Lettre Ouverte à S.E.M Ibrahim Boubacar Kéita, président de la république du Mali : «Des décisions comme l’éviction de Kalfa Sanogo de son fauteuil de PDG de la CMDT sont très inquiétantes»

21
L'exPDG de la CMDT Kalfa Sanogo
Kalfa Sanogo, le nouveau maire de Sikasso

Monsieur le Président de la République, je me permets aujourd’hui de m’adressez à vous sans vous prendre à partie et avec le plus grand respect dû à votre statut de Chef de l’Etat.

Je me permets de m’adressez ainsi à vous parce que je me soucie de votre réussite à la tête de mon pays. Je me soucie de votre réussite non pas parce que je suis l’un des 77,6 % des Maliens qui vous ont apporté leurs voix en 2013, mais aussi et surtout parce qu’aucun Malien n’a aujourd’hui intérêt à ce que ce vous échouez dans l’accomplissement de votre lourde et noble mission.

Je me soucie de votre réussite parce que votre échec marquerait un périlleux retour à la case-départ pour le Mali, une nation meurtrie et qui est au cœur de toutes les menaces et de toutes les convoitises extérieures.

Malheureusement, des décisions comme l’éviction de M. Kalfa Sanogo de son fauteuil de PDG de la CMDT, sont très inquiétantes. Elles inquiètent parce qu’elles brisent l’espoir suscité par votre élection à la magistrature suprême de notre pays et vous éloignent de la satisfaction des attentes des Maliens.

Monsieur le Président, vous prenez des décisions erronées car la plupart des rapports qui sont déposés sur votre bureau sont des tissus de mensonges.

En réalité, ceux qui veulent votre réussite sont débarqués et ceux qui plombent votre mandat maintenus à leurs postes voire promus à des responsabilités encore plus importantes.

Ma conviction est que vous êtes entouré par des gens dont la majorité a intérêt à vous cacher la vérité, de vous cacher tout ! Vous l’avez-vous-mêmes reconnu récemment à Bla en reconnaissant qu’on vous a menti ! Et on continue à vous mentir !

Votre Excellence, le mensonge est encore plus profond que vous ne l’imaginer. La trahison est plus large que vous ne le pensez.

Monsieur le Président de la République, si vous voulez réellement entrer dans l’histoire du Mali par un mandat inoubliable en termes de réalisations et de satisfaction des fortes attentes du peuple malien, vous devez vous méfiez de ces personnes qui vous induisent en erreur, qui vous flattent d’illusions pour se débarrasser de ceux qui les gênes dans leurs basses besognes.

L’éviction controversée du Procureur Daniel Amagouin Tessougué et de Kalfa Sanogo de la Compagnie Malienne du Développement des Textiles (CMDT) en est la parfaite illustration.

Sur ce dernier cas, permettez-moi, Monsieur le Président de la République, de vous faire le «bilan de santé» de la CMDT de janvier 2014 à décembre 2015, c’est-à-dire pendant les deux campagnes qui se sont déroulées sous la direction de Kalfa Sanogo.

AU NIVEAU DE LA PRODUCTION AGRICOLE : Plafonnant à 449 000 tonnes de coton depuis 10 ans, la production est passée à 548 695 tonnes dès sa première campagne (2014/2015), soit 25 % d’augmentation en une campagne. Et cela par rapport à celle de 2013/2014 qui était de 440 000 tonnes.

C’est la meilleure production des 10 précédentes campagnes et la 3e depuis la création de la CMDT. Et cela parce que le rendement à l’hectare est passé de 916 kg/ha à 1,017 tonne/ha. Avec près de 550 326 tonnes en 2015/2016, pour sa 2e campagne agricole, Kalfa a réalisé de facto la 3e plus grande production de l’histoire de la CMDT et celle de 2014/2015 prend la 4e place.

Quant à la production céréalière, elle est passée de 1 650 000 tonnes (2013/2014) à 1 965 000 tonnes (2015/2016) avec un excédent qui passe de 300 000 à 700 000 tonnes pour le reste du pays (hors zone cotonnière).

