Pour la reconquête rapide de l’intégrité territoriale du Mali : Les Occidentaux doivent participer aux combats!

20

Paris et Washington reconnaissent que l’invasion des terroristes et des djihadistes du nord malien constitue une menace pour l’Europe, mais aussi pour le monde entier. Ils ne doivent donc pas se contenter de soutiens logistiques, mais descendre vigoureusement sur le théâtre des prochaines opérations.

ohnnie Carson, le plus haut responsable de l’Afrique au département d’Etat américain

Les spécialistes des questions de défense dont plusieurs responsables français et américains, Johnnie Carson entre autres, sont réunis depuis lundi à Paris pour discuter de la sécurité au Sahel, au moment où se prépare une intervention militaire internationale pour chasser les islamistes du nord du Mali.

Une force militaire composée de quelque 3.000 soldats de pays membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) est en préparation, avec l’aval de l’ONU et le soutien logistique des pays comme la France et les Etats-Unis mais aussi d’autres pays membres de l’Union européenne, dont l’Allemagne. Mais tout se passe comme si les amis occidentaux du Mali hésitent à prendre le taureau  par les cornes. Ils prêchent par à coup le langage de la fermeté et du pacifisme.

Le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius
© AFP

Il faut signaler par exemple que le gouvernement français a démenti, le mardi 23 octobre, des informations faisant état d’un envoi en cours de drones dans la région du Sahel en général et dans le septentrion malien en particulier. Le président François Hollande a certes tapé du poing sur la table contre les terroristes avec lesquels «il n’y a rien à discuter», mais peine à prendre à bras le corps l’hydre de la bande sahélo-saharienne. Cette hydre qui a poussé du poil de la bête du fait de l’intervention de l’OTAN en Libye.

Pour Laurent Fabius, le ministre français des Affaires étrangères, “la France joue uniquement un rôle de facilitateur”. Le chef de la diplomatie française ne manque pas souvent de reconnaître ” la gravité de la situation dans le Nord du Mali “. Il a récemment employé le superlatif “gravissime” pour qualifier ce drame où ” ... d’une part l’intégrité du Mali est mise en cause – un pays coupé en deux- et d’autre part au Nord, il y a des terroristes qui ont beaucoup d’armes et beaucoup d’argent, en partie liés au trafic des otages et en partie au trafic de drogue… ces terroristes menacent les pays de l’ouest africain et l’ensemble de l’Afrique. J’ai personnellement reçu des responsables de pays de l’Est africain qui m’ont dit que se constituait une espèce d’école de formation internationale du terrorisme à partir du Mali… ceci… menace la sécurité de l’Europe et de la France “

Johnnie Carson pour un simple… soutien

Pour sa part, Johnnie Carson, le responsable des Affaires africaines au département d’Etat américain, est cette semaine à Paris, avec au menu de sa tournée, des entretiens avec les diplomates français avec une seule priorité, le dossier malien. “Nous soutenons l’intégrité territoriale du Mali. Nous sommes contre l’idée d’un Etat indépendant de l’Azawad. Le Mali doit recouvrer aussi vite que possible son intégrité territoriale. La question d’Aqmi, des salafistes et des extrémistes qui font partie de cette organisation devra être traitée par les forces de sécurité, c’est-à-dire les militaires et la police. Mais laissez-moi dire, avec tout le respect dû à toutes les actions jusque-là engagées sur le plan militaire, il est important que ce soit les Africains qui soient au devant et qu’ils s’en chargent. Le rôle que nous devons jouer doit être celui d’un soutien fort, consistant et crédible, mais tout engagement doit être bien planifié, bien géré, bien financé et mené par des Africains “.

Rappelons que dans de récentes conclusions issues de la 3191 ème réunion des ministres des Affaires étrangères de l’UE,  tenue le 15 octobre 2012 à Luxembourg, sur l’évolution du dossier du septentrion malien, Bruxelles “reste préoccupée par la grave crise politique et sécuritaire qui affecte le Mali, en particulier par la situation dans le nord du pays, marquée par l’établissement et la consolidation d’un sanctuaire pour les groupes terroristes, l’oppression des populations, les violations des droits de l’homme, notamment à l’encontre des femmes et la destruction du patrimoine culturel ainsi que le développement de la criminalité organisée. Cette situation fait peser une menace immédiate sur la région sahélienne et ses populations, déjà sujettes à une crise alimentaire aiguë, sur l’Afrique de l’Ouest et du Nord ainsi que sur l’Europe “.

Tous ces constats et cette panoplie de mesures sont à saluer. Mais, la gravité de la situation invite à dépasser l’étape des constats et actes d’accompagnement. Il faut faire plus  en descendant dans l’arène de cette guerre que les djhadistes imposent au monde entier.

                              Bruno D SEGBEDJI

Commentaires via Facebook :

20 COMMENTAIRES

  1. Les maliens doivent combattre et arrêter leurs illusions.Vous devez libérer votre pays.Personne ne va mourir à votre place

    • vous avez raison!!!

      demandez aux blancs de verser leur sang pour les nègres!!!

      Nos intellectuels sont vraiment minables!!!

      c’est nous ki sommes des idiots pour verser notre sang aux blancs…

  2. A alain L Paris ( soit disant connaisseur et ami du Mali) et Noma, je me poz la question à savoir kel genre education vs avez reçu ds vos familles respectives? je ne suis pas Bambara et j n ai rien contre les bambara. Au Mali, toi ki te dit connaissauer doit dc le savoir, l education ds le cercle familial est de mise et decoule d un principe ancestral: respecte tjr tes ainés, donne l hospitalité à l etranger d ou kil vienne………………..
    et on ns a aussi appris à ne pas insulter tte une ethnie. toi ki te dit connaisseur ta dc mal appris du peuple malien pdt ton sejour et cela ne doit dc m etonner
    merci pr la comprehension, sans rancune koi entre nous on se dit oci la verité ss haine

  3. Il faudrait que ce bon journaliste se tienne informé

    “l’hydre de la bande sahélo-saharienne. Cette hydre qui a poussé du poil de la bête du fait de l’intervention de l’OTAN en Libye.”

    Le terrorisme au Sahel et au nord Mali, les trafics de drogue et autres, les rebellions touarègues existaient bien avant l’intervention de l’OTAN en Libye.

    La situation de notre pays est avant tout due à l’incurie de nos dirigeants, complices des terroristes et impliqués dans les tous les trafics.

  4. Maintenant ce n’est plus la grande GUEULE des bambaras.. vous voulez que les occidentaux et les africains viennent se battrent a votre place… Vous allez encore un bon moment… Car ceci ne se fera pas. Apres avoir dit tout le mal des etrangers avec votre Sanogo de M… qui passe son temps a N… les jeunes filles de Bamako.
    Preparez vous a aller reconquerrir le nord… et apprenez a respecter et ne pas mepriser qui conque ne parle pas le bambara chez vous. Un ami et connaisseur du Mali.

  5. La nouvelle colonisation: Comparaison de l´historique.
    Hier c´était allons civiliser les nègres sauvages et ils avaient la bible, nous avons les terres, aujourd´hui, nous avons leur bible/coran, ils veulent le reste de nos terres. Ils viennent nous aider à perdre ces restes de terres et ils disent, ils nous apportent l´ordre et la construction de la société! Reconnaissez-vous ces architectes du malheur et de la décadence ?

    Intervention au Mali – un saut en Afrique, la nouvelle méthode d´occupation occidentale! La porte d´entrée de la nouvelle colonisation est le nord du Mali.

