Niger : plus de 700 écoles fermées à cause de l’insécurité (UNICEF)

1

– Plus de 68 mille enfants affectés

Plus de 700 écoles ont été fermées au Niger à cause de l’insécurité, dont 758 écoles du primaire et 34 du secondaire, a indiqué le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF).

En septembre le nombre des écoles fermées était de 377, a précisé la même source dans un communiqué publié mardi.

Selon l’agence onusienne, les écoles fermées sont situées dans vingt départements des quatre régions du Niger affectées par l’insécurité, à savoir Diffa (sud-est), Maradi (sud-ouest), Tahoua (nord-ouest) et Tillabéri (ouest).

À elle seule la région de Tillabéri compte 687 écoles fermées. Toujours selon l’UNICEF, ce sont 68 306 enfants qui sont touchés par la fermeture des écoles, dont 33 89 filles.

Depuis 2015, la région de Diffa, frontalière du nord Nigeria, est confrontée aux attaques de Boko Haram. Quant aux régions de Tahoua et Tillabéri, frontalières du Mali, elles sont confrontées depuis 2017 à des attaques attribuées aux groupes terroristes opérant dans le nord du Mali.

Dans ses localités frontalières du Burkina Faso, la région de Tillabéri fait face aux attaques des groupes terroristes opérant dans la zone dite des trois frontières entre le Burkina, le Mali et le Niger.

La région de Maradi, elle, est confrontée à des attaques attribuées à des “bandits armés” opérant sur la frontière entre cette région et les Etats du nord-ouest du Nigeria dont Zamfara et Katsina. Pour fuir les attaques dans les quatre régions, de nombreuses familles ont abandonné leurs villages pour se réfugier dans des centres plus sécurisés.

Source: https://www.aa.com.tr/fr/

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here