers.

Ongoïba annonce tout d’abord que c’est avec regret que le Mouvement Atèm, milice qui opère dans le Centre sous l’autorité des chefs coutumiers et religieux, a suivi la diffusion d’une vidéo où Youssouf Toloba donne un ultimatum de 15 jours aux FAMa pour une collaboration sinon que lui et sa milice rejoindraient les mouvements de l’Azawad. Le coordinateur de Dana Atèm signale tout d’abord que les Mouvements de l’Azawad ne sont plus dans le dynamisme séparatiste depuis juin 2015 avec la signature l’Accord pour la Paix issu du processus d’Alger.

Ensuite, Sidi Ongoïba avance qu’au regard de la, “situation actuelle de notre pays, cette déclaration est inutile, contre-productive et n’a aucune base sociale et manque de légitimité  populaire. Youssouf Toloba n’a aucun mandat pour parler au nom de la communauté Dogon encore moins des populations qui vivent dans le pays Dogon. Le Mouvement Atèm condamne ces genres de propos avec la dernière rigueur qui sont à la base de la déconfiture actuelle de notre pays”.

Après cette déclaration, Sidi Ongoïba a aussi condamné certains abus, dit-il, de Youssouf Toloba et de certains de ses proches sur les chefs traditionnels, coutumiers et les populations qui sont engagés dans des initiatives de réconciliation locale. Il a interpellé les nouvelles autorités du Mali à prendre des mesures pour mettre un terme à ces abus qui, pour lui, sont de nature à exacerber une situation déjà tendue. Le chef de la milice Dana Atèm, a souhaité l’ouverture d’enquêtes sur tous les crimes, manquements et atteintes aux droits de l’Homme dans les cercles de Douentza, Koro, Bankass et Bandiagara.

Avant d’inviter à accompagner les nouvelles autorités dans la résolution de la crise sécuritaire, M. Ongoïba a exprimé son soutien à l’endroit de toutes les populations et a réitéré son engagement à rassembler toutes les communautés du pays Dogon autour de l’intégrité et de l’unité de notre pays.

Koureichy Cissé

 

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. FELICITATION SIDI ONGOIBA, NOS PARENTS DOGONS COMMENCENT A VOIR CLAIR MAINTENANT.
    JE VALIDE VOTRE REQUETTE D’ENQUETES SUR TOUTES LES EXACTIONS COMMISES PAR DANA AMBASSAGU.
    VOUS DEVEZ TOUT FAIRE POUR QUE VOTRE MILICE DANA ATEM AIE A SON SEIN TOUTES LES DIFFERENTES COMMUNAUTES.

  2. Mouvement DANA ATEM : “Youssouf Toloba n’a aucun mandat pour parler au nom de la communauté Dogon…”
    Pourquoi cette affirmation n’apparait que maintenant ? Jusque là Toloba a toujours parlé au nom des dogons et cela n’a jamais dérangé les dogons.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here