L’ex-Président algérien, le général Zeroual, serait prêt à diriger une phase de transition

0

Le prédécesseur de l’actuel Président algérien, le général Liamine Zeroual, est disposé à participer à la gestion d’une phase de transition, en cas de départ d’Abdelaziz Bouteflika, a affirmé au site TSA un ancien conseiller de l’ex-chef de l’État. Sa condition est qu’il soit fortement sollicité par le peuple, a-t-il précisé.

L’ancien Président algérien, le général Liamine Zeroual, est prêt à accepter la mission de gérer une phase de transition dans le pays, a affirmé Ali Mebroukine, ancien conseiller de l’ex-chef de l’État, dans un entretien, ce mardi, avec le site d’information Tout sur l’Algérie (TSA). Depuis le début des manifestations, le 22 février, l’ancien haut gradé est souvent sollicité par certaines figures de l’opposition et par de plus en plus d’Algériens pour participer à la gestion de la transition.

«Zeroual est favorable pour son retour à condition qu’il ait une forte demande de la population. Il ne pourra pas céder à la pression de quelques amis», a déclaré M.Mebroukine. «S’il y a une pression [populaire, ndlr] amicale sur Zeroual, l’ancien Président de la République prendra ses responsabilités», a-t-il ajouté, affirmant l’existence de contacts avec l’ancien chef d’État.

Évoquant les qualités de l’ex-Président qui suscitent l’approbation, selon lui, auprès de la population algérienne, l’ex-conseiller a soutenu que le général Zéroual «est un homme qui jouit d’une grande crédibilité». «C’est une autorité morale. Ensuite, il est apprécié au sein de l’institution militaire. C’est un retraité de la politique. Assumer de nouvelles responsabilités politiques [après la fin de la période de transition, ndlr] ne l’intéresse pas», a-t-il souligné.

Lors des manifestations du vendredi 22 mars, des milliers d’habitants de la ville de Batna, dans l’est de l’Algérie, se sont rendus au domicile du général Zeroual dans le but de le convaincre d’accepter l’idée de participer à la gestion d’une phase de transition.

Le même jour à Alger, un énorme poster à l’effigie de l’ex-chef de l’État a été suspendu sur la façade d’un immeuble. Des manifestants ont aussi défilé avec des portraits de Zeroual.

​Âgé de 78 ans, le général Liamine Zeroual est le premier Président algérien à avoir instauré la limitation des mandats à deux dans la Constitution du pays, en 1996. Il a démissionné de son poste de Président de la République avant la fin de son premier mandat en décembre 1998.

Source: fr.sputniknews.com

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here