    «Pacification», «rétablissement de l’ordre», «soldats de la paix», «Mandat», «civiliser les indigènes» – c’est le vocabulaire de l’époque coloniale.
    Les «Territoires sous mandat» existent là encore.
    «Civiliser les indigènes» est désormais appelé «construction de la société civile», le «rétablissement de l’ordre» est appelée «construction d´une nation postmoderne», la «pacification» signifie «mission humanitaire».
    Le vocabulaire est un style contemporain, le contenu est identique. Une nouvelle guerre coloniale est menée actuellement au Mali, les concurrents coloniaux se préparent pour se partager le gâteau et ceci au prix du sang. Les méthodes des envahisseurs (colons occidentaux impérialistes sous les manteaux de leurs gouvernements) sont restées les mêmes, la seule différence, c´est l´entrée brutales à l´aide des terroristes. Le but est de créer un chaos (action) dans lequel les populations vulnérables sont attaquées et maltraitées jusqu´au bout de souffle (désordre), ensuite cette dernière fait recours à l´aide, les charognards colons impérialistes décident d´apporter leurs soutiens (réaction) et aides, c´est ainsi qu´ils érigent leurs machines d´exploitation des ressources (humaines et minière)
    Il est peu probable que les nouveaux colonialistes se limiteront au Mali choisi comme porte d´entrée. L’Algérie n’a pas encore été «pacifié», c´est à dire la pacification n´est pas satisfaisante, et dans certains Etats voisins, l’occasion sera de voir les choses de tout près. La voie est ouverte, l´Allemagne n´entend pas laissé le terrains/gâteau, pas même seulement pour les Français, les Britanniques et les concurrents américains.
    Chacun veut sa part du gâteau …

    Le Coursier

  6. pourquoi un étranger doit -il accepter de venir mourir au nord du mali pour votre pays ..puisque vous faites la grande gueule pour dire on veut pas de soldats étrangers sur le sol malien!!!!

  7. Mnla savent très bien que sans l’algerie leurs cause ne peuvent pas l’atteindre.

  8. Vous croyez vraiment c’est pour les quelques barbus que les occidentaux vont venir .ces barbus travaille pour eux si non ils sont la pour quoi? Leur but c’est d’aider la france à trouver un moyen pour rentre dans la maison avec la complicité mnla parce que l’algerie reconnais pas leur revendications.
    Voilà tout

  9. Lorsqu’il s’agit de massacrer quelques prêcheurs arabo-touaregs ou de paisibles populations ou encore de faire un sprint de repli automatique nos soldats sont champions du monde, mais quand il s’agit de chasser quelques centaines de misérables barbus on veut inviter toutes les armées du monde chez nous, quelle honte ! 😥

  10. Tas de macaques racistes! S’il s’agit de parler et d’insulter, il n’ya pas plus homme que vous. Mais dès qu’il s’agit de faire les choses sérieuses comme se battre pour se libérer vous devenez des femelletes. Ou vous vous battez ou vous disparaissez. C’est la sélection naturelle de DARWIN qui opère.

  11. la seule personne que les occidentaux ecoute c’est Blaise. tant que vous continuerez a l’insulter les rebelle viendront a Bamako. Gnagno a compris trop tard et a fini par demander son aide pour pacifier la cote d’ivoire. tant que des analphabete se cacherontderriere un clavier pour debiter des insanites vous aller souffrir encore et encore

  12. Vous voulez la victoire mais vous ne voulez pas vous battre. Par lâcheté bien sûr!

  13. DERNIERE MINUTE: UN CONFLIT FRATRICIDE ENTRE LES 2 HOMMES FORTS DE KATI, EVITE DE JUSTESSE!

    Camp Soudiata de Kati ; Le capitaine Sanogo passe ses troupes en revue.

    Tout à coup, il entend quelqu’un éternuer bruyamment.

    Furieux : C’est qui l’a ternué???? aboie-t-il.
    Silence général…

    Encore plus furieux : Je répète !!! C’est qui il l’a ‘ternué????
    Silence total…

    Hurlant : A bon c’est comça ???? tout le premier rang en prison!
    Et je répète : C’est qui il l’a ‘ternué?
    Silence général.

    Bon!!!! Les cinq premiers rangs en prison!!!!!!!!!!

    Têtu, et sentant que son autorité est jeu :
    Pour la dernière fois, c’est qui l’a ‘ternué?

    Et là, finalement, on entend alors la voix de son plus dangereux rival, le lieutenant Konaré:
    C’est moi, Capitaine!

    …! …! Silence perplexe de 2 minutes, puis: Ah bon, c’est vous ?… … … … A vos souhaits Lieutenant ! 😆 😆 😆 😆 😆

  14. Avant de faire une recommandation, deux obervations s’imposent:
    1) L’Occident assume une grande responsabilite dans la crise Malienne.
    Sans les armes distribuees aux rebelles/allies Libyens et tombees ensuite dans les mains des terroristes,il n’y aurait pas eu d’occupation du Nord du Mali.L’Occident doit par consequent s’engager dans le combat pour garantir une victoire rapide et sans appel.
    2)Un revers militaire de la CEDEAO/Armee Malienne aura des consequences funestes:la guerre s’etendra a beaucoup d’autres pays du
    Sahel et probablement a l’Algerie.Des attendats pourraient surgir en Europe par mesure de revanche contre les bombardements.
    Je recommanderais par consequent l’intervention de combattants d’elite
    occidentaux a cote des soldats de la CEDEAO,genre SEALS Americains, qui recevront une formation complementaire au Sahara.En effet,les soldats Ouest-Africains seront tres exposes dans les combats corps a corps alors que les combattants d’elite occidentaux les entraineraient a plus de rapidite et d’initiatives soudaines.On a bien observe cela durant la prise de la Capitale Libyenne, Tripoli.

    • Ho! SEALS américains! Mais militaires américains-là, c’est le budget malien qui les nourrit ou quoi? Descendez des nuages, maliens! Et votre armée elle sert à quoi? À compter les fesses des demoiselles bamakoises?

    • Ho! SEALS américains! Et vous choisissez même l’unité qui va intervenir! Mais militaires américains-là, c’est le budget malien qui les nourrit ou quoi? Descendez des nuages, maliens! Et votre armée elle sert à quoi? À compter les fesses moelleuses des demoiselles bamakoises?

  15. Ca pousse et le vocabulaire change ptit à ptit 😀 😀 😀 Le Mali sera libéré. Je vois bien que le monde tt entier veut profiter de l’unique occasion offerte pour en finir avec le terrorisme dans cette partie du globe

  16. MR Bruno D SEGBEDJI

    LES FORCES ARMEES AFRICAINES SONT ASSEZ NOMBREUSES POUR FAIRE LE BOULOT

    C EST TRES GENTIL A VOUS MAIS NON MERCI

    L ARMEE MALIENNE LA CEDEAO ET D AUTRES FORCES AFRICAINES SUFFIRONT

  17. CONTES DES 1000 ET UNE NUITS : ALADIN, OU LA LAMPE A HUILE MAGIQUE QUI CONTENAIT UN GENIE

    2 copains sous la douche après un match de foot…… Le premier remarque que le second a un énorme bouchon enfoncé entre les fesses.

    Il lui dit :
    – Dis donc, t’as vu ? T’as un bouchon dans le c… !

    – M’en parles pas, je sais ! » répond l’autre en soupirant. Ça date d’avant-hier, je m’étais engueulé avec ma femme et je suis sorti faire une balade pour me calmer. Et en marchant, j’ai machinalement botté dans une vielle lampe à l’huile toute rouillée.

    – Et alors ?

    – Alors, un drôle de type est sorti de la lampe et s’est mis à gueuler « Bonjour, je suis Aladin, le génie… tu m’as libéré… je t’accorde un voeu. »

    – Et alors ?

    – Alors, énervé comme j’étais, j’ai répondu comme un con : « Ah me fais pas chier, OK! » :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

Comments are closed.