Syrie : une journaliste citoyenne exécutée par DAESH

0

Ruqia Hassan, une journaliste citoyenne indépendante travaillant dans les territoires syriens occupés par Daesh, a été exécutée par le groupe djihadiste, rapportent des journalistes locaux.

“Je suis à Raqqa et j’ai reçu des menaces de mort, quand Daesh m’arrêtera et me tuera, ce ne sera pas grave car… j’ai ma dignité, cela vaut mieux que de vivre l’humiliation avec Daesh” sont les derniers mots de Ruqia Hassan, connue sous le nom de Nisan Ibrahim.

Cette jeune journaliste citoyenne écrivait sur les bombardements à Raqqa et les conditions de vie des habitants dans les territoires contrôlés par Daesh. Selon Syria Direct qui rapporte l’information sur Facebook ce week-end, il s’agirait de la première femme journaliste travaillant dans des zones contrôlés par des terroristes à être tuée.

Elle serait l’un des cinq journalistes ayant couvert le groupe terroriste à être tués depuis octobre, d’après le média.

La date exacte de sa mort n’est pas connue mais ses publications sur les réseaux sociaux se sont brusquement arrêtées le 21 juillet dernier. Selon la chaîne arabe Al-Aan TV, Daesh aurait informé la famille de Ruqia Hassan vendredi dernier de son exécution pour “espionnage”.

Elle était portée disparue depuis juillet. Contrôlée par Daesh, la ville de Raqqa qui se trouve au nord de la Syrie, est aujourd’hui l’un des territoires les plus dangereux, notamment pour les journalistes.

Ebruca Africa Mali

PARTAGER