Solution définitive de la crise : La coordination des mouvements du nord Mali attachée au dialogue

0

mnla-tessalitLe secrétaire général du mouvement national de libération des Azawed (MNLA) Bilal Ag Chérif, le représentant du mouvement arabe de l’Azawed (MAA) Sidi Brahim Ould Sidati, et le porte parole du haut conseil de l’unité de l’Azawed (HCUA) Mohamed Ag Aharib, ont réaffirmé, dans des déclarations à la presse à l’issue d’une rencontre préparatoire avec le ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, leur attachement au dialogue pour le règlement de la crise.
“Nous sommes en Algérie avec l’équipe de médiation et les frères algériens pour approfondir le dialogue et le débat pour la reprise des pourparlers et la préparation d’une solution définitive au conflit qui perdure dans le nord Mali, a affirmé Bilal Ag Chérif.
“Nous avançons de jour en jour dans le cadre du dialogue”, a soutenu le numéro un du MNLA qui s’est dit optimiste quant à une solution définitive de la crise dans le nord du Mali.
“Nous sommes optimistes quant à une solution politique concertée sous l’égide de l’Algérie soeur, a insisté le responsable appelant toutes les parties concernées à apporter les facilitations pour parvenir à une solution définitive et globale de la crise dans le cadre du dialogue.
Il a saisi l’occasion pour dénoncer les deux attaques terroristes qui ont ciblé, samedi à Kidal, la Mission de l’ONU au Mali (Minusma).
“Nous condamnons énergiquement cet acte qui, à notre sens, vise  également la stabilité de la région, les simples citoyens et la coordination des parties au dialogue ainsi que toutes les unités internationales présentes, a-t-il martelé.
Pour lui, cet attentat “interpelle toutes les parties à avancer rapidement vers une solution politique globale pour relever les défis sécuritaires qui se posent à la région”.
Le représentant du MAA, Sidi Brahim Ould Sidati est revenu pour sa part sur les points évoqués lors de la rencontre avec le chef de la diplomatie algérienne.
“Nous sommes venus dans le cadre de la préparation de la reprise des pourparlers. Nous sommes venus discuter avec le chef de file de la médiation (Algérie) par rapport aux procédures et voir où nous sommes arrivés, pour préparer l’étape prochaine”, a-t-il affirmé.
De son coté, Mohamed Ag Aharib, représentant du (HCUA), a salué les efforts des autorités algériennes qui ne cessent d’oeuvrer, dans le cadre de la médiation, pour trouver une solution au problème malien.
“L’occasion, est également pour nous de dire que nous respectons l’accord d’Alger pour l’établissement d’un dialogue et de pourparlers entre les parties maliennes ainsi que tout ce qui a été convenu précédemment”, a-t-il poursuivi.
Outre le gouvernement, les six mouvements maliens prennent part aux pourparlers d’Alger. Il s’agit du Mouvement arabe de l’Azawed (MAA), la Coordination pour le peuple de l’Azawed (CPA), la Coordination des Mouvements et Fronts patriotiques de résistance (CM-FPR), le Mouvement national de libération de l’Azawed (MNLA), le Haut conseil pour l’unité de l’Azawed (HCUA) et le Mouvement arabe de l’Azawed (dissident).

Yattara Ibrahim

Commentaires via Facebook :

PARTAGER