Pendant les deux campagnes gérées par Kalfa Sanogo, tout le coton pris aux mains des cotonculteurs a été intégralement payé et ce, au plus tard 2 semaines après l’enlèvement.

L’EGRENAGE : Le rythme d’égrenage a dépassé les 4000 tonnes/jour. Une première depuis 1998. Les usines ont tenu très bon et ce avec le maximum d’économie de pièces de rechange (près de 2 milliards de F CFA). Excusez du peu !

LA COMMERCIALISATION : En avril 2015, le coton malien a été reconnu comme la meilleure en Afrique à la cotation de Liverpool. Grâce donc à cette amélioration qualitative et au dynamisme de l’équipe commerciale, le coton malien s’est très bien vendu, malgré un cours mondial très bas.

A titre de comparaison, en novembre dernier, pendant que les ports d’Abidjan et de San Pedro (Côte d’Ivoire) s’apprêtaient à recevoir notre production de cette campagne, des stocks importants de coton de la campagne passée du Burkina et de la Côte d’Ivoire engorgeaient encore les magasins que Bolloré comptait mettre à notre disposition.

LES RESULTATS FINANCIERS : 14 milliards de bénéfice net au 31 décembre 2014 contre 8 milliards au 31 décembre 2013 soit 75 % d’augmentation du bénéfice en un an !

C’est la prouesse financière réalisé par le PDG Kalfa Sanogo. Les résultats prévisionnels au 31 décembre 2015 confirment et confortent cette tendance car la trésorerie est toujours au «Vert», donc très bonne.

Ainsi, au 5 janvier 2016, le solde net au niveau de nos comptes en banque cumule 25,118 milliards de FCFA, exclusivement constitué de fonds propres. C’est dire que les réformes courageuses voire audacieuses entreprises par Monsieur Sanogo ont été efficaces et commençaient à porter leurs fruits.

CREATION D’EMPLOIS : Monsieur le Président de la République, nous sommes convaincus que la lutte contre le chômage est une priorité absolue pour vous car permettant de combattre la pauvreté. Ce combat est l’une des attentes les plus fortes des Maliens vis-à-vis de votre mandat.

Nous vous rappelons que 443 emplois permanents ont été créés par la CMDT en 2 ans.

LA CONTRIBUTION AU BUDGET NATIONAL : En impôt direct, plus de 30 milliards versés au trésor public par la compagnie pour au moins 50 milliards en taxes et impôts indirects. En avançant plus de 13 milliards sur les impôts de l’exercice 2016, à la demande du Ministère de l’Economie et des finances, la CMDT a contribué énormément à sauver le programme avec le FMI et la Banque mondiale en 2015.

Le Directeur général des Impôts, M. Dienta, ne nous démentira pas. Mais, nous savons que cela n’a jamais été porté à votre attention par le Ministre de l’Economie et des Finances.

DES TRAVAILLEURS SATISFAITS ET MOTIVES : Monsieur le Président de la République, pour vous rassurer que ces performances n’ont pas été obtenues en sacrifiant les travailleurs de la Compagnie, voici quelques points saillants de la présentation de vœux du syndicat à Monsieur Kalfa Sanogo le 5 janvier 2016. ils ont tenu à lui rendre «un hommage mérité» pour les deux ans passés à la tête de leur entreprise.

Les travailleurs ont notamment salué une augmentation de 5 % des salaires, la suppression de la demi-journée de déplacement, le paiement des frais de mission au départ, le paiement des avances de carburant sur 5 ans à un taux de 40 %, le paiement des motos hors encadrement, le plaidoyer pour l’annulation de 200 millions auprès du Conseil d’Administration en faveur du Fonds social, la réhabilitation des centres saisonniers avec la reprise de la formation continue de l’encadrement…

Sans compter la rénovation des usines, le renouvellement du parc autos (camions et véhicules de tournées).

