La propagation de l’épidémie à virus Ebola en RDC : L’UNICEF accompagne l’état congolais pour éradiquer la maladie

0
Des soldats de l'ONUCI patrouillent avec des masques à Kandopleu, en Côte d'Ivoire, le 14 août 2014, pendant l'épidémie d'Ebola. © AFP PHOTO / ISSOUF SANOGO
Des soldats de l'ONUCI patrouillent avec des masques à Kandopleu, en Côte d'Ivoire, le 14 août 2014, pendant l'épidémie d'Ebola. © AFP PHOTO / ISSOUF SANOGO

Dans le cadre de la propagation de la maladie à virus Ebola dans la République démocratique du Congo (RDC) atteignant  une phase record de contamination et  plus particulièrement envers les enfants, le fonds des Nations unies pour l’enfance s’aligne au  côté de l’état et de ses partenaires œuvrant dans le domaine de la santé pour mettre fin à  l’évolution de cette maladie dans un pays qui souffre déjà de problèmes multidimensionnels. 

Le fonds des Nations unies pour l’enfance, UNICEF, est à pied d’œuvre à côté du gouvernement congolais et de ses partenaires pour stopper  la propagation de cette épidémie à virus Ebola s’affichant, à l’heure actuelle, la  plus grave de  l’histoire de la  RDC après  une  dizaine de manifestations de la même  épidémie dans le pays.  C’est la deuxième  plus meurtrière dans le monde comparée à  celle qui  a envahi une grande partie de  l’Afrique de l’Ouest entre  2014-2016 faisant près  de 28 000 personnes touchées et environ  11 000 cas de décès. L’UNICEF a  intensifié  sa mission avec le déploiement du  personnel additionnel  à Butembo et katwa ou sont enregistrés 65% des nouveaux cas d’Ebola. Depuis le début de l’épidémie, l’UNICEF et ses partenaires ont déployé plus de 650 personnes aux côtés des gouvernements, de la société civile, des églises et des organisations non gouvernementales qui sont aussi à pied d’œuvre pour aider et sensibiliser  les personnes et les familles infectées par de meilleures pratiques afin de prévenir la propagation de ce  virus Ebola.  Suite à cela, l’UNICEF a  signalé que 30% des personnes infectées sont des enfants et que présentement 174 cas suspects sont en cours d’investigation sans compter les  258 personnes ayant déjà résisté à  l’épidémie. « Nos équipes à Mangina, Beni, Oicha, Komanda, Butembo et Lubero travaillent sans relâche à  cette approche à plusieurs volets pour mettre fin rapidement à l’épidémie Ebola et aider les enfants et les familles touchés », a souligné le docteur Rotigliano, représentant de l’UNICEF en RDC. Mais l’organisation onusienne regrette beaucoup les nombreux  obstacles à l’éradication de la maladie comme  « l’insécurité, les déplacements fréquents  de personnes dans les zones touchées et la résistance de certaines communautés (qui)  continuent de nuire à la réponse à cette dernière épidémie ».

Malgré tout, l’UNICEF  et ses partenaires ont pu faire de grands progrès dans leur mission de mettre fin à la propagation de l’épidémie : plus de 10 millions de Congolais sensibilisés sur l’Ebola, 1,3 million de personnes ont reçu de l’eau potable, 8000 enseignants ont été formés sur des mesures de prévention d’Ebola et plus de 157 000 enfants dans près de 900 écoles ont été également  sensibilisés avec des messages de prévention D’Ebola dans les écoles. Aussi,  les personnes et les familles touchées continuent aussi de recevoir  un soutien psychologique pour éviter d’éventuelles conséquences néfastes liées à  l’épidémie.

ISSA DJIGUIBA

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here