Trois morts dans une fusillade à Ollioules dans le Var

0

L’une des personnes décédées est une femme à scooter, qui serait une victime collatérale. Un suspect serait toujours en fuite.

 

Une fusillade a éclatée ce dimanche 28 juillet aux alentours de 19h45. Selon un bilan encore provisoire, trois personnes (une femme et deux hommes) sont décédées. Une quatrième personne serait blessée. L’une des personnes décédées est une femme à scooter, qui serait une victime collatérale, a précisé une source à l’Agence France-Presse, confirmant l’information initiale donnée par Var-Matin. Selon le quotidien régional, les victimes ont été transportées par les services de secours à l’hôpital militaire Sainte-Anne à Toulon.

Les faits se sont déroulés à hauteur d’une station-service située à proximité de la résidence La Baume à Ollioules. Un règlement de compte serait à l’origine de cette fusillade. Var-Matin précise que la femme qui est décédée était sur un scooter avec son ami. Ce dernier qui conduisait a été touché par des balles perdues au dos. Son pronostic vital serait engagé. Il s’agit d’un couple de vacanciers, qui avait ses habitudes à Ollioules.

« L’endroit où le drame s’est déroulé est un endroit passant »

Les deux autres personnes qui seraient tombées sous les coups des balles « sont connus très défavorablement des services de la police municipale », a assuré dimanche soir à Var-Matin le maire de la commune d’Ollioules, Robert Beneventi. Selon les informations de BFMTV, un suspect serait en fuit et la police judiciaire de Marseille a été saisie. Dans un communiqué publié sur la page Facebook de la ville d’Ollioules, Robert Robert Bénéventi, a déploré « une situation très préjudiciable pour notre commune et pour les familles qui habitent ce quartier ».

« Comme je l’ai fait à plusieurs reprises, je fais à nouveau appel aux autorités préfet, police, justice, pour déployer les moyens nécessaires afin de tranquilliser, protéger et sécuriser les administrés. Je supplie les parents des (…)

Lire la suite sur LePoint.fr

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here