Donald Trump somme les gouverneurs d’avoir la main lourde: “Dominez-les ou vous passerez pour des abrutis”

0

Alors que dans de nombreuses villes des États-Unis, les manifestations liées à la mort de George Floyd font rage, Donald Trump s’impatiente. Il aurait, selon le New York Times”, mis la pression aux gouverneurs des États concernés pour plus de sévérité face aux manifestants.

Une semaine après le décès de George Floyd et quelques jours après l’inculpation de l’un des agents qui ont provoqué la mort de cet homme noir de 46 ans en s’agenouillant longuement sur son corps alors qu’il répétait qu’il ne pouvait plus respirer, le président Donald Trump perd patience. Il a lancé aux gouverneurs qui n’arrêtent pas et ne mettent pas les manifestants derrière les barreaux pour une “longue durée” qu’ils passeront pour des “idiots”, alors que le pays s’embrase sous le slogan “Black Lives Matter” afin de réclamer justice pour George Floyd mais aussi tous les Afro-Américains qui, comme lui, ont perdu la vie dans des circonstances inadmissibles en raison de leur couleur de peau.

Les manifestations ont lieu jusqu’aux grilles de la Maison Blanche, ce qui n’est pas du goût de son locataire

Les manifestations ont lieu jusqu’aux grilles de la Maison Blanche, ce qui n’est pas du goût de son locataire © Photo News

Plusieurs personnes ont été tuées, bien plus ont été blessées et les dégâts sont colossaux de Santa Monica à Minneapolis en passant par Atlanta, Boston ou Washington, entre autres. Des couvre-feux ont été décrétés pour faciliter le travail de la police, en vain. Voilà six jours que les affrontements entre manifestants et forces de l’ordre dégénèrent de plus en plus et que Donald Trump, inflexible, multiplie les sorties médiatiques prônant la plus extrême sévérité envers les manifestants, accroissant leur fureur.

“Arrêtez des gens”

Excédé et visiblement stupéfait d’être “personnellement” visé par les manifestations et départs de feu survenus jusque devant la Maison Blanche (il a même dû être emmené dans un bunker souterrain vendredi soir), le président républicain a pris son téléphone lundi pour sommer les différents gouverneurs concernés par les heurts sur leur territoire d’avoir la main lourde en matière de répression pour mettre fin aux pillages et aux heurts. “Vous devez arrêter des gens”, les a-t-il sommés. “Et vous devez les incarcérer pour longtemps, sinon vous passerez pour des abrutis”, a-t-il même osé ajouter. Dans sa diatribe, il a expliqué aux gouverneurs que leur rôle était de “dominer” les manifestants. “Vous devez dominer. Si vous ne dominez pas, vous perdez votre temps – ils vont prendre le dessus sur vous et vous passerez pour une bande d’imbéciles”, a-t-il martelé.

Des propos qui semblent ne pas faire écho aux propos de la maire d’Atlanta, qui avait elle suggéré hier dans une interview en direct avec CNN que “le Président ferait mieux de se taire, car il ne fait qu’aggraver la situation”.

© AFP

© AFP

© AFP

© AFP

© AFP

© AFP

© AFP

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here