Aqmi demande au gouvernements suĂ©dois et sud-africain de “satisfaire” ses revendications

0

ALAKHBAR (Nouakchott)-Al-QaĂŻda au Maghreb Islamique (Aqmi) demande, dans un message vidĂ©o aux gouvernements suĂ©dois et sud-africain de “satisfaire” ses revendications pour une “libĂ©ration rapide” de leurs otages respectifs, Johan Gustafson et Stephen Malcolm McGown.

Alakhbar a reçu une copie de ce message dans lequel Aqmi demande aussi aux deux gouvernements d’éviter la médiation française.

Le message, traduit de l’Anglais:

A lire aussi: Aqmi diffuse une image des otages suédois et sud-africain

« Ceci est un message d’Al-Qaïda au Maghreb Islamique-Emirat du Sahara- aux deux gouvernements suédois et sud-africain, en relation avec vos otages qui entrent dans leur cinquième année de captativité.

Les moudjahidines avaient formulĂ© un nombre de revendications pour la libĂ©ration de vos otages depuis le dĂ©but des nĂ©gociations en 2012. Mais les informations qui nous parviennent laissent comprendre que nos revendications ne vous sont pas parvenues ou vous n’avez pas reçu la bonne copie. Ce qui voudrait dire qu’il y’a interfĂ©rence d’une troisième partie.

Pour cela, nous faisons cette déclarons:

D’abord, si vous voulez réellement une libération rapide de vos fils, n’utiliserez pas le gouvernement français comme médiateur entre vous et nous.

Deuxièmement, les revendications des moudjahidines sont valides et justes. Il s’agit des mêmes revendications que le gouvernement français a acceptées pour sauver ces fils. Alors, demandez leur (gouvernement français) pourquoi ils ont déployé tous les moyens possibles pour conclur un accord avec les moudjahidines afin de protéger leurs fils, pendant qu’ils acceptent de laisser vos fils souffrir dans l’insécurité et dans des conditions extrêmes. Les citoyens français ont-il droit à un traitement particulier.

Troisièmement, nous entamons la cinquième annĂ©e en gardant vos fils comme prisonniers. (…) Nous les garderons jusqu’Ă  satisfaction de nos demandes. Combien de temps voulez-vous laisser vos enfants et leur famille souffrir davantage. N’ont-ils pas assez souffer».

SOURCEfr.alakhbar.info
PARTAGER