Terrorisme : Daesh pose un acte de guerre

2
VLADIMIR PUTIN

AssurĂ©ment, l’entrĂ©e en action de la Russie en Syrie et en Irak a prĂ©cipitĂ© les Ă©vĂšnements et obligĂ© les terroristes Ă  rĂ©agir au delĂ  de leurs zones de couverture, en dĂ©posant, selon toute vraisemblance, une bombe dans un avion russe Ă  Charm El-Cheikh, dans le SinaĂŻ et en perpĂ©trant un sanglant massacre Ă  Paris. Le prĂ©sident français, François Hollande, a dĂ©crĂ©tĂ© l’état d’urgence et promis d’ĂȘtre ferme. « C’est un acte de guerre et face Ă  la guerre, le pays doit prendre les dĂ©cisions appropriĂ©es. La France sera impitoyable face aux barbares de Daech », avait prĂ©venu, dĂšs samedi, le prĂ©sident de la RĂ©publique française. Quant aux responsables maliens, ils ont souhaitĂ© la victoire au peuple français contre l’ennemi commun.

Dimanche soir, la France a annoncĂ© avoir effectuĂ© un bombardement massif sur le fief de l’organisation Etat islamique Ă  Raqa (Syrie), dĂ©truisant un poste de commandement et un camp d’entraĂźnement. La France riposte violemment, car, a dit le prĂ©sident français, les terroristes ont posĂ© un acte de guerre. Cela rappelle Ă©trangement la triste dĂ©claration de Moussa Mara – puisqu’elle a Ă©tĂ© suivie d’une dĂ©route – le jour de l’attaque du gouvernorat de Kidal par le MNLA et ses alliĂ©s. C’est dire, si l’on s’en tient au lexique de la paix de la MISAHEL, que les terroristes constituent un groupe organisĂ© dont le mode opĂ©ratoire est la violence extrĂȘme. En effet, dans le lexique de la MISAHEL, on lit : « la guerre est une Ă©tape avancĂ©e du conflit et du conflit violent. Il s’agit d’un conflit violent entre des groupes organisĂ©s. » L’ancien prĂ©sident de la RĂ©publique ATT n’avait-il pas prĂ©venu ? « Ils sont plus organisĂ©s, mieux Ă©quipĂ©s » que notre armĂ©e. ATT, en gĂ©nĂ©ral para-commando, avait prĂ©conisĂ© ce qu’aujourd’hui le processus de Nouakchott entend mettre en Ɠuvre.

En effet, ce processus, lancĂ© par la commission de l’Union africaine, dans la capitale mauritanienne, le 17 mars 2015, a pour but de faciliter le renforcement de la coopĂ©ration en matiĂšre de sĂ©curitĂ© entre les pays sahĂ©lo-sahariens pour lutter efficacement contre le terrorisme et les diffĂ©rentes formes de crimes transfrontaliers organisĂ©s. De mĂȘme, la force multidimensionnelle mixte (FMM) de lutte contre Boko Haram a Ă©tĂ© mise en place par la commission du lac Tchad (CBLT), appuyĂ©e par l’U.A., la CEDEAO et la CEEAC. L‘ennemi commun du NigĂ©ria, du Niger,  et du Cameroun est le terrorisme, quel que soit son appellation : Boko Haram, Al GaĂŻda, Mujao, Etat islamique
 Toutes ces coopĂ©rations politico-militaires contre le terrorisme prouvent que la terreur a atteint des dimensions surprenantes.

Interventions occidentales

Si les interventions des troupes occidentales en Afghanistan et au Mali ont permis de mettre en dĂ©route les terroristes, il n’en demeure pas moins que ces attaques n’ont pas Ă©radiquĂ© tout le danger. En effet, au Mali, derriĂšre le MNLA, dit sĂ©paratiste, se cachent des bandes armĂ©es qui ont rendu difficile la libĂ©ration de Kidal et la sĂ©curitĂ© dans certaines zones de Tombouctou et de Gao. En Ă©liminant l’ancien guide libyen Mouhammar El Khadaffi et l’ancien prĂ©sident Irakien, Saddam Hussein, les Occidentaux ont plutĂŽt contribuĂ© Ă  crĂ©er le chaos, mettant en selle les terroristes qui ont occupĂ© de larges portions du territoire irakien et syrien, s’emparant, du coup, des armes et ressources de ces terres, en l’occurrence, le pĂ©trole. De ce fait, les Etats unis et l’Europe, essentiellement prĂ©occupĂ©s Ă  se dĂ©barrasser de guides politiquement gĂȘnants, en procurant des armes aux rebelles, ont forcĂ©ment permis aux terroristes, nĂ©buleuse difficile Ă  distinguer des autres, de se mouvoir dans le chaos et de s’équiper dangereusement contre ceux qu’ils appellent les « croisĂ©s » et autres « hĂ©rĂ©tiques ». Dans leur obstination Ă  se dĂ©barrasser de leurs ennemis politiques, les Occidentaux se sont Ă©videmment rendu compte de leurs erreurs. C’est pourquoi le cas Bachar El Assad est devenu la pomme de discorde. Aujourd’hui, aprĂšs les attaques perpĂ©trĂ©es Ă  Paris, il s’agit de savoir s’il faut l’aider ou le combattre. D’autant plus que l’entrĂ©e en action de la Russie a prĂ©cipitĂ© les choses, en fragilisant sĂ©rieusement l’Etat islamique, obligĂ© de se rebiffer, faisant exploser un avion qui venait de quitter l’aĂ©roport de Charm El Cheikh et perpĂ©trant des attaques sanglantes Ă  Paris. Aujourd’hui, l’ancien prĂ©sident français, Nicolas Sarkosy, est persuadĂ© qu’il faut mener la guerre totale Ă  l’Etat islamique. Il s’agit, a-t-il dit, de protĂ©ger la France « des Ă©lĂ©ments radicalisĂ©s. » Pourtant, des combattants du HCUA ont soutenu que c’est lui qui les a poussĂ©s Ă  revenir au Mali, lors des frappes de l’Otan, en Libye.

Nicolas Sarkosy leur aurait fait miroiter un Etat : l’AZAWAD, pour une contre partie gĂ©ostratĂ©gique au Nord du Mali. L’illusion a Ă©tĂ© rĂ©elle, c’est pourquoi la CMA, dĂ©sabusĂ©e, est aujourd’hui rentrĂ©e dans les rangs des troupes signataires de l’Accord pour la paix et la rĂ©conciliation au Mali. Lors de son point de presse, jeudi dernier, au siĂšge de la MISAHEL, Pierre Buyoya, haut reprĂ©sentant de l’Union africaine pour le Mali et le Sahel, a soutenu : « depuis notre rencontre en juillet dernier, qui correspondait avec la signature de l’Accord pour la paix et la rĂ©conciliation au Mali et le dĂ©but du lancement de sa mise en Ɠuvre, le Mali a connu des Ă©volutions positivement remarquables. Le Sahel a connu des situations qui ont Ă©tĂ© dans certains cas, fort inquiĂ©tantes, mais qui s’avĂšrent globalement encourageantes. » En fait, malgrĂ© les turbulences, les populations sont plus que jamais dĂ©cidĂ©s Ă  vivre dans un Mali, un et indivisible. Les Ă©vĂšnements les confortent dans ce sens puisque toutes les tentatives sĂ©paratistes ont Ă©chouĂ© au Mali et la France est aujourd’hui plus que prĂ©occupĂ©e Ă  mener la guerre totale contre Daech.

B.D.

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. MR, POUTINE connait ce qu’il fait en SYRIE il y a de coalition entre rebelles syriens-l’armĂ©e syrienne libre et DAESH comme le MALI mĂȘme coalition entre MNLA AL QAIDA Maghreb ASAR-DINE et MUJAO ils ont combattu ensemble contre les populations maliens et les syriens ils sont tous des terroristes et des criminels il faut que POUTINE qu’ils ont frappaient fort plus que çà 😈 😈 😈 😈

  2. Politique

    Le PrĂ©sident IBK de retour Ă  Bamako Ă  l’issue de sa visite d’Etat en France (Bamako, le 25 octobre 2015)

    Adam Thiam chroniqueur et Ă©ditorialiste du RĂ©publicain

    Economie

    Douane

    La SOMADECO aux abois !

    Emission de bons et d’obligations du TrĂ©sor: Quand la signature du Mali mobilise de plus en plus les investisseurs

    Nord

    Sports

    Adama Koné, président de la commission de médiation de la crise à la FEMAFOOT

    Monde

    Faits Divers

    Radio

    Video

    

    Accueil  Monde  Assaut du RAID Ă  Saint-Denis: les terroristes visĂ©s prĂ©paraient un attentat Ă …

    Monde

    Assaut du RAID à Saint-Denis: les terroristes visés préparaient un attentat à la Défense, une femme kamikaze morte

    Par maliweb –

    18 nov 2015

    î »21

    680

    
    Partager sur Facebook
    î ±
    Tweeter sur twitter
     î „

    Des tirs nourris, un centre-ville bouclĂ© et survolĂ© par un hĂ©licoptĂšre: un assaut policier d’ampleur a Ă©tĂ© lancĂ© contre un appartement, mercredi Ă  Saint-Denis, aux portes de Paris, ciblant Abdelhamid Abaaoud, organisateur prĂ©sumĂ© des attentats qui ont fait 129 morts vendredi. Une femme s’est fait exploser, un acte sans prĂ©cĂ©dent en France. Elle a “activĂ© son gilet explosif au dĂ©but de l’assaut”, a annoncĂ© le procureur de la RĂ©publique de Paris, ne confirmant Ă  ce stade que ce dĂ©cĂšs mais un autre terroriste pourrait ĂȘtre mort. Cinq personnes ont Ă©tĂ© arrĂȘtĂ©es, trois Ă©taient dans l’appartement, deux Ă  proximitĂ© de l’immeuble.

    Une opĂ©ration des unitĂ©s spĂ©ciales de police a dĂ©butĂ© vers 4h20 du matin Ă  Saint-Denis, dans le nord de Paris, en France. Un appartement Ă©tait visĂ© dans un immeuble Ă  l’angle de la rue du Corbillon et de la rue de la RĂ©publique. Une femme kamikaze s’est fait exploser (tĂ©moignage d’un riverain). Un autre terroriste est peut-ĂȘtre mort. Trois autres individus retranchĂ©s dans l’appartement en ont Ă©tĂ© extraits vivants et placĂ©s en garde vue. On ne connaĂźt pas leur identitĂ©. Le cerveau prĂ©sumĂ© des attentats de Paris, le Belge Abdelhamid Abaaoud (Qui est-il?, lisez son portrait) constitue la cible de l’opĂ©ration. On a cru un moment qu’il avait Ă©tĂ© capturĂ© vivant puis cette hypothĂšse a Ă©tĂ© Ă©cartĂ©e. On ne sait donc pas s’il se trouvait dans cet appartement. À 10h, certaines sources indiquaient qu’il ne figurait en tout cas pas parmi les individus arrĂȘtĂ©s.

