Après une décennie d’absence, Laurent Gbagbo foule le sol ivoirien

2

En Côte d’Ivoire, l’ancien président de la République, Laurent Gbagbo est de retour au bercail après une décennie d’absence. Plusieurs de ses militants étaient au rendez-vous, ce jeudi 17 juin 2021.

À l’aéroport international Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan, l’ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo a été accueilli dans une ambiance bon enfant, ce jeudi 17 juin 2021, par ses partisants. Des chants d’honneur et cris de joie ont marqué cet événement qui se veut un tournant décisif pour la politique ivoirienne. Même les incidents qui ont précédé son arrivée n’ont pas pu enlever à cet accueil toute sa saveur.  Des incidents condamnés par le porte-parole de Laurent Gbagbo, Katinan Koné : « Le gouvernement n’a pas interdit un quelconque rassemblement pour l’accueil, et une police ne peut agir sans ordre des supérieurs ». Insinuant une « manipulation », il estimait craindre pour la sécurité de l’ex-président.

« Tourner définitivement la page de deux décennies de division »

Quelques heures avant l’arrivée de Gbagbo sur la terre de ses ancêtres, Simone Gbagbo s’est adressée aux Ivoiriens ainsi qu’au monde entier. Selon elle, ce retour de Laurent Gbagbo n’est que la « conclusion positive et victorieuse » de toutes les luttes menées depuis la crise post-électorale ayant conduit à leur arrestation. Cette arrivée du président du Front populaire ivoirien (FPI) « ouvre de nouvelles perspectives » pour la Côte d’Ivoire, a-t-elle martelé tout en demandant la libération des autres prisonniers des événements de 2010-2011.

Il s’agit d’« une étape importante dans le processus de réconciliation nationale » entre les Ivoiriens, selon Guillaume Soro. Toutefois, celui-ci plaide également pour la « libération de tous les prisonniers politiques et militaires encore en détention et le retour dans leur pays de tous les Ivoiriens contraints à l’exil ».

« Nous sommes arrivés au terme d’un combat politique et juridique qui a concerné la Côte d’Ivoire tout entière, qui a mobilisé l’engagement de toute l’Afrique et focalisé l’attention du monde entier », a conclu Simone Gbagbo. « Ce retour de ce fils de la Côte d’Ivoire doit être l’occasion de tourner définitivement la page de deux décennies de division et de conflits et de s’engager irrémédiablement sur la voie de la renaissance de notre patrie », juge Guillaume Soro.

F. Togola

Source : https://saheltribune.com

 

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. Je garde en tête qu’il a été retenu en otage incarcéré au centre de détention de la Cour, à La Haye (Pays-Bas), centre névralgique de la domination blanche de la MafiAtlantiste qui s’est reunie cette semaine pour faire leurs Comploccidentaux!
    Ces blancs ont encore un regard un trop condescendant vis à vis de nous et doivent être combattu ardemment !

  2. Faut quand même reconnaitre son courage.

    Les Hommes sont égaux seule la béné​diction fait la différence.
    Personne ne s’attendait a voir Gbagbo fouler sa terre natale quand ils l’ont embarqué dans un avion pour la Haye en 2011.
    Les Hommes bénis peuvent trébucher, tomber mais se réleveront toujours.
    Il a pu convaincre et séduire les juges blancs de la CPI et a été liberé.D’autres n’ont pas eu cette chance, comme Charles Taylor.

    La vie, surtout en Afrique est un combat très dur et Laurent incarne cette lutte .

    L’Afrique doit penser à lui donner un role important à jouer sur le plan continental
    Au delas, d’une ethnie, du bord politique le rétour de Gbagbo doit être une victoire pour la RCI, pour toute l’Afrique.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here