Retrait des Etats-Unis de l’accord de Paris sur le climat : Donald Trump plus dangereux pour l’humanité que les terroristes

3
Donald Trump le 1er juin 2017 à la Maison Blanche à Washington / © AFP / SAUL LOEB
Donald Trump le 1er juin 2017 à la Maison Blanche à Washington / © AFP / SAUL LOEB

C’est avec indignation que le monde entier a suivi en direct du jardin de la Maison Blanche le discours du Président américain Donald Trump, annonçant le retrait des Etats-Unis de l’Accord de Paris sur le climat. Comme un arrêt de mort mondial, le  jeudi 1er juin  2017 fera date dans les annales de l’Histoire. C’est pourquoi les réactions n’ont pas tardé, qu’elles soient de l’ancien Président américain, Barack Obama, de la Chancelière allemande Angela Merkel, du Président français Emmanuel Macron et même du président chinois, Xi Jinping. Tous se sont indignés de cette décision très grave pour l’humanité entière. Donald Trump sera-t-il suivi par tout le peuple américain ?  Existe-t-il d’autres moyens de pression pour faire fléchir le Président Trump ? Quelles peuvent être les conséquences d’une telle décision, à court, moyen et long terme sur l’Afrique ? 

Sans grande surprise et pour respecter sa promesse de campagne, le Président américain, Donald Trump, a annoncé le retrait des Etats-Unis de l’Accord de Paris sur le climat. Sa décision a fait l’effet d’une bombe au sein des organisations de défense de l’environnement, surtout  quand on sait les conséquences du réchauffement climatique. Le Président du deuxième plus grand pollueur au monde après la Chine, ne s’est pas limité seulement à l’annonce du retrait des Etats-Unis de l’Accord, il a également annoncé la fin de la participation américaine au Fond Vert de l’Onu, qui aide les pays pour la transition énergétique. Qui veut tuer son chien l’accusera de rage. Donald Trump pour convaincre les américains, a aligné une longue liste de mensonges que provoquerait l’Accord de Paris. Il a même assuré que l’accord “n’aura pas beaucoup d’impact” sur le climat. C’est pour démonter par pièce ce tissu de mensonge que  son prédécesseur Barack Obama a été le premier à répliquer avant la fin même de son discours en ces termes : “J’estime que les Etats-Unis devraient se trouver à l’avant-garde (…) Mais même en l’absence de leadership américain; même si cette administration se joint à une petite poignée de pays qui rejettent l’avenir; je suis certain que nos Etats, villes et entreprises seront à la hauteur et en feront encore plus pour protéger notre planète pour les générations futures”. Certains vont jusqu’à qualifier la décision de Donald Trump de crime contre l’humanité. Ce que l’on constate après cette décision de Trump, c’est que l’Europe et la Chine sont vent debout pour défendre l’Accord de Paris sur le climat, car il n’y a pas de plan B ou de planète B comme le dirait le président Macron. Que dire de l’Afrique, en général, et des pays au sud du Sahara qui sont menacés de disparaitre dans un siècle si le réchauffement climatique continuait à ce rythme ?

Pour tout dire, la décision inopportune et dangereuse prise par le Président Trump ne laissera même pas la grande majorité des américains indifférents, en mesurant les conséquences du changement climatique sur les êtres vivants et la nature. Les Américains dans leur écrasante majorité  n’ont-ils pas regretté déjà d’avoir élu un homme qui risque aujourd’hui de faire chavirer le grand Titanic, l’Amérique ?

Youssouf Sissoko

[email protected]

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. Et passent aussi les 3 ouragans, 2 incendies en Californie pour 2017!
    2018 commence sur les chapeaux de roues…
    Colère du volcan Kilauea, pour PUNIR l’occupation les americains sur l’île d’Hawaï dans l’océan Pacifique !

    Voilà maintenant les inondations dans le Maryland, tempêtes en Inde, Caraïbes et à Paris (majoritairement chez les Collaboys!)

  2. Et passent aussi les 3 ouragans, 2 incendies en Californie pour 2017!
    2018 commence sur les chapeaux de roues…
    Colère du volcan Kilauea, pour PUNIR l’occupation les americains sur l’île d’Hawaï dans l’océan Pacifique !

    Voilà maintenant les inondations dans le Maryland, tempêtes en Inde, Caraïbes et à Paris (majoritairement chez les Collaboy!)

  3. Le président Donald Trump a clairement dit au monde entier qu’il est elu pour s’occuper pour des affaires de son pays. Pourquoi doit il se soumettre à une histoire votée avant lui. Il a un cerveau et des conseillers pour reflechir et decider dans l’interet de son pays. Il veut engager des pouparlers pour un nouvel accord qui avantagerait plus son pays ou se trouve le problème?; Il faut simplement dire que les pays du monde avaient votés des choses surestimées en comptant sur la contribution financière des Etats unis, maintenant que le principal bailleuer dit se retirer au lieu de travailler avec lui les pays europeens dits puissants se mettent à pleurnicher. Et si le reste du monde etait uni pour la meme cause pourquoi la rencontre entre l’UE et la chine n’ a donné aucun accord. Ces europeens pensaient que la chine allait ouvrir ses robinets et leur arroser avec son argent , quelle erreur monumentate?. Europeens revenez sur terre personne ne peut defier Trump tant qu’il honore les engagements qu’il a pris devant tous les americains et c’est ce travail qu’il est entrain de faire. Les journalistes doivent avoir un esprit un peu critique et ne pas faire de partie pris. Ou ils sont vendus et n’ont d’autre choix que d’ecrire ce que veut leur bailleur ou ils sont moins instruits pour analyser la geopolitique internationale. L’afrique qui au lieu de se mettre au travail attend tout de la france , bientot ce sera le debut des problèmes pour le jeune president francais qui ne possède aucune experience c’est pourquoi il n’est qu’une marionnette de la chancelliere allemande. Chers compatriotes africains mettons nous au travail et oublions le jeune macron qui ne peut rien pour l’afrique. Allons y avec le president Rwandai Kagamé et prenons conseil auprès des autorités Israeliennes c’est là que viendra la solution. Suivre l’europe c’est une perte de temps et en 2030 on sera au meme point de depart.

Comments are closed.