France Actu* : Le FN, désormais arbitre du jeu politique !

0

En faisant des problèmes de l’insécurité et de l’immigration son cheval de bataille, le Front National (FN) a pour ambition de pouvoir drainer opportunément dans son sillage tous les citoyens  attachés au respect  des valeurs socioéconomiques traditionnelles de la France. Une politique  nationaliste qui  conduit  logiquement au protectionnisme et au refus de toute forme d’engagement vers le  fédéralisme.  Opposé ainsi à l’adhésion de la France à l’Union européenne, à l’Euro et  à l’immigration, le Front National (FN) devient une formation politique qui, tout en continuant d’incarner  les idées extrémistes de Droite, prétend lutter pour la défense des droits des classes populaires et la laïcité. Alors que la France est, avec l’Allemagne, le fer de lance de la construction de l’Union Européenne.

Cet engagement populiste du FN est certainement  en train de payer. Car  à la lumière  des régionales 2015,  il est évident que les électeurs ont  choisi de redessiner  une nouvelle carte politique. Laquelle  sera désormais incarnée par  le tripartisme politique (RDR-PS-FN)  déjà  ébauché  depuis les Européennes de 2014 et les Départementales de cette année. En témoignent, les  29%  des  suffrages nationaux  que les français ont préféré accordé  aux candidats du Front National (FN) au premier tour des régionales.  Ce qui prouve  clairement leur rejet du  système politique classique qui  a toujours gouverné (par une alternance de Droite-Gauche)  l’Hexagone depuis des décennies.

Désormais qualifié  par les observateurs et les analystes  politiques  de  tsunami politique depuis l’avènement de la Vème République, ce score  obtenu, au premier tour  de ces régionales,  par  la formation politique créée par  Jean-Marie Le Pen,  l’ont même amenée    à réclamer  le statut  de premier parti de France. Ainsi,  à défaut d’accéder tout de suite au pouvoir, de facto le FN  a la propension de devenir un arbitre  du jeu politique français. Car étant le dernier calendrier électoral avant la présidentielle 2017, ces régionales ont dépassé leurs enjeux locaux pour devenir un baromètre national. Qui n’augure pas en faveur des idées républicaines que la France a toujours défendu. Notamment à travers sa devise nationale : « Fraternité-Egalité-Liberté ».

Toutefois d’ici là, si la Droite et la Gauche classiques se remettent  au travail pour remettre en confiance tous les septiques qui ont basculé dans le camp de l’Extrême Droite, elles pourraient  les faire ramener à revenir à leur giron. Mais faudrait-il que la menace terroriste revienne à un niveau le plus minimal et que l’économie nationale redémarre en résorbant une grande partie du chômage.

  Gaoussou M. Traoré

PARTAGER