«Sur le Plan du renforcement du personnel, nous retiendrons de vous la réhabilitation de près de 200 saisonniers. Un fait historique jamais fait à la CMDT», a déclaré Issa Finéré Dembélé, Secrétaire Général du syndicat et porte-parole des travailleurs de la CMDT.

Dans sa présentation, le Secrétaire Général du syndicat a aussi salué «la création d’un cadre de concertation formelle entre la Direction et le syndicat qui nous a permis d’évoluer dans la prise en compte de nos revendications».

Le responsable syndical assure que «la combinaison de ces différents facteurs a permis de réaliser une augmentation significative de la production et de la productivité avec une bonne qualité de coton fibres».

DE PROMETTEUSES PERSPECTIVES : Monsieur le président de la République, les perspectives n’ont jamais été aussi prometteuses pour la CMDT depuis plusieurs décennies.

La Compagnie amorçait une dynamique nouvelle avec la construction, en 2016, de l’usine d’égrenage de Kadiolo (région de Sikasso) et le démarrage des travaux de celle de Kimparana (San, région de Ségou).

Mieux, la récupération et la remise en état de l’Huilerie cotonnière du Mali (HUICOMA) était en très bonne voie. Ce qui allait favoriser la création d’au moins 1 500 emplois à Koulikoro, Koutiala et Kita. Sans compter l’impact positif sur le secteur de l’élevage (aliment bétail de qualité et à moindre coût) et l’autonomisation des femmes avec la rentabilité de leurs savonneries.

Voilà Monsieur le Président de la République, sans avoir été très exhaustif, le bilan ou le rapport qu’on aurait dû vous soumettre afin de vous permettre réellement de prendre une décision en connaissance de cause.

En tout cas, à notre humble avis, si un tel manager n’est pas félicité et promu pour avoir réalisé une telle performance en si peu de temps, il ne mérite pas en tous cas d’être évincé de son poste.

On devait, si la bonne gouvernance est réellement une aspiration politique dans notre pays, lui permettre d’aller au bout de ses reformes. Des mesures qui dérangent plus d’un, mais qui sont indispensables pour rentabiliser la filière coton. Pour en faire «l’Or Blanc» aussi bien pour les vrais cotonculteurs que pour l’économie malienne !

Recevez, Votre Excellence, mes Meilleurs et Sincères Vœux de Réussite dans votre lourde mission.

Vivement que 2016 soit l’année de la Paix et de la stabilité pour notre pays, le Mali !

Que cette année soit pour le Mali et pour les Maliens le bout du long tunnel dans lequel notre pays est plongé depuis 2012 !

Vive le Mali Un et Indivisible !

CAMARA Fousseyni

Paris/FRANCE

Pour maliweb.net

PARTAGER

21 COMMENTAIRES

  1. Pourquoi êtes vous contre les expatriés. Le pays nous appartient tous et nous ne nous lasser on jamais de défendre les bonnes personnes qui se sont sacrifiées pour le développement du secteur cotonnier. Nous pensons que Kalfa seul vaut mieux que tout le gouvernement réuni; d’ailleurs nous pensons qu’il fera un bon président de la république. En attendant le président de la république s’il tient encore au bonheur des maliens doit le remettre à sa place. Vivement le changement dans ce pays pour le bonheur des Maliens

  2. Merci Fousseyni Camara pour nous avoir edifie le dure labeur que le PDG SANOGO a accomplie en ci peu de temps. Si tous les directeurs de services faisaient comme vous, le MALI serai beaucoup loin. Malheureusement, les maliens n’aiment pas les travailleurs. Wallaye MALI te djo. Peut etre s’il faisait comme Bakary Togola de l’APECAM en distribuant de l’argent partout, il allait rester a sa place. Mr SANOGO, merci pour le service rendu a la nation.

  3. Impecable et impressionante artcile Mr. Camara. Bilan incontestable, personne ici ne contredit vos ecrits. Aux agents de la CMDT, si vous n’avez pas penser a prendre votre retraite anticipee, il faudra y passer avec le depart du PDG SANOGO, car le mafieux KONE de la BOAD qui vient d’etre nomme est un budgetivore hors pair. Il a des casseroles sales qui trainent derriere lui a la BOAD. Decidement il faut etre bandit, delinquent financiere ou quelqu’un du genre pour avancer vite au MALI

  4. Bravo à ce PDG qui a fait du bon boulot en lisant cet article je vois que le monsieur dérangeait beaucoup l’ancien système mafia qui a duré 20 ans il a apporté un plus pour le changement dans la gestion du notre coton donc un PDG populaire en fonction de la réaction des uns et autres

  5. Merci pour cette lettre remarquable, brave Camara! IBK doit demander des comptes a Igor car je suis persuade que lui et Dienta se sont partages une bonne partie de ces 13 milliards et poussieres. Je comprend maintenant pourquoi Treta en voulait tant a ce grand artisan de la releve de l’economie malienne qu’est Kalfa Sanogo. Il serait judicieux de rattacher la CMDT a la presidence, loin des esprits malins qui pourraient se retrouver a la tete de la primature, du ministere du developpement rural, et de celui des finances. Chapeau bas au fils de paysan, a l’homme des paysans, pour avoir inspire plusieurs paysans a retourner dans les champs de coton. Mr. Sanogo, avant votre arrivee, mes parents attendaient 7 a 8 mois pour recevoir l’argent du coton. Et pour la premiere fois, ma famille a fait du bon profit dans la culture du coton. Merci a Sanogo et a toute son equipe. Ou que vous aillez apres la CMDT Dieu sera avec vous car vous avez montre aux paysans qu’ils peuvent s’autosuffire. La culture du coton va de pair avec celle des cereales. Si un paysan ne s’en sort pas avec son coton, ca joue automatiquement sur ces cereales. Nous vous remercions vraiment pour nous avoir inspire de nouveau!

  6. Honte à toi pauvre mady koné qui vient nous divertir avec un copier/coller rédigé par les fossoyeurs de l’état pour dénigrer un grand PDG qui rempli les caisses de l’état.
    Comment tu peux répondre à un article sorti en ligne 20 minutes avec un tract kilométrique alors tes mensonges circulent déjà sous le manteau. Honte à toi.
    Ton mépris pour les immigrés montre bien que tu es sur une autre planète. Merci M CAMARA Fousseyni pour ton excellent article n’en déplaise à mady koné qui n’est là que pour défendre les fossoyeurs de l’état du Mali.
    Ce genre de torchon de mady koné est l’illustration que notre pays va mal, très mal.
    L’article de M CAMARA nous ouvre les yeux et Bravo à lui.

  7. 😆 😆 😆 😆 😆
    Maintenant que je suis finalement sorti de prison …. 😆 😆 😆 😆 😆

    😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆
    MES MEILLEURS VOEUX A TOUS LES MALIWEBIENS … ET MALIWEBIENNES ….!!!!!

    En particulier….

    A ma sœur alter imperturbable Koumba Sacko … dont les longues nounoyeries sont plus pertinentes que les cancreries de mon Bourankeh CAPI …. … 😆 😆 😆 😆 😆

    Au frère nfp …. grand journaliste ….devenu balayeur des rues de Paris …. nfp…. 😆 😆 😆 😆 😆

    Au frère Yugo…. prémier sortant de l’Universite du Dabanani … avec un diplôme en management de crétins…. 😆 😆 😆 😆 😆

    Au frère Robert DuCon Mugabe …. crétin de l’ordre national …. et à ses multiples pseudos… pintadeaux de la grande basse-cour de Sebenikoro …. 😆 😆 😆 😆 😆

    A mon grand Bourankeh CANCROMAGNON CAPI …. le seul de ce forum dont le nombre de diplômes est inversement proportionnel à la capacité intellectuelle …. 😆 😆 😆 😆 😆

    Au frère coco …. le cauritologue de cocodi …. qui m’a fait découvrir à travers le grand charlatan Over La Dose et avec la confirmation de El Hadj IBK…que seuls les idiots vont en enfer …. quand on a la chance de vivre longtemps …. https://m.youtube.com/watch?v=E6wrdQfRxx8 😆 😆 😆 😆 😆

    Au frère Kassin … dont la détermination à ne donner aucun répit a ZON BRIN et son ZON GRIN … est à saluer … 😆 😆 😆 😆 😆

    Au grand frère KoroKing … qui ne ménage point mon Bourankeh … malgré qu’il sache en tant que docteur … que CAPI est simplement incurable …. … 😆 😆 😆 😆 😆

    Au frère integre …. Sankaratom … pour lequel j’ai beaucoup d’estime pour ses commentaires sincères et très lucides …. 😆 😆 😆 😆 😆

    Au frère Bougobalini Frappé …. qui est convaincu que les cretins du Général 4 gris-gris … (je ne dirai pas de nom) …ne sont qu’une racaille d’hypocrites et d’opportunistes …. … 😆 😆 😆 😆 😆

    Au frère Gandjiste… Le Scientifique …. qui va finir par convertir beaucoup d’animistes musulmans comme ma propre personne et mon bourankheh… 😆 😆 😆 😆 😆

    Au frère Blanche Neige …. alias Foudkg … dont la folie pour la malienne et le Mali …. a mené à beaucoup de bons moments sur maliweb en 2015…. comme durant les année passée …. 😆 😆 😆 😆 😆

    Au frère 1FILSDUMALIBA…. qui espère toujours voir le MALIDENI … devenir ce MALIBA des fables de Soundiata et Soumaoro…. afin qu’il puisse finalement retourner du pays au climat congelé ….:lol: 😆 😆 😆 😆

    Au frère Sherlock Sakingba … dont l’enquête sur les Chameaux 4X4 V8 Diesel traîne pour m’envoyer rejoindre le Général 4 gris-gris Sanogo au GNIOUF ….avec le général Para Alpiniste … … 😆 😆 😆 😆 😆

    Au frère bien aimé et super CON … Sambpu … dont le sursaut est toujours attendu …pour sauver son super héros … le cretin de soldat raté … … 😆 😆 😆 😆 😆

    Au frère Intellence… qui n’arrête pas de montrer les tares de mon bourankeh … avec élégance …. tout en espérant que le vieux ZON BRIN atteint de mal de terre… arrêtera de chercher dans les étoiles … la solution aux problèmes sur le sol malien …. 😆 😆 😆 😆 😆

    Au frère El Hadj Nye …. qui a été lucide durant le pèlerinage à ne pas aller utiliser des manabeleh pour perturber la tranquillité du terrible satan …. 😆 😆 😆 😆 😆

    Au prère yandabolo qui se reconnaîtra pacilement …. grand merci de nous avoir pait de couvrir avec NFPP …que l’accent dogono n’était pas simplement dans le parler …. 😆 😆 😆 😆 😆

    À feu Tienin … 😆 😆 😆 😆 😆

    A feu Rebel …. … 😆 😆 😆 😆 😆

    A feu Chauvin … 😆 😆 😆 😆 😆

    A feu Ayatollah Lynx … 😆 😆 😆 😆 😆

    A feu Vrai Patriote Traoré … … 😆 😆 😆 😆 😆

    A feu mon Koro Doudouba … 😆 😆 😆 😆 😆

    A feu Douc le Bouc … 😆 😆 😆 😆 😆

    A feumelle la bamakoise … 😆 😆 😆 😆 😆

    A feumelle Capri des Rêves … 😆 😆 😆 😆 😆

    À tous les autres frères et sœurs que j’ai accidentellement oublié …. 😆 😆 😆 😆 😆

    MES MEILLEURS VOEUX A TOUS ….ET A TOUT LE PERSONNEL DE MALIWEB ….!!!!!

    Moussa Âg,…. Qui vient juste de sortir de prison … après avoir passer un très bon temps le 31 … … 😆 😆 😆 😆 😆

    Un modeste prix à payer … … 😆 😆 😆 😆 😆

    • MOUSSAAAAAAAAAAAAAA!!!!!! 😆 😆 😆 😆 😆 😆

      BONNE ANNEEEEEEEEEEEE!!!!!!!

      HAPPY NEW YEAAAAAAAAAAR!!!!

      Les mauvaises langues commençaient à chuchoter que le F.B.I t’avait probablement coffré et envoyé à Guantanamo, parce que tu avais tenté de commettre un attentat au Fakoye! 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

      Bon retour par minou 😛 , j’espère que toi et ta famille avez magnifiquement fêté! TOUS MES VOEUX ENCORE UNE FOIS!!! 😉 😉 😉 😉 😉

      • 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆
        Mais mon frère … qu’est ce qui se passe avec les religieux …????? 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

        Il paraît que Haidara aussi à perdu la tête … et pense pouvoir nous mettre El Hadj Nye ou l’Ayatollah Lynx …au sommet de l’état s’il le voulait … 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆
        Je fais un petit séjour au gniouf et les charlatans font la fête …. 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

        Moussa AG,… Qui aime bien les saints de MW … El Hadj Nye et l’Ayatollah Lynx22 … mais les charlatans du pays doivent les laisser en dehors de la politique … 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

  8. Son fauteuil!!!!!!! je ne savais pas que Kalifa était née dans/ou avec le fauteuil de PDG de la CMDT. Enfin passons, Camara ce Mali que vous dite aimer cessez donc de l’insulter, Kalifa n’est pas née des cuisses de Jupiter vous réduisez la Compagnie à la médiocre personne de ce monsieur en réalité on devrait plutôt interpeller le Président de la République pour avoir nommé un personnage aussi malfaisant et sinistre. L’intérêt du Mali n’a jamais été son problème et je vois que tous ceux comme toi (puisque vous êtes resté éberlue par la nouvelle de sa destitution) qui dissent être ses amis êtes les même. Vous pensez que le Malien n’a pas de bon sens, qu’il vous suffit simplement d’investir les médias pour vous sauver la mise en inversant les rôles et faire gober invraisemblable au peuple (vous savez comment les décisions de transfère des fonds publics se font et quelles en sont les procédures) arrêtez donc d’insulter notre Président et notre peuple. Je ne rentre pas dans votre jeu d’alignement de chiffres et de faits qui du reste sont entrain d’être contredits ou démentis par d’autres.
    Je vous dit ceci, Kalifa pas plus qu’un autre ne peut impunément fouler les principes au pied et mettre en péril un segment vital de notre économie, il ne sans conséquences créer un climat délétère dans l’environnement de la coton culture et du secteur de l’agriculture globalement en intimidant les cadres de la CMDT et les paysans qui ne font pas campagne pour Bakary Togola ou s’opposent à lui.
    Ce que vous refusé d’appeler ristourne est un droit acquis et établi des cotonculteurs, il faut donner. 😈 😈 😈

    • L’exPDG de la CMDT Kalfa Sanogo
      L’ex-PDG de la CMDT Kalfa Sanogo
      Monsieur le Président de la République, je me permets aujourd’hui de m’adressez à vous sans vous prendre à partie et avec le plus grand respect dû à votre statut de Chef de l’Etat.

      Je me permets de m’adressez ainsi à vous parce que je me soucie de votre réussite à la tête de mon pays. Je me soucie de votre réussite non pas parce que je suis l’un des 77,6 % des Maliens qui vous ont apporté leurs voix en 2013, mais aussi et surtout parce qu’aucun Malien n’a aujourd’hui intérêt à ce que ce vous échouez dans l’accomplissement de votre lourde et noble mission.

      Je me soucie de votre réussite parce que votre échec marquerait un périlleux retour à la case-départ pour le Mali, une nation meurtrie et qui est au cœur de toutes les menaces et de toutes les convoitises extérieures.

      Malheureusement, des décisions comme l’éviction de M. Kalfa Sanogo de son fauteuil de PDG de la CMDT, sont très inquiétantes. Elles inquiètent parce qu’elles brisent l’espoir suscité par votre élection à la magistrature suprême de notre pays et vous éloignent de la satisfaction des attentes des Maliