Coup dur à l’accord d’Alger : Me Harouna Toureh officiellement déposé par la CMFPR réunifiée

8

Plus de six mois après sa signature, l’accord pour la paix et la réconciliation connait une crise de représentativité au sein de son comité de suivi. Chose qui a créé le fossé entre les groupes armés, les dressant les uns contre les autres en de véritables frères ennemis. Cas du CMPFR qui, à l’issue d’une Assemblée générale tenue ce jeudi 7 janvier 2016 à Bamako, a décidé d’évincer son désormais ex-président, Maître Harouna Toureh au profit de Me Abouba Ali Maïga, un autre avocat.

Bamako-8/01/2016- En effet, l’Assemblée générale tenue ce jeudi à l’hôtel Mirabeau de Bamako a réuni la majorité écrasante des responsables de la CMFPR réunifiée, composée du Ganda Izo, Gandalassalizo, Gandakoye, Bouctou et du FLN.

Ensemble, ces mouvementés armés du nord, signataires de l’accord pour la paix et la réconciliation, ont décidé de porter à la connaissance du Gouvernement de la République du Mali, de l’opinion nationale et internationale, la médiation et les communautés sédentaires du nord du Mali, qu’elle a mis en place un bureau composé d’un Président, d’un vice-président, d’un porte-parole et de quatre commissions présidées par les chefs des différents groupe constituant leur coordination. Et c’est Me Abouba Ali Maïga qui succède à « Me Harounah Toureh qui ne représente plus la CMFPR au sein du Comité de Suivi de l’Accord, ses démembrements, de même que les organes de mise en œuvre de l’Accord », dans un communiqué lu par Mohamed Attayab Sidibé, Président du groupe sédentaire Ganda-Izo, et désormais porte-parole de la CMFPR reconstituée sans Me Harouna Toureh.

Exaspérés par des menaces d’exclusion dans le processus de mise en œuvre de l’accord, « nous informons l’opinion nationale et internationale, les pouvoirs publics, les communautés et la médiation que cette réunification a été faite en le souci de préserver le caractère inclusif du processus de mise en œuvre de l’accord issu du processus d’Alger, signé à Bamako le 15 mai 2015 et parachevé le 20 juin de la même année », a ajouté le porte-parole à la fin de l’assemblée générale.

Ainsi, pour faire face à l’exclusion, c’est la CMFPR d’origine qui s’est reconstituée pour le besoin de la paix. Et pour cause, la  CMFPR estime qu’à chaque fois que les populations sédentaires au nom desquelles elle se bat sont sous-représentées, le caractère inclusif de l’accord n’y est pas. Et l’exclusion dessert la paix, commente le Président du Ganda-Izo.

Il faut préciser le 15 mai dernier, c’est au nom de la CMPFR que Me Harouna Toureh a apposé sa signature sur le document algérien. Aujourd’hui, ce sont ceux qu’il avait représenté qui voient en lui un traitre pour décider de le déposer.

A la question de savoir si le fait juridique de la signature de Toureh sur l’accord ne le place pas en position de force, Mohamed Sidibé argue que c’est nous qui l’avions choisi pour nous représenter, et aujourd’hui c’est encore nous qui décidons à ce qu’il ne nous représente plus.

 

Issiaka M Tamboura (maliweb.net)

PARTAGER

8 COMMENTAIRES

  1. Jaime bien la presse malienne précurser et defenseur de la démocratie dans notre pays. Je deplore, cependant son peu de rigueur que je ne veux pas assimiler à une insuffisance de professionnalisme. M. Le journaliste pourquoi ne chercheriez vous pas a comprende ce piteux spectacle que nous offre quasi quotidiennement de pretendus membres de la CMFPR. Ces messieurs qui s’agitent, à mon humble avis veulent avoir une place au Comité de suivi de l Accord d Alger. Je ne suis pas sûr quil aient jamais tente de reunifier la CMFPR. Ceux qui, comme moi étaient a l’hôtel Olympe le samedi 02 janvier ont bien compris la manoeuvre et ont déserté la salle. Les fondateurs de la CMFPR n’étaient pas dans la salle en dehors du juge Mahamane Alassane MAIGA, qui est sans doute l’instigateur de tout ce manege. Et tout le monde a ete temoin de ses pirouettes quand il a claqué la porte de la CMFPR2 quil venait de former avec certaines personnalites bien connes comme M. Kantao, M. AAmadou Cisse, Me Kadidia et le Pr Toure4 Younoussa. Je crois savoir que ceux nt les signataires de l Accord au nom de la CMFPR2. Depuis ils gardent leur calme et leur dignité, laissant au CSA le soins de regler les problèmes liés à leur participation. Mahamane Alassane MAIGA et consorts avaient crée la CMFPR3 et avaient rejoint la Plateforme. Mais Mahamane Alassane MAIGA, un juge qui semble avoir oublié son passé, n’a pas été désigné pour siéger au CSA. Alors il tente de le faire par dautres moyens distrayant ainsi le peuple malien. Ce groupe qui prétend avoir déposé Me Harouna ne représente , en ma connaissance, rien du tout. Il y a là dedans des gens qi cherchent par tous les moyens à se faire une place, quitte à prendre, l’accord et le pays en otage, M. Lejournaliste, pour gareder votre indépendance et votre crédibilité pour pourquoi ne faites vous pas une enquête pourmieux édifier vos lecteurs. Me Harouna est et demeure le Porte parole de la Plateforme à la création de laquelle il a contribué meme si ce fut de façon peu orthodoxea.

  2. Au moment où les armes crépitent et les cadavres tombent comme des mouches on n’a jamais vu ni Gandakoy, ni Ganda Iso, ni Gandalassaliso, ni Bouctou, ni FLN….Rien de tout ça.
    Il ne s’agit pas de dominer qui que ce soit, il s’agit simplement de reconnaitre qu’en dehors des berges du fleuve ces mouvement n’ont aucun fait d’armes ni pour ni contre le pays. Leurs seuls faits d’armes c’est de s’attaquer à un civile isolé et le tuer pour sa couleur de peau. Maintenant c’est fini ça on va tous vivre en paix ou on va tous mourir comme des idiots.

  3. Je reste certain que l’application de cet accord demande une cohésion de l’ensemble des protagoniste et semble être absente à l’intérieur des groupements. Cela est très dommageable pour l’aboutissement de cet accord. Pour sauver cet accord, il faut une dose de sérénité pour chaque entité présente, sinon, se sera le KO et la fin de cet accord d’Alger. Qu’Allah le tout puissant protège et aide le Mali.

  4. Pendant que vous gesticulez comme des margouillats, la CMA et les autres touareg affutent leur strategie pour mieux vous dominer davantage et vous mettre au participe passe…

  5. En ces moments où tout le monde doit se montrer plus menaçant pour avoir de quoi mettre sous la dent il fallait s’attendre à ce genre de choses. Tels des microbes opportunistes chacun profite de la moindre faille pour s’engouffrer dans la cellule. LADJI vient d’avouer que ni les fanfaronnades des politiciens, ni les louanges et les flatteries des des griots ne lui amèneront à s’aventurer vers le Nord. Il fallait s’attendre à ce que cet aveu d’impuissance donne des idées à certains.

Comments are closed.