En visitant les migrants régularisés de Caritas à Rabat : Le Pape François réaffirme son soutien au Pacte mondial sur les migrations adopté à Marrakech

0

Après l’accueil à l’esplanade de la mosquée Hassan, la visite au Mausolée Mohammed V et à l’Institut Mohammed VI pour la formation des imams, des mourchidines et des mourchidates, Sa Sainteté le Pape François s’est rendu au siège de l’Association caritative «Caritas» à Rabat pour rencontre les migrants subsahariens régularisés. Le Pape François a été accueilli à la porte d’entrée par Mgr Santiago Agrelo (Archevêque de Tanger) et Hannes Stegemann (Directeur de la Caritas Rabat).

Après le mot de bienvenue de HannesStegemann suivie de la présentation du maitre de l’évènement, MounaGuidiri, collaboratrice marocaine de la Caritas Rabat, ce fut le tour de Jackson Abena, (Ex)-Migrant d’origine camerounaise, aujourd’hui collaborateur de la Caritas au Maroc de s’adresser à l’assistance pour témoigner. Et quatre élèves d’origine subsaharienne ont chanté en langue arabe (darija) suivi d’un Sketch de trois Collaborateurs subsahariens.

Il est nécessaire de rappeler que le Maroc est aujourd’hui devenu un point de transit vers l’Europe et un pays d’accueil pour un nombre croissant de migrants irréguliers, de demandeurs d’asile et de réfugiés. Selon les statistiques, près de 80 000 migrants subsahariens sont aujourd’hui présents en terre marocaine. Et l’Église du Maroc, via son service social Caritas Maroc, «apporte son soutien aux migrants qui se retrouvent souvent démunis et dans des situations très précaires».L’aide apportée à ces migrants vise «à promouvoir leurs droits, en normalisant leur accès aux services de droit commun ou à faciliter leur intégration au Maroc, pour celles qui le souhaitent dans les domaines de formation professionnelle, de l’employabilité. Il s’agit au fond de les regarder comme des personnes, sans les réduire à être des problèmes sociaux et politiques… ».

Notons que cette Association caritative accueille toute personne migrante en situation de vulnérabilité sans distinction de statut, de genre, de nationalité ou de religion, dans ses trois centres situés à Tanger, Rabat et Casablanca, mais aussi à Meknès, Fès, Nador, Oujda ou Marrakech.

Pour la petite histoire,«plus de 25 000 personnes migrantes ont déjà été accompagnées par les équipes de Caritas et plus de 9 700 personnes ont été reçues dans les trois centres Caritas de Rabat, Casablanca et Tanger entre le 1er janvier et le 31 décembre 2018, dont plus de 2800 femmes». Et Caritas Maroc travaille en étroite collaboration avec le Centre d’Entraide Internationale de l’Eglise Evangélique au Maroc et de plusieurs ONG marocaines.

Voilà pourquoi, la visite du Pape François est donc placée sous le thème de «la nécessaire solidarité avec les migrants, dans un pays ayant très tôt opté pour une politique d’accueil digne et courageuse».

Sa Sainteté le Pape François a saisi cette occasion pour réaffirmer son soutien au Pacte mondial sur les migrations des Nations Unies adopté à Marrakech en décembre dernier et d’appeler à nouveau la communauté internationale à œuvrer avec responsabilité, solidarité et compassion vis-à-vis des migrants.

El Hadj A.B. HAIDARA depuis Rabat, au Maroc

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here