Moctar Ouane, Premier ministre malien: «Nous combattons le terrorisme, quel qu’il soit»

12

Peut-on combattre les terroristes tout en parlant avec eux ? Oui, affirme Moctar Ouane, le Premier ministre malien, qui est l’un des trois chefs de la transition depuis le putsch du 18 août dernier à Bamako. Pour Moctar Ouane, l’action militaire et le dialogue ne sont pas contradictoires. Sur sa stratégie et sur la durée de la transition au Mali, il s’explique au micro de Christophe Boisbouvier.

Le 19 février, dans votre discours devant le Parlement de transition, vous avez annoncé que les élections se dérouleront à la date prévue. Est-ce que vous pouvez nous en dire plus ?

Les élections seront l’aune à laquelle sera jugée la transition, et c’est pourquoi nous apportons le plus grand soin à l’organisation, au déroulement et aux résultats de ces élections-là, et nous allons tout faire, comme l’a indiqué le chef de l’Etat, pour que le délai soit absolument respecté, nous y travaillons très fortement.

Est-ce que ça veut dire que les élections auront lieu avant mars 2022, comme promis après le putsch d’août 2020 ?

Les élections seront tenues à bonne date. Comme vous le savez, j’ai rencontré la classe politique il y a deux semaines, nous sommes convenus de la mise en place d’un cadre de concertation qui nous permettra précisément de travailler plus avant, de manière à ce que nous soyons dans les délais convenus, à savoir les 18 mois fixés à la transition.

Les 18 mois fixés pour la transition, ça nous amène à février 2022, c’est ça ?

Oui, l’horizon qui a été fixé sera celui-là.

Le fait que vous ne donniez pas de date précise, est-ce parce qu’il risque d’y avoir des prolongations au-delà de février 2022 ?

Il n’y aura pas de prolongation, comme l’a dit le chef de l’État. Nous travaillerons en ayant à l’esprit l’horizon fixé, celui des 18 mois.

Sur RFI et France 24, c’était il y a tout juste 3 mois, vous avez déclaré : «  avec les groupes radicaux, nous avons choisi l’option du dialogue ». Est-ce que vous y êtes arrivé ?

D’abord je voudrais préciser une chose, c’est que, sur la question du terrorisme, la position de principe du gouvernement du Mali est que nous condamnons fermement le terrorisme et nous le combattrons énergiquement. Et cela dit, pour ce qui concerne le dialogue engagé avec les groupes terroristes, je voudrais aussi rappeler que ceci constitue une recommandation très forte de notre peuple à travers le Dialogue national inclusif, mais aussi les Journées de concertation nationale de septembre 2020. Je ne voudrais pas en dire plus sur ce sujet, compte tenu de sa sensibilité.

Alors il y a un autre Premier ministre qui se dit ouvert au dialogue avec les groupes jihadistes, c’est votre homologue du Burkina Faso, et la presse du Burkina révèle que l’Etat malien aurait facilité des discussions entre Ouagadougou et les groupes radicaux du nord du Burkina Faso, est-ce que vous confirmez ? 

Je ne commente pas les faits de presse, mais ce que je veux dire, c’est que la paix au Mali est utile pour le Burkina et réciproquement. Donc de ce point de vue-là, nous nous concertons régulièrement pour promouvoir et renforcer la paix et la sécurité dans nos pays respectifs. Mais vous savez, parler avec les terroristes, c’est aussi une manière de combattre le terrorisme.

Est-ce qu’il n’y a pas une contradiction entre le fait de dire « nous combattons les terroristes » et le fait de dire « nous parlons avec les terroristes » ?

Ce sont les deux leviers qu’il faut combiner ensemble. Nous, nous avons une action militaire que nous déployons sur le terrain, et cette action militaire va se poursuivre contre tous les groupes terroristes, mais dans cette action il y a une opportunité qui s’offre également à travers les discussions qui pourraient être engagées avec ceux qui opèrent de manière violente souvent contre leur gré, et pour des raisons existentielles. Il s’agit précisément d’extirper ces éléments-là de cette posture et de les engager dans une dynamique, dans une perspective plus constructive, plus positive, plus vertueuse, qui est celle de se réinsérer dans la communauté.

Quand vous parlez d’un dialogue avec ceux qui combattent contre leur gré, c’est peut-être plus les subalternes que les chefs terroristes ?

Oui, mais nous n’avons pas la naïveté de considérer que, par le dialogue, nous parviendrons à régler cette question. Nous utiliserons ce levier-là comme un moyen supplémentaire de parvenir à l’objectif que nous recherchons, en insistant sur l’action militaire implacable qu’il faut maintenir et amplifier.

On a un exemple concret de ce dialogue, c’est lors de la libération de Soumaïla Cissé et de Sophie Petronin, début octobre. C’est cette photo où un émissaire de Bamako pose au côté du numéro deux du GSIM, Sedane Ag Hita. Est-ce que ce dialogue se poursuit ? 

Je vous l’ai dit tantôt, nous travaillons d’arrache-pied à assurer la sécurité sur l’ensemble de notre territoire, ce sont des efforts importants, quotidiens, que nous déployons et je ne peux pas vous en dire plus pour l’instant. Et vous savez que pour ça nous payons un sacrifice élevé, un sacrifice humain élevé pour ça, et donc nous saluons vraiment l’engagement de la France à nos côtés, nous savons le prix du sang que donne la France. Et c’est dans cela que notre coopération est à saluer. Je voudrais dire que le gouvernement du Mali continuera de s’engager pour cela, la coopération militaire entre nos deux pays est assez forte, elle se densifie davantage et cette coopération militaire, nous devons continuer de la développer de part et d’autre.

Commentaires via Facebook :

12 COMMENTAIRES

  1. Ca c’est l’Anglais du Roi MAUDIT de Segou, un Prof qui nous dit qu’il enseigne aux USA et que ce n’est pas sa carte verte qui lui permet de vegeter: PM MOCTAR OUANE, WHAT ARE YOU DOING WITH THESE YOUNG MILITARY OFFICERS? IF YOU CANNOT GIVE THEM COULD PIECES OF ADVICE AND/OR THEY ARE NOT LISTENING TO YOU, I WOULD ADVISE YOU TO QUIT!!!

  2. La meilleure façon de combattre les terroristes, à mon avis, c’est de lancer des offensives tous azimuts jusque dans leurs derniers retranchements. Il ne faut jamais perdre de vue que dans un combat celui qui semble plus fort n’a aucun intérêt dans une négociation. Point final.

  3. Farafina, les attaques que je constate ne sont possibles qu’avec une collaboration a’ l’interieur des camps!! LE VER EST DANS LE FRUIT!!! LE MAROC A CONSTRUIT SON MUR AUTOUR DU SAHARA…. UTILE! EST-CE QUE C’EST LE GENRE DE MUR QUE TU VEUX VOIR AUTOUR DE NOS VILLAGES?
    Maintenant on parle d’ une garde territoriale compose’e a’ 80% des membres des groupes arme’s et 20% des membres des FAMAs. JE PENSE QUE C’EST UNE TRES MAUVAISE IDE’E!!! LA GARDE EXISTE DEJA! PLUSIEURS MEMBRES DES GROUPES ARME’S ETAIENT DES MEMBRES DES FAMAS MAIS ILS ONT QUITTE’ AVEC LEURS ARMES POUR REJOINDRE ….. LEURS GROUPES ARME’S. ILS ONT FAIT CELA A’ DEUX REPRISES!!!! FRANCHEMENT, JE SUIS CONTRE L’INTEGRATION DES MEMBRES DES GROUPES ARME’S AU SEIN DES FAMAS!!!!! ON EST FOU SI ON FAIT LA MEME CHOSE DANS LES MEMES CONDITIONS ET ON S’ATTEND A’ DES RESULTATS DIFFERENTS!
    NOUS NE POUVONS PAS AVOIR DEUX ARME’ES DIFFERENTES POUR UN SEUL PAYS! CE SONT LES FAMAS QUI DOIVENT ETRE CHARGE’ES DE LA PROTECTIONS DES FRONTIERES INTERNATIONALES DE NOTRE FASO!
    QU’ALLEZ-VOUS FAIRE SI LA GARDE TERRITORIALE DE KIDALE INTERDIT AUX FAMAs D’ OPERER DANS LEUR REGION?
    CESSON DE TOURNER AUTOUR DU POT! ANKANA AN YERE’ NEGUEN!!! L’ALGERIE A IMPOSE’ LA GUERRE DU SAHARA AU MAROC. CETTE GUERRE EST VIEILLE DE 45 ANS ET ELLE CONTINUE! LA MAURITANIE S’EST RETIRE’E EN ABANDONNANT SA PART DU SAHARA OCCIDENTAL.
    MY FRIENDS, YOU HAVE TO THINK DEEPLY ABOUT WHAT YOU WANT!!! IL FAUT TOUJOURS VOUS POSER LA QUESTION SUIVANTE: IS IT WORTH IT?

    • Bien repondu . L exemple du maroc et algerie. Le maroc a construit un mur avec l algerie . La Tunisie a construite une tranchée sur certaines partie de sa frontière avec la Libye. Le mali depuis 2012 a au une vision . Depuis 2012 , le mali c est 3 hélicos, 2 tucanos , aucuns avions chasses , des militaires qui se déplacent en pick-up sans blindés . Des camps en tôles . Aucune stratégie d infiltration de l ennemie , renseignement zero. Un pays qui vit de l aumône. Un pays pitoyable . Les malien n ont pas compris que le coup état 2020 a été fomenté par la france , IBK etait grillé et hors de question pour la france de laisser le pouvoir au m5 et la société civile. La france a obtenu en 6 mois ce qu elle n a pas réussi à obtenir ibk en 7 ans .

  4. Au vu de la situation, il semblerait que lesdits terroristes aient refusé le dialogue.

    À nos FaMas, la victoire est au bout du fusil non dans la boucle. Si vous ne tuez pas ces animaux, c’est eux qui vous tueront.

    Une bête sauvage ne se lamente jamais sur son sors alors nos FaMas doivent devenir des sauvages comme ces animaux qui nous attaquent nuit et jour.

    Et fermer la bouche de toutes ces associations ethniques comme Tapital pulaku alias la langue du diable.

  5. If we are going to talk to them while fighting them our dialogue should be along passage of their unconditional surrender. Malians Terrorists made terrible error in judging international terrorists plus their rich plus well educated international masters. Once they partnered international terrorists only way to end partnership is by death. Outside dialogue for trickery sake there is not much to talk about except their hope their relatives are not held responsible for their allegiance to international terrorists.
    I am very much against dialogue with terrorists plus believe we need kill them all or they plus their relatives plus friends will be injurious thorn in arms of Mali for many more years.
    May your words to terrorists be filled with good reasoning regardless of fact you weak enough to overlook terrorists have murdered our soldiers plus citizens, raped our females, robbed many of our citizens plus destroyed property.
    I wonder if to talk with terrorists is to be stupid. I know if I was terrorist I would believe you stupid. However I was freedom fighter not terrorist.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

  6. Au lieu de ” nous combattons le terrorisme…”, le PM aurait mieux de dire “…nous nous defendons avec toutes les peines contre le terrorisme”😌😌😌🥱🥱sans succès.

  7. «Nous combattons le terrorisme, quel qu’il soit»???

    AVANT TOUT, DE QUEL TERRORISME PARLE MOCTAR OUANE, SORTI DES TÉNEBRES FRANCAFRICAINS OUEST-AFRICAINS MONÉTAIRES-UEMOA CONCUS ET ENTRENUS PAR L’ ÉTAT PROFOND DE FRANCE..????

    1 – LE TERRORISME ISLAMISÉ-GÉOPOLITIQUE CONCU, ENTRAINÉ MILITAIREMENT ET POLITIQUEMENT , FINANCÉ PAR L’ OCCIDENT, DONT LA FRANCE…??
    LAURENT FABIUS, Á L’ ÉPOQUE, NE DISAIT-IL PAS Á HAUTE VOIX SUR LES CHAINES RADIO ET TÉLÉ ” LE FRONT AL-NOSRA , LE GROUPE TERRORISTE-ISLAMISTE FASCISTE, FAIT DU BON BOULOT EN SYRIE”…???

    2 – LES BANDITS ALIMENTAIRES ARMÉS PROFITANT DU VIDE SÉCURITAIRE GÉNÉRÉ STRATÉGIQUEMENT PAR LE TERRORISME GÉO-POLITIQUE ISLAMISTE-ISLAMISÉ ET ULTIME OUTIL DE CONQUETE NÉO-COLONIALE AUX MAINS DE L’ OCCIDENT DONT LA FRANCE EN PREMIER LIEU, AU MALI.

    Moctar Ouane, LE PEUPLE MALIEN SAIT DÉJÁ TRES BIEN QU’ IL EST EN GUERRE CONTRE LA FRANCE ET SES LARBINS COMME TOI ET BEAUCOUP D’ AUTRES INSTALLÉS AU “POUVOIR” AU MALI…

    QUE TOUS LES ESPRITS DU MALI DÉTRUISENT DE HONTE, DE MALADIES LES DIRIGEANTS MALIENS VOLEURS, MENTEURS, TRAITRES ET LARBINS DE LA FRANCE…!!!

    AMON..! AMON..! AMON..!

    SANÉÉ ANI KONTRON…!!

  8. Construisez des camps militaires, postes police, gendarmerie, poste douane,prison …protégés par des murailles blindés de 6 mètre de hauteur avec des barbelés branchés a du courant haute tension entouré d une périmètre de sécurité de 100 m a 1 km truffé de champ de mine avec des sentinelles fantômes cachés quel part .Vous aurez la paix personne n osera vous attaqué en tout il y réfléchira avant de passer a l acte .vive les Fama ,vive les donsos .Vive la paix et la stabilité au mali et partout en Afrique

  9. Les arrestations arbitraires et le refus d’appliquer la decision de la cour parce qu’on detient la force du canon, EST UN TERRORISME DE L’ETAT QU’IL FAUT COMBATTRE! LE MONDE ENTIER SAIT QUE RASBATH ET LES AUTRES DETENUS DU “COUP D’ETAT” AVORTE’ …. IMAGINAIRE, SONT EN DETENTION EN VIOLATION FLAGRANTE DES LOIS MALIENNES EN VIGUEUR! SEKOU TRAORE’ AVAIT RANG DE MINISTRE. S’IL ETAIT ETAIT DANS CETTE TENTATIVE DE COUP D’ETAT, C’EST A’ LA HAUTE COUR DE JUGER MR TRAORE’ ET SES COMPLICES!
    PM MOCTAR OUANE, WHAT ARE YOU DOING WITH THESE YOUNG MILITARY OFFICERS? IF YOU CANNOT GIVE THEM COULD PIECES OF ADVICE AND/OR THEY ARE NOT LISTENING TO YOU, I WOULD ADVISE YOU TO QUIT!!!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here