Mise en œuvre de l’accord : Le CNCA a initié ses membres associés à l’article 51

0

Le Comité national de coordination de la mise de l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali (CNCA), en partenariat avec le NDI, vient de boucler un atelier de deux jours le samedi dernier sur mise en niveau de ces membres associés sur l’article 51 du document pour la paix.


Cette mise à niveau a concerné la société civile, les médias, les communicateurs traditionnels, les autorités traditionnelles et religieuses. Elle a pour but d’améliorer le niveau de connaissance et de compréhension de l’accord et ses enjeux par les membres associés du Comité national de coordination d’une part, et d’autre part, faire comprendre l’organisation institutionnelle et le fonctionnement du CNCA. Elle accroîtra aussi la visibilité de l’accord et formulera des recommandations pour sa bonne mise en œuvre.

Appelés à briefer la presse sur les conclusions des deux jours de travaux, Inhaye Ag Mohamed, le secrétaire permanent du CNCA et ses camarades, ont éclairé la lanterne des journalistes. Il a tenu à préciser la différence entre CNCA et le Comité de suivi de l’accord (CSA).

« Le CNCA est un comité interne dont la fonction essentielle est de planifier et coordonner les actions et engagements du gouvernement contenus dans l’accord, tandis que le CSA est un organe à part entière », a-t-il souligné.

Pour Ag Mohamed, il est très aussi difficile d’affirmer que les objectifs de mise en application de l’accord sont atteints dans la mesure où certains points ont connu des lenteurs dans leur exécution.

Pour le colonel-major Abdramane Baby, tout ce qui est prévu par l’accord se fera par les Maliens. Il a ouvert une fenêtre sur les patrouilles mixtes, le redéploiement des FAMa, le DDR et le cantonnement. Selon lui, sur les 19 sites éligibles pour le cantonnement 8 sont déjà en chantier.

Zoumana Coulibaly

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER