Remise officielle d’acte de naissance aux déplacés internes : IEDA remet 56 enfants dans leurs droits d’existence

0

Retour des déplacés: Plus de 790 personnes ont regagné Tombouctou et GaoLes inconvénients de la crise au septentrion du Mali qui avait depuis un certain temps, obligés bon nombre des populations à se refugier ou se déplacer, est en passent d’être résolus dans un climat serein.
L’une des stratégies de résolution demeure la combinaison entre l gouvernement du Mali, le HCR et les organismes internationaux d’aide et d’appui au développement comme IEDA, aboutissant à la remise d’extraits d’actes de naissance pour 56 enfants issus des familles déplacés à Bamako. La cérémonie consacrant la remise officielle de ces précieux documents à leur bénéficiaire respectif avait regroupé, le représentant du département ministériel concerné, la direction régionale du développement social, le BREFADE à travers Mme Diakité Myriam Coulibaly, responsable administrative et financière, de M. Siaka Bah, chargé des services communautaires au HCR et du premier responsable de l’International Emergency and Développent Aid (IEDA), M. Jean Ives Bonzi. Les témoignages des parents des enfantsNbénéficiaires ayant marqué le premier temps fort de la cérémonie de remise ont porté sur le grand ouf de soulagement leur permettant de contribuer dans un cadre juridique à l’éducation des progénitures. A leurs yeux, un acte de naissance est synonyme de l’existence d’un être humain dans une communauté et sur lequel repose tout le reste des documents d’identification, notamment la carte d’identité, le passeport, le certificat de résidence, de nationalité et de permis de conduire etc… Comme premier pas à cet appui, une mère très émue par cet acte combien symbolique et responsable a donné l’assurance aux heureux donateurs, d’inscrire ces quatre enfants bénéficiaires à l’école. Selon les propos de Siaka Bah, chargé des services communautaires au HCR, des remerciements sont adressés  à tous ceux qui ont rendu possible cette importante activité. Il s’agit du gouvernement du Mali, le HCR, IEDA, le BREFADE et les bénéficiaires.
Il a tenu à adresser des remerciements au royaume du Danemark, partenaire qui  a déjà alloué à l’opération du Mali une enveloppe de 2.200.769 dollars US dont 250.000 ont servi aux financements de ce projet. Le HCR, souligne-t-il dans le cadre de son mandat de protection et de recherche de solutions durables pour les réfugiés et en contribution à l’effort de l’Etat malien, s’est penché sur la problématique des personnes déplacées internes qui ne souhaitent plus, ou en tout cas pas dans un avenir proche, retourner dans les zones d’origine. Ce projet souligne M. Bah vise trois objectifs, lesquels tendent à permettre à une personne de recouvrer sa dignité, à savoir faciliter la réintégration des personnes déplacées dans leur zone de déplacement, comme le prévoit la Convention de Kampala sur la protection et l’assistance des personnes déplacées internes ; appuyer et renforcer des projets d’autosuffisance déjà mis en œuvre par des personnes ou groupes de personne ayant des besoins spécifiques ;
assister des personnes n’ayant aucune possibilité de se prendre en charge et qui ont besoin d’une assistance urgente, à titre exceptionnel et conformément aux principes humanitaires et à la politique de l’EHP. Selon les propos du Directeur de (IEDA Relief) M. Jean Ives Bonzi, structure chargée de la mise en œuvre du projet du HCR, a adressé des vifs remerciements aux structures partenaires du projet et à l’endroit des autorités du Mali pour l’œuvre réalisée à l’endroit des déplacés. Au-delà de cette étape ou plusieurs ménages ont bénéficié des appuis direct et indirect, il reste à espérer sur une nouvelle étape en faveur des populations défavorisées.

Mah TRAORE

PARTAGER