“LA LUMIERE” : L’accord pour la paix dans une pièce de théâtre

0

La pièce de théâtre La lumière“, une adaptation sur la scène de l’application de l’accord pour la paix et la réconciliation, a été jouée pour la première fois au Musée national le 15 octobre 2016. Il s’agissait d’amener les gens à jeter un regard sur l’accord pour la paix et la réconciliation nationale.

“Nous sommes très heureux d’une telle initiative. C’est avec une immense fierté que j’ai l’honneur de vous recevoir aujourd’hui à la première de la pièce. La pièce à laquelle nous allons assister est à lui seul évocateur : jeter la lumière sur l’accord de paix. Je souhaite que cette pièce puisse jeter la lumière sur l’accord pour un Mali uni”, a souligné le ministre de la Réconciliation, Mohamed El Moctar.

Selon M. Becker “la pièce est d’une importance capitale pour le Mali. Le Mali et la coopération allemande ont toujours travaillé au-delà de l’accord de paix et bien sur l’accord de paix. Nous pouvons dire actuellement que l’accord a décollé même si quelques problèmes persistent. Les élections communales jetteront les bases de la démocratie. Nous ne soulignons que l’accord à portée immense pour nous les allemands”.

Le gouvernement malien, avec l’appui de la Coopération allemande à travers la GIZ et son Projet d’appui au processus dialogue et réconciliation, a permis le développement d’outils de dissémination comme cette pièce de théâtre.

“L’idée de cette pièce est bâtie sur le principe directeur de toutes nos activités, à savoir que chaque Malienne et chaque Malien puisse s’approprier l’accord pour la paix et la réconciliation nationale”.

La caravane aura pour mission de décortiquer l’accord de paix pour une meilleure compréhension. “La pièce est née d’un constat très simple vu que les Maliens ne connaissaient pas vraiment l’accord. Fait en commun accord avec le ministère de la Réconciliation, nous devons nous mettre à table et éviter les propos négatifs. Cet accord est un pas qui a fait taire les armes”, a jugé le représentant allemand.

Hawa Sy

Commentaires via Facebook :

PARTAGER