Avec une croissance de 9,8 % du PIB pendant les trois premiers trimestres de 2021, la Chine maintient le rôle du stabilisateur de la reprise économique mondiale

0

Face à la situation complexe au niveau national et international, l’économie chinoise continue de se redresser au cours des trois premiers trimestres de l’année 2021, et les principaux indicateurs macroéconomiques se situent dans une fourchette raisonnable, ce qui démontre la forte résilience et la grande potentialité de l’économie chinoise qui maintient le rôle du stabilisateur indispensable pour la reprise de l’économie mondiale.

Selon le Bureau national des statistiques de Chine, le PIB de la Chine a atteint 82 313,1 milliards de Yuan RMB (soit environ 12 876 milliards de dollars américains) au cours des trois premiers trimestres de l’année 2021, soit une augmentation de 9,8 % en glissement annuel. En matière de consommation, grâce aux résultats positifs obtenus dans la lutte contre la COVID-19, les ventes au détail de biens de consommation au cours des trois premiers trimestres ont atteint 31 805,7 milliards de Yuan RMB (équivalant à environ 4 977,4 milliards de dollars américains ), soit une augmentation de 16,4 % par rapport à l’année précédente, et le taux de contribution de la consommation à la croissance économique est supérieur à 60%. Au niveau du commerce extérieur, le volume total des échanges de marchandises de janvier à septembre a augmenté de 22,7% par rapport à la même période de l’année précédente, et la structure des échanges commerciaux a continué d’être optimisée. En matière d’investissement étranger, l’utilisation réelle de l’investissement étranger à l’échelle nationale a augmenté de 22,3% de janvier à août, et les réserves de change sont restées supérieures à 3 200 milliards de dollars américains pendant cinq mois consécutifs.

Certains médias occidentaux accordent trop d’attention à des sujets tels que « le FMI réduit les prévisions de croissance économique de la Chine » ou « seulement 4,9% de croissance en glissement annuel de l’économie chinoise au troisième trimestre » pour bien apprécier l’économie chinoise. Cependant ils ont négligé le fait que le FMI a abaissé sa prévision de la croissance mondiale de 0,1% et celle des économies avancées de 0,4% en raison de facteurs tels que la propagation de l’épidémie de la COVID-19, la restriction des capacités du transport maritime et l’augmentation des prix des matières premières. La Chine est un pays fortement impliqué dans le processus de la mondialisation et la prévision de croissance de 8% du FMI pour l’économie chinoise, l’ajustement à la baisse des prévisions de croissance économique de la Chine et les données du troisième trimestre publiées par le Bureau national des statistiques de Chine sont tous basés sur le fait que la Chine est la seule économie majeure au monde qui a réalisé une croissance positive en 2020 face à l’épidémie mondiale. Par rapport à d’autres pays, la base de la croissance économique de la Chine est relativement solide. Le FMI et la Banque mondiale prévoient respectivement que l’économie chinoise réalisera une augmentation de 8% et 8,5% pour cette année, ce qui est supérieur non seulement à l’augmentation mondiale, mais aussi à celle des économies majeures.

En outre, le bilan de l’économie chinoise des trois trimestres de cette année compte de nouveaux points positifs. Par exemple, en termes de prix et d’emploi, qui sont étroitement liés à la vie de la population, l’indice des prix à la consommation au cours des trois premiers trimestres n’a augmenté que de 0,6%; 10,45 millions de nouveaux emplois ont été créés dans les zones urbaines, ce qui a atteint 95% de l’objectif annuel en la matière. Ces réalisations sont d’autant plus significatives qu’elles sont obtenues dans le contexte de l’épidémie mondiale, ce qui démontre que le gouvernement chinois attache toujours une grande importance à la garantie et à l’amélioration des moyens de subsistance des peuples. Un autre nouveau point positif de l’économie chinoise consiste à l’accélération de la modernisation industrielle. De janvier à août 2021, la valeur ajoutée de l’industrie manufacturière de haute technologie a augmenté en moyenne de 13,1% sur deux ans, et l’investissement dans le secteur a augmenté moyennement de 17 %. L’industrie chinoise de haute technologie dispose déjà de bonnes conditions et de bonnes perspectives de développement, ce qui favorisera fortement le développement de l’innovation scientifique et technologique en Chine, et deviendra également la force motrice du développement à long terme de l’économie chinoise.

En tant que deuxième économie mondiale, le plus grand pays commerçant et participant important à la mondialisation,le développement constant de l’économie chinoise est primordial  pour la stabilité de la chaîne d’approvisionnement mondiale et la reprise de l’économie mondiale. Les pays africains, y compris le Mali, sont les participants importants de l’initiative de « la Ceinture et la Route » et sont également les bénéficiaires directs de la reprise économique continue de la Chine. Au cours des trois premiers trimestres de 2021, le volume des échanges commerciaux sino-africains a augmenté de 37,8% en rythme annuel, et les importations chinoises en provenance d’Afrique ont augmenté de 41,3%, ce qui reflète pleinement la vitalité des échanges économiques et commerciaux sino-africains. En outre, la Chine est le principal fournisseur des vaccins contre la COVID-19 et d’autres matériels anti-épidémiques au monde entier surtout vers l’Afrique. Jusqu’à présent, la Chine a fourni une aide vaccinale aux pays africains ainsi qu’à l’Union africaine, ce qui favorisera efficacement le redressement rapide de l’économie africaine sous l’impact de l’épidémie et la réalisation de la revitalisation dès que possible. La nouvelle session du Forum sur la coopération sino-africaine se tiendra très bientôt au Sénégal et constituera une plate-forme importante pour approfondir davantage la coopération économique et commerciale entre la Chine et l’Afrique à l’ère post-épidémique. La Chine maintiendra également le principe dit « consultations, coopérations et bénéfices pour tous », partagera sa propre expérience de développement, renforcera la coopération bilatérale en matière d’investissement, de commerce et d’assistance, et offrira « un plan de la Chine » pour le développement commun de l’économie sino-africaine et la reprise économique mondiale.

CHEN Zhihong

Ambassadeur de Chine au Mali

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here