Du Centre au Nord-Mali : L’insécurité persiste

0
Mali: retour au calme à Kidal mais la tension demeure
Des rebelles du MNLA (Mouvement national de libération de l'Azawad), ici photographiés à Kidal dans le nord du Mali. © AFP PHOTO / KENZO TRIBOUILLARD

Le vendredi 27 août dernier, aux environs d’une heure du matin, des bandits armés ont attaqué le siège de l’ONG Acted à Ménaka-ville. Pas de pertes en vies humaines, d’après nos sources, mais des dégâts matériels très importants. Aucun matériel de travail de l’ONG n’a été épargné par les assaillants. Le même jour, à Ténenkou, ce sont des éleveurs peulhs qui eurent des problèmes avec des agriculteurs. Selon les dépêches de presse, les affrontements auraient fait au moins cinq (05) morts et plusieurs blessés. Faut-il rappeler que ces affrontements sont survenus dans un contexte tendu dans le cercle de Ténenkou. L’administration est quasiment absente et les écoles ferment les unes après les autres à cause des menaces proférées par les hommes armés. Ces menaces sont d’ailleurs exécutées par leurs auteurs puisque l’Etat brille par son absence.

B.Koné

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER