Sommet de N’Djamena : Les chefs d’Etat du G5 Sahel saluent le renforcement des armées nationales

0

Les chefs d’Etat des pays membres du G5 Sahel et leurs partenaires se sont réunis le 16 février 2021, à N’Djamena, à l’invitation conjointe de la Mauritanie et du Tchad, pour examiner la situation au Sahel et faire un bilan des engagements consentis collectivement lors du Sommet de Pau, le 13 janvier 2020.

Les chefs d’Etat se sont félicités des résultats enregistrés face aux groupes armés terroristes (GAT) depuis le Sommet de Pau. Le renforcement des armées nationales, le déploiement temporaire de 600 soldats français supplémentaires au sein de l’opération Barkhane, le renforcement de la coordination entre les armées nationales, Barkhane, la Force conjointe du G5 Sahel (FC-G5S), ainsi que le déploiement de la Task Force Takuba ont permis d’infliger des revers sérieux aux groupes armés terroristes dans la zone des trois frontières.

Ces efforts ont également permis de neutraliser des cadres du haut commandement d’Al Qaiïda au Maghreb islamique (AQMI), dont son chef, l’Emir Abdelmalek Droukdal, le 3 juin 2020 et le vice-émir Yahia Abou el-Hammam, le 21 février 2020, ainsi que le chef militaire du Groupe de Soutien à l’Islam et aux Musulmans (GSIM), Bah Ag Moussa, le 10 novembre 2020.

Les chefs d’Etat ont collectivement reconnu les progrès militaires enregistrés au Sahel au cours de l’année écoulée, qui permettent d’envisager un ajustement de l’engagement international, intégrant la montée en puissance de la Task Force Takuba et l’accompagnement des forces armées nationales des pays du G5-Sahel.

Les chefs d’Etat se sont félicités des progrès enregistrés dans l’opérationnalisation de la FC-G5S et ont salué le travail remarquable effectué à la tête de cette force par le général Oumarou Namata. Ils ont rappelé l’importance de la mise en œuvre effective du cadre de conformité aux droits de l’homme et au droit international humanitaire et saluent le travail d’opérationnalisation de la composante police de la force. Ils saluent le déploiement en cours du bataillon tchadien de 1 200 hommes dans le fuseau Centre, conformément aux modalités qui seront arrêtées par le G5S. Ils ont en outre souligné le soutien continu des partenaires internationaux. Grâce à l’appui de l’Union européenne (UE) et de la Minusma, le nouveau PCIAT de la FC-G5S, inauguré en juin 2020, est désormais pleinement opérationnel.

Mahamane Ousmane Traoré

(stagiaire)

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here