    Un homme et une femme ont aussi Ă©tĂ© interpellĂ©s et placĂ©s en garde Ă  vue, Ă  proximitĂ© immĂ©diate de l’appartement. Plusieurs policiers ont Ă©tĂ© blessĂ©s. Les cinq personnes interpellĂ©es ont Ă©tĂ© emmenĂ©es Ă  la Direction GĂ©nĂ©rale de la SĂ©curitĂ© IntĂ©rieure (DGSI) pour ĂȘtre entendues.

    Selon certaines informations, les terroristes retranchĂ©s dans cet appartement prĂ©paraient un attentat dans le quartier des affaires de la DĂ©fense. C’est cette information qui aurait prĂ©cipitĂ© l’intervention de ce mercredi matin.
    Un homme leur a prĂȘtĂ© son appartement, qualifiĂ© de “squat”

    L’immeuble oĂč est situĂ© l’appartement est qualifiĂ© de “squat”. Selon le journal Le Monde, il est situĂ© dans un quartier en pleine rĂ©habilitation oĂč sĂ©vit depuis des annĂ©es un trafic de drogue. Le quartier est situĂ© au coeur de Saint-Denis, commune Ă  forte population immigrĂ©e oĂč se croisent plus d’une centaine de nationalitĂ©s diffĂ©rentes.

    Un homme qui dit avoir hĂ©bergĂ© deux personnes “qui venaient de Belgique” dans cet appartement visĂ© par l’assaut antiterroriste, a Ă©tĂ© interpellĂ© par les policiers. “Un ami m’a demandĂ© d’hĂ©berger deux de ses potes pour quelques jours”, a racontĂ© cet homme d’une trentaine d’annĂ©es, qui a expliquĂ© avoir mis Ă  leur disposition un appartement situĂ© 8, rue du Corbillon (en savoir plus).
    Cinquante militaires déployés: la population doit éviter le centre-ville

    Une cinquantaine de militaires ont Ă©tĂ© dĂ©ployĂ©s Ă  Saint-Denis, ont rapportĂ© des journalistes de l’AFP. Ils se sont postĂ©s Ă  l’entrĂ©e du pĂ©rimĂštre de sĂ©curitĂ© le long des vitrines des magasins, fusils d’assaut Ă  la main, portant gilets pare-balles et casques. De fortes dĂ©tonations ont Ă©tĂ© entendues Ă  de nombreuses reprises durant les quatre derniĂšres heures aprĂšs le dĂ©but de l’opĂ©ration, ponctuĂ©es d’intenses Ă©changes de tirs.

    Les Ă©tablissements scolaires, Ă©coles et collĂšges, n’ouvriront pas mercredi dans le centre-ville de Saint-Denis, ont annoncĂ© les autoritĂ©s locales. Il est demandĂ© “à la population d’éviter absolument la zone du centre-ville“, selon les mĂȘmes sources. Tous les mĂ©tros, bus et tramways desservant Saint-Denis Ă©taient Ă  l’arrĂȘt en raison de l’intervention policiĂšre antiterroriste en cours, selon la rĂ©gie des transports RATP.

    VIDEO AMATEUR DES PREMIERS COUPS DE FEU: À VOIR AU BAS DE L’ARTICLE
    La cible: le belge Abdelhamid Abaaoud

    Selon une source policiĂšre, la cible de l’assaut est Abdelhamid Abaaoud, “cerveau” prĂ©sumĂ© des attentats de vendredi. Membre de l’organisation Etat islamique (EI), qui a revendiquĂ© les attentats, ce jihadiste belge de 28 ans, surnommĂ© Abou Omar Soussi ou Abou Omar al-Baljiki, est recherchĂ© depuis janvier, soupçonnĂ© d’avoir Ă©galement projetĂ© des attentats en Belgique.
    Le SMS envoyĂ© sur le tĂ©lĂ©phone portable disait simplement “On y va”

    Selon FranceTV, un tĂ©lĂ©phone portable abandonnĂ© vendredi soir, tout prĂšs du Bataclan a permis Ă  l’enquĂȘte d’avancer. Ce portable contenait un plan dĂ©taillĂ© du Bataclan et un SMS envoyĂ© qui disait “On y va“. C’est Ă  partir de ce SMS que la police aurait dĂ©clenchĂ© l’opĂ©ration de cette nuit (En savoir plus)

    Les riverains entendent des “boum”

    Alexia, qui se trouvait Ă  sa fenĂȘtre, a entendu “des tirs a partir de 04H25, des ‘boum’ comme des grenades puis des rafales intermittentes”, a-t-elle racontĂ© Ă  l’AFP. Le maire Didier Paillard a fait Ă©tat de “fusillades“. “Les forces de l’ordre sont trĂšs tendues, sur le qui-vive”, “un hĂ©licoptĂšre est au-dessus de la ville, les transports en commun, le mĂ©tro, le tramway, sont arrĂȘtĂ©s“, a-t-il dĂ©crit.

    Salah Abdeslam, 26 ans, soupçonnĂ© d’avoir Ă©tĂ© l’un des tireurs qui ont mitraillĂ© vendredi soir les terrasses de cafĂ©s et restaurants parisiens, avec son frĂšre Brahim Abdeslam, qui s’est fait exploser, est toujours activement recherchĂ©, notamment en Belgique, oĂč les attaques ont Ă©tĂ© organisĂ©es selon les autoritĂ©s.

    Les enquĂȘteurs disposent par ailleurs d’une vidĂ©o accrĂ©ditant l’existence d’un autre assaillant dans leur commando qui circulait Ă  bord d’une Seat noire.

    o005

    Le kamikaze au passeport syrien

    Il pourrait ĂȘtre lui aussi en fuite Ă  moins qu’il s’agisse d’un des deux complices prĂ©sumĂ©s arrĂȘtĂ©s samedi dans le quartier bruxellois de Molenbeek, plaque tournante du jihadisme, et inculpĂ©s par la justice belge pour “attentat terroriste“. Ces deux hommes, Mohammed Amri, 27 ans, et Hamza Attou, 20 ans, sont aussi soupçonnĂ©s d’avoir exfiltrĂ© Salah Abdeslam en Belgique aprĂšs les tueries.

    Les trois équipes coordonnées de jihadistes, qui ont fait 129 morts (dont 117 ont été identifiés) et 352 blessés (221 encore hospitalisés dont 57 en réanimation), auraient ainsi été composées de neuf hommes: trois kamikazes aux abords du Stade de France à Saint-Denis, trois autres dans la salle de spectacles du Bataclan et trois assaillants pour les terrasses de bars et restaurants à Paris.

    Plusieurs kamikazes ont déjà été identifiés, tous français: Samy Amimour (28 ans), Omar Ismaïl Mostefaï (29 ans), Bilal Hadfi (20 ans) et Brahim Abdeslam (31 ans).

    Mostefaï, Amimour et Hadfi se sont rendus en Syrie. C’est probablement le cas aussi des deux frùres Abdeslam.

    Les policiers sont aussi Ă  la recherche d’informations sur un des kamikazes du Stade de France, dont ils ont diffusĂ© mardi soir la photo dans le cadre d’un appel Ă  tĂ©moins. Cet homme est passĂ© par la GrĂšce cet automne et on a retrouvĂ© prĂšs de son cadavre un passeport syrien dont l’identitĂ© correspond Ă  celle d’un soldat de Bachar al-Assad tuĂ© il y a plusieurs mois.

    En Belgique, oĂč le niveau d’alerte a Ă©tĂ© relevĂ©, un autre frĂšre Abdeslam, Mohamed, a conseillĂ© Ă  Salah “de se rendre”.

    Coalition avec Washington et Moscou

    Autre jihadiste, français cette fois, qui intĂ©resse les enquĂȘteurs: Fabien Clain, 35 ans, vieux routier toulousain des filiĂšres radicales, qui a revendiquĂ© au nom de l’EI dans un enregistrement les attaques parisiennes.

    Sur le plan politique, alors que l’ambiance est de moins en moins Ă  l’union nationale malgrĂ© un relatif consensus autour de la rĂ©ponse sĂ©curitaire portĂ©e par François Hollande, le gouvernement prĂ©sente ses premiĂšres mesures d’exception contre le terrorisme dĂ©cidĂ©es aprĂšs le carnage sans prĂ©cĂ©dent.

    Le Conseil des ministres doit examiner mercredi le projet de loi sur la prolongation de l’état d’urgence pour trois mois, qui doit ĂȘtre votĂ© jeudi par l’AssemblĂ©e nationale et vendredi par le SĂ©nat. Un Ă©tat d’urgence jusqu’alors confinĂ© Ă  la mĂ©tropole, qui sera Ă©tendu Ă  l’outre-mer.

    Pour organiser la riposte militaire, François Hollande rencontrera Barack Obama Ă  Washington le mardi 24 novembre et Vladimir Poutine Ă  Moscou le jeudi 26, dans l’espoir d’une coalition unique visant Ă  “dĂ©truire” l’EI.

    Le prĂ©sident russe a ordonnĂ© Ă  sa marine de “coopĂ©rer” avec la France.

    Le prĂ©sident amĂ©ricain Barack Obama a saluĂ© mercredi le rĂŽle de Moscou dans les pourparlers visant Ă  mettre fin Ă  la crise en Syrie. La Russie a Ă©tĂ© “un partenaire constructif Ă  Vienne en essayant de crĂ©er une transition politique” en Syrie, a dĂ©clarĂ© M. Obama en rĂ©fĂ©rence aux rĂ©cents pourparlers internationaux en Autriche.

    Paris a rĂ©clamĂ© mardi l’assistance militaire des pays de l’Union europĂ©enne (UE), aprĂšs une nouvelle nuit de bombardements français Ă  Raqa, fief de l’EI, qui ont repris dans la soirĂ©e pour le troisiĂšme jour consĂ©cutif. L’UE a fait part de son soutien “unanime”.

    AprĂšs leur match de vendredi contre l’Allemagne au Stade de France, en marge duquel trois kamikazes de sont fait sauter en tuant une personne, les Bleus ont retrouvĂ© mardi soir la pelouse, Ă  Wembley, pour rencontrer l’Angleterre. A Londres, les spectateurs anglais ont entonnĂ© une Ă©mouvante “Marseillaise”, chantĂ©e Ă  tue-tĂȘte dans un stade parĂ© de bleu-blanc-rouge.

    En revanche, un autre match de football amical, entre l’Allemagne et les Pays-Bas, a Ă©tĂ© annulĂ© Ă  Hanovre en raison d’une menace d’attentat, mais aucun explosif n’a Ă©tĂ© trouvĂ©.

    Des dizaines de personnes continuent de se recueillir chaque jour devant les lieux des attentats, dans une ambiance pesante.

    Source: rtl.be/info/

    PARTAGER
    
    Facebook
    î ±
    Twitter
     î „

    Article précédent

    Deux vols Air France pour Paris déroutés aprÚs une alerte à la bombe anonyme

    Article suivant

    Transrail-SA : Les travailleurs craignent la disparition de la société et appellent à la mobilisation

    SUR LE MEME SUJETAUTRES ARTICLES DU MEME AUTEUR

    VLADIMIR PUTIN
    Monde

    Terrorisme : Daesh pose un acte de guerre

    Crash d’Air AlgĂ©rie: Air France contourne le Mali
    Monde

    Deux vols Air France pour Paris déroutés aprÚs une alerte à la bombe anonyme

    Monde

    Ambassade de France au Mali : L’hommage aux victimes des attaques de Paris continue

    

    Les vrais responsables des malheurs français sont des va t’en guerre dirigeants hommes politiques français. La France Ă©tait toujours perçue comme un pays de paix , de dialogue , de dĂ©mocratie , de libertĂ© et de droit de l’homme . C’est tenant compte de toutes ces valeurs qui faisaient la grandeur de la France et qui contribuaient Ă  son rayonnement dans le monde , que le prĂ©sident Jacques Chirac n’ait pas voulu engagĂ© la France dans la guerre en Irak. la France n’avait que des amis et des alliĂ©s dans le monde arabe. La France Ă©tait perçue comme une nation qui partout favorisait la paix et le dialogue.

    L’arrivĂ©e de Sarkosy au pouvoir a complĂštement dĂ©figurĂ© la France . La France est devenue mĂ©connaissable avec l’atlantisme et l’interventionnisme qui caractĂ©risaient la politique de Sarkosy . De par les agissements irresponsables et mĂ©galomanes de Sarkosy , les amis d’hier de la France sont devenus ses ennemis d’aujourd’hui . Les alliĂ©s d’hier de la France sont devenus ses adversaires d’aujourd’hui.

    En Afghanistan, en Irak, en Libye, au Tchad, en Syrie , la France a semĂ© la mort et la terreur. La France prĂ©tend dĂ©sormais imposer « la dĂ©mocratie » Ă  coups de bombes Ă  des peuples qui n’en veulent pas. La France a voulu exporter des valeurs auxquelles les français eux mĂȘmes ne croient plus. La France a infligĂ© tellement de souffrances qu’aujourd’hui les français rĂ©coltent ce que la France a semĂ©. C’est trĂšs dommage puisque nous aimons tous ce grand pays . Nous aimons tous le peuple français qui ne mĂ©rite pas du tout ses dirigeants irresponsables qui se comportent comme des caniches des USA

    Les politiciens français font les guerres au lieu de s’occuper des problĂšmes graves de la France . Le chĂŽmage explose, la misĂšre s’étend, les retraitĂ©s français font les poubelles pour pouvoir survivre, Les jeunes français n’ont plus d’espoir et les gouvernements français dĂ©pensent des milliards Ă  bombarder des pays et des peuples Ă©trangers.

    La France doit arrĂȘter de se mĂȘler des affaires du monde. La France n’est ni un exemple Ă  suivre ni dĂ©signĂ©e par le monde pour jouer au justicier.

    A force de semer la haine, le racisme et la mort, on récolte le terrorisme et la peur.

    Des politiciens irresponsables qui se comportent en pompiers pyromanes . Des politiciens incompĂ©tents et irresponsables qui prĂ©textent du terrorisme pour rĂ©duire les libertĂ©s individuelles en instaurant l’état d’urgence. Des politiciens irresponsables qui risquent de dresser les français les uns contre les autres au risque de provoquer une guerre civile en France .

    Des politiciens irresponsables qui gouvernent ne mĂ©ritent pas la confiance des français qui se sentent tous trahis. Il n’y en a pas un qui valle mieux que l’autre .

    Malgré les peines immenses , malgré les colÚres , les tristesses, les larmes et du sang , les français restent lucides et unis .

    Les français ne se tromperont jamais d’ennemis et ne ferons jamais payer Ă  leurs compatriotes musulmans, les consĂ©quences de la folie guerriĂšre de leurs gouvernements. Les français sont gouvernĂ©s par des pompiers pyromanes qui sont les vrais responsables de ce que les français sont entrain de vivre.

    Ces va t’en guerre ne sont pas qualifiĂ©s pour garantir la sĂ©curitĂ© des français . La guerre comme politique ne fera que favoriser le terrorisme

    Mynti

    Le PrĂ©sident IBK de retour Ă  Bamako Ă  l’issue de sa visite d’Etat en France (Bamako, le 25 octobre 2015)

    Adam Thiam chroniqueur et Ă©ditorialiste du RĂ©publicain

    Economie

    Douane

    La SOMADECO aux abois !

    Emission de bons et d’obligations du TrĂ©sor: Quand la signature du Mali mobilise de plus en plus les investisseurs

    Nord

    Sports

    Adama Koné, président de la commission de médiation de la crise à la FEMAFOOT

    Monde

    Faits Divers

    Radio

    Video

    

    Accueil  Monde  Assaut du RAID Ă  Saint-Denis: les terroristes visĂ©s prĂ©paraient un attentat Ă …

    Monde

    Assaut du RAID à Saint-Denis: les terroristes visés préparaient un attentat à la Défense, une femme kamikaze morte

    Par maliweb –

    18 nov 2015

    î »21

    680

    
    Partager sur Facebook
    î ±
    Tweeter sur twitter
     î „

    Des tirs nourris, un centre-ville bouclĂ© et survolĂ© par un hĂ©licoptĂšre: un assaut policier d’ampleur a Ă©tĂ© lancĂ© contre un appartement, mercredi Ă  Saint-Denis, aux portes de Paris, ciblant Abdelhamid Abaaoud, organisateur prĂ©sumĂ© des attentats qui ont fait 129 morts vendredi. Une femme s’est fait exploser, un acte sans prĂ©cĂ©dent en France. Elle a “activĂ© son gilet explosif au dĂ©but de l’assaut”, a annoncĂ© le procureur de la RĂ©publique de Paris, ne confirmant Ă  ce stade que ce dĂ©cĂšs mais un autre terroriste pourrait ĂȘtre mort. Cinq personnes ont Ă©tĂ© arrĂȘtĂ©es, trois Ă©taient dans l’appartement, deux Ă  proximitĂ© de l’immeuble.

    Une opĂ©ration des unitĂ©s spĂ©ciales de police a dĂ©butĂ© vers 4h20 du matin Ă  Saint-Denis, dans le nord de Paris, en France. Un appartement Ă©tait visĂ© dans un immeuble Ă  l’angle de la rue du Corbillon et de la rue de la RĂ©publique. Une femme kamikaze s’est fait exploser (tĂ©moignage d’un riverain). Un autre terroriste est peut-ĂȘtre mort. Trois autres individus retranchĂ©s dans l’appartement en ont Ă©tĂ© extraits vivants et placĂ©s en garde vue. On ne connaĂźt pas leur identitĂ©. Le cerveau prĂ©sumĂ© des attentats de Paris, le Belge Abdelhamid Abaaoud (Qui est-il?, lisez son portrait) constitue la cible de l’opĂ©ration. On a cru un moment qu’il avait Ă©tĂ© capturĂ© vivant puis cette hypothĂšse a Ă©tĂ© Ă©cartĂ©e. On ne sait donc pas s’il se trouvait dans cet appartement. À 10h, certaines sources indiquaient qu’il ne figurait en tout cas pas parmi les individus arrĂȘtĂ©s.

    Un homme et une femme ont aussi Ă©tĂ© interpellĂ©s et placĂ©s en garde Ă  vue, Ă  proximitĂ© immĂ©diate de l’appartement. Plusieurs policiers ont Ă©tĂ© blessĂ©s. Les cinq personnes interpellĂ©es ont Ă©tĂ© emmenĂ©es Ă  la Direction GĂ©nĂ©rale de la SĂ©curitĂ© IntĂ©rieure (DGSI) pour ĂȘtre entendues.

    Selon certaines informations, les terroristes retranchĂ©s dans cet appartement prĂ©paraient un attentat dans le quartier des affaires de la DĂ©fense. C’est cette information qui aurait prĂ©cipitĂ© l’intervention de ce mercredi matin.
    Un homme leur a prĂȘtĂ© son appartement, qualifiĂ© de “squat”

    L’immeuble oĂč est situĂ© l’appartement est qualifiĂ© de “squat”. Selon le journal Le Monde, il est situĂ© dans un quartier en pleine rĂ©habilitation oĂč sĂ©vit depuis des annĂ©es un trafic de drogue. Le quartier est situĂ© au coeur de Saint-Denis, commune Ă  forte population immigrĂ©e oĂč se croisent plus d’une centaine de nationalitĂ©s diffĂ©rentes.

    Un homme qui dit avoir hĂ©bergĂ© deux personnes “qui venaient de Belgique” dans cet appartement visĂ© par l’assaut antiterroriste, a Ă©tĂ© interpellĂ© par les policiers. “Un ami m’a demandĂ© d’hĂ©berger deux de ses potes pour quelques jours”, a racontĂ© cet homme d’une trentaine d’annĂ©es, qui a expliquĂ© avoir mis Ă  leur disposition un appartement situĂ© 8, rue du Corbillon (en savoir plus).
    Cinquante militaires déployés: la population doit éviter le centre-ville

    Une cinquantaine de militaires ont Ă©tĂ© dĂ©ployĂ©s Ă  Saint-Denis, ont rapportĂ© des journalistes de l’AFP. Ils se sont postĂ©s Ă  l’entrĂ©e du pĂ©rimĂštre de sĂ©curitĂ© le long des vitrines des magasins, fusils d’assaut Ă  la main, portant gilets pare-balles et casques. De fortes dĂ©tonations ont Ă©tĂ© entendues Ă  de nombreuses reprises durant les quatre derniĂšres heures aprĂšs le dĂ©but de l’opĂ©ration, ponctuĂ©es d’intenses Ă©changes de tirs.

    Les Ă©tablissements scolaires, Ă©coles et collĂšges, n’ouvriront pas mercredi dans le centre-ville de Saint-Denis, ont annoncĂ© les autoritĂ©s locales. Il est demandĂ© “à la population d’éviter absolument la zone du centre-ville“, selon les mĂȘmes sources. Tous les mĂ©tros, bus et tramways desservant Saint-Denis Ă©taient Ă  l’arrĂȘt en raison de l’intervention policiĂšre antiterroriste en cours, selon la rĂ©gie des transports RATP.

    VIDEO AMATEUR DES PREMIERS COUPS DE FEU: À VOIR AU BAS DE L’ARTICLE
    La cible: le belge Abdelhamid Abaaoud

    Selon une source policiĂšre, la cible de l’assaut est Abdelhamid Abaaoud, “cerveau” prĂ©sumĂ© des attentats de vendredi. Membre de l’organisation Etat islamique (EI), qui a revendiquĂ© les attentats, ce jihadiste belge de 28 ans, surnommĂ© Abou Omar Soussi ou Abou Omar al-Baljiki, est recherchĂ© depuis janvier, soupçonnĂ© d’avoir Ă©galement projetĂ© des attentats en Belgique.
    Le SMS envoyĂ© sur le tĂ©lĂ©phone portable disait simplement “On y va”

    Selon FranceTV, un tĂ©lĂ©phone portable abandonnĂ© vendredi soir, tout prĂšs du Bataclan a permis Ă  l’enquĂȘte d’avancer. Ce portable contenait un plan dĂ©taillĂ© du Bataclan et un SMS envoyĂ© qui disait “On y va“. C’est Ă  partir de ce SMS que la police aurait dĂ©clenchĂ© l’opĂ©ration de cette nuit (En savoir plus)

    Les riverains entendent des “boum”

    Alexia, qui se trouvait Ă  sa fenĂȘtre, a entendu “des tirs a partir de 04H25, des ‘boum’ comme des grenades puis des rafales intermittentes”, a-t-elle racontĂ© Ă  l’AFP. Le maire Didier Paillard a fait Ă©tat de “fusillades“. “Les forces de l’ordre sont trĂšs tendues, sur le qui-vive”, “un hĂ©licoptĂšre est au-dessus de la ville, les transports en commun, le mĂ©tro, le tramway, sont arrĂȘtĂ©s“, a-t-il dĂ©crit.

    Salah Abdeslam, 26 ans, soupçonnĂ© d’avoir Ă©tĂ© l’un des tireurs qui ont mitraillĂ© vendredi soir les terrasses de cafĂ©s et restaurants parisiens, avec son frĂšre Brahim Abdeslam, qui s’est fait exploser, est toujours activement recherchĂ©, notamment en Belgique, oĂč les attaques ont Ă©tĂ© organisĂ©es selon les autoritĂ©s.

    Les enquĂȘteurs disposent par ailleurs d’une vidĂ©o accrĂ©ditant l’existence d’un autre assaillant dans leur commando qui circulait Ă  bord d’une Seat noire.

    o005

    Le kamikaze au passeport syrien

    Il pourrait ĂȘtre lui aussi en fuite Ă  moins qu’il s’agisse d’un des deux complices prĂ©sumĂ©s arrĂȘtĂ©s samedi dans le quartier bruxellois de Molenbeek, plaque tournante du jihadisme, et inculpĂ©s par la justice belge pour “attentat terroriste“. Ces deux hommes, Mohammed Amri, 27 ans, et Hamza Attou, 20 ans, sont aussi soupçonnĂ©s d’avoir exfiltrĂ© Salah Abdeslam en Belgique aprĂšs les tueries.

    Les trois équipes coordonnées de jihadistes, qui ont fait 129 morts (dont 117 ont été identifiés) et 352 blessés (221 encore hospitalisés dont 57 en réanimation), auraient ainsi été composées de neuf hommes: trois kamikazes aux abords du Stade de France à Saint-Denis, trois autres dans la salle de spectacles du Bataclan et trois assaillants pour les terrasses de bars et restaurants à Paris.

    Plusieurs kamikazes ont déjà été identifiés, tous français: Samy Amimour (28 ans), Omar Ismaïl Mostefaï (29 ans), Bilal Hadfi (20 ans) et Brahim Abdeslam (31 ans).

    Mostefaï, Amimour et Hadfi se sont rendus en Syrie. C’est probablement le cas aussi des deux frùres Abdeslam.

    Les policiers sont aussi Ă  la recherche d’informations sur un des kamikazes du Stade de France, dont ils ont diffusĂ© mardi soir la photo dans le cadre d’un appel Ă  tĂ©moins. Cet homme est passĂ© par la GrĂšce cet automne et on a retrouvĂ© prĂšs de son cadavre un passeport syrien dont l’identitĂ© correspond Ă  celle d’un soldat de Bachar al-Assad tuĂ© il y a plusieurs mois.

    En Belgique, oĂč le niveau d’alerte a Ă©tĂ© relevĂ©, un autre frĂšre Abdeslam, Mohamed, a conseillĂ© Ă  Salah “de se rendre”.

    Coalition avec Washington et Moscou

    Autre jihadiste, français cette fois, qui intĂ©resse les enquĂȘteurs: Fabien Clain, 35 ans, vieux routier toulousain des filiĂšres radicales, qui a revendiquĂ© au nom de l’EI dans un enregistrement les attaques parisiennes.

    Sur le plan politique, alors que l’ambiance est de moins en moins Ă  l’union nationale malgrĂ© un relatif consensus autour de la rĂ©ponse sĂ©curitaire portĂ©e par François Hollande, le gouvernement prĂ©sente ses premiĂšres mesures d’exception contre le terrorisme dĂ©cidĂ©es aprĂšs le carnage sans prĂ©cĂ©dent.

    Le Conseil des ministres doit examiner mercredi le projet de loi sur la prolongation de l’état d’urgence pour trois mois, qui doit ĂȘtre votĂ© jeudi par l’AssemblĂ©e nationale et vendredi par le SĂ©nat. Un Ă©tat d’urgence jusqu’alors confinĂ© Ă  la mĂ©tropole, qui sera Ă©tendu Ă  l’outre-mer.

    Pour organiser la riposte militaire, François Hollande rencontrera Barack Obama Ă  Washington le mardi 24 novembre et Vladimir Poutine Ă  Moscou le jeudi 26, dans l’espoir d’une coalition unique visant Ă  “dĂ©truire” l’EI.

    Le prĂ©sident russe a ordonnĂ© Ă  sa marine de “coopĂ©rer” avec la France.

    Le prĂ©sident amĂ©ricain Barack Obama a saluĂ© mercredi le rĂŽle de Moscou dans les pourparlers visant Ă  mettre fin Ă  la crise en Syrie. La Russie a Ă©tĂ© “un partenaire constructif Ă  Vienne en essayant de crĂ©er une transition politique” en Syrie, a dĂ©clarĂ© M. Obama en rĂ©fĂ©rence aux rĂ©cents pourparlers internationaux en Autriche.

    Paris a rĂ©clamĂ© mardi l’assistance militaire des pays de l’Union europĂ©enne (UE), aprĂšs une nouvelle nuit de bombardements français Ă  Raqa, fief de l’EI, qui ont repris dans la soirĂ©e pour le troisiĂšme jour consĂ©cutif. L’UE a fait part de son soutien “unanime”.

    AprĂšs leur match de vendredi contre l’Allemagne au Stade de France, en marge duquel trois kamikazes de sont fait sauter en tuant une personne, les Bleus ont retrouvĂ© mardi soir la pelouse, Ă  Wembley, pour rencontrer l’Angleterre. A Londres, les spectateurs anglais ont entonnĂ© une Ă©mouvante “Marseillaise”, chantĂ©e Ă  tue-tĂȘte dans un stade parĂ© de bleu-blanc-rouge.

    En revanche, un autre match de football amical, entre l’Allemagne et les Pays-Bas, a Ă©tĂ© annulĂ© Ă  Hanovre en raison d’une menace d’attentat, mais aucun explosif n’a Ă©tĂ© trouvĂ©.

    Des dizaines de personnes continuent de se recueillir chaque jour devant les lieux des attentats, dans une ambiance pesante.

    Source: rtl.be/info/

    PARTAGER
    
    Facebook
    î ±
    Twitter
     î „

    Article précédent

    Deux vols Air France pour Paris déroutés aprÚs une alerte à la bombe anonyme

    Article suivant

    Transrail-SA : Les travailleurs craignent la disparition de la société et appellent à la mobilisation

    SUR LE MEME SUJETAUTRES ARTICLES DU MEME AUTEUR

    VLADIMIR PUTIN
    Monde

    Terrorisme : Daesh pose un acte de guerre

    Crash d’Air AlgĂ©rie: Air France contourne le Mali
    Monde

    Deux vols Air France pour Paris déroutés aprÚs une alerte à la bombe anonyme

    Monde

    Ambassade de France au Mali : L’hommage aux victimes des attaques de Paris continue

    

    21 COMMENTAIRES

    mynti 18 nov 2015 at Ă  13:26

    Les vrais responsables des malheurs français sont des va t’en guerre dirigeants hommes politiques français. La France Ă©tait toujours perçue comme un pays de paix , de dialogue , de dĂ©mocratie , de libertĂ© et de droit de l’homme . C’est tenant compte de toutes ces valeurs qui faisaient la grandeur de la France et qui contribuaient Ă  son rayonnement dans le monde , que le prĂ©sident Jacques Chirac n’ait pas voulu engagĂ© la France dans la guerre en Irak. la France n’avait que des amis et des alliĂ©s dans le monde arabe. La France Ă©tait perçue comme une nation qui partout favorisait la paix et le dialogue.

    L’arrivĂ©e de Sarkosy au pouvoir a complĂštement dĂ©figurĂ© la France . La France est devenue mĂ©connaissable avec l’atlantisme et l’interventionnisme qui caractĂ©risaient la politique de Sarkozy . De par les agissements irresponsables et mĂ©galomanes de Sarkosy , les amis d’hier de la France sont devenus ses ennemis d’aujourd’hui . Les alliĂ©s d’hier de la France sont devenus ses adversaires d’aujourd’hui.

    En Afghanistan, en Irak, en Libye, au Tchad, en Syrie , la France a semĂ© la mort et la terreur. La France prĂ©tend dĂ©sormais imposer la dĂ©mocratie Ă  coups de bombes Ă  des peuples qui n’en veulent pas. La France a voulu exporter des valeurs auxquelles les français eux mĂȘmes ne croient plus. La France a infligĂ© tellement de souffrances qu’aujourd’hui les français rĂ©coltent ce que la France a semĂ©. C’est trĂšs dommage puisque nous aimons tous ce grand pays . Nous aimons tous le peuple français qui ne mĂ©rite pas du tout ses dirigeants irresponsables qui se comportent comme des caniches des USA

    Les politiciens français font les guerres au lieu de s’occuper des problĂšmes graves de la France . Le chĂŽmage explose, la misĂšre s’étend, les retraitĂ©s français font les poubelles pour pouvoir survivre, Les jeunes français n’ont plus d’espoir et les gouvernements français dĂ©pensent des milliards Ă  bombarder des pays et des peuples Ă©trangers.

    La France doit arrĂȘter de se mĂȘler des affaires du monde. La France n’est ni un exemple Ă  suivre ni dĂ©signĂ©e par le monde pour jouer au gendarme.

    A force de semer la haine, le racisme et la mort, on récolte le terrorisme et la peur.

    Des politiciens irresponsables qui se comportent en pompiers pyromanes . Des politiciens incompĂ©tents et irresponsables qui prĂ©textent du terrorisme pour rĂ©duire les libertĂ©s individuelles en instaurant l’état d’urgence. Des politiciens irresponsables qui risquent de dresser les français les uns contre les autres au risque de provoquer une guerre civile en France .

    Des politiciens irresponsables qui gouvernent ne méritent pas la confiance des français qui se sentent tous trahis.

    Malgré les peines immenses , malgré les colÚres , les tristesses, les larmes et du sang , les français restent lucides et unis .

    Les français ne se tromperont jamais d’ennemis et ne ferons jamais payer Ă  leurs compatriotes musulmans, les consĂ©quences de la folie guerriĂšre de leurs gouvernements. Les français sont gouvernĂ©s par des pompiers pyromanes qui sont les vrais responsables de ce que les français sont entrain de vivre.

    Ces va t’en guerre ne sont pas qualifiĂ©s pour garantir la sĂ©curitĂ© des français . La guerre comme politique ne fera que favoriser le terrorisme

    Mynti

Comments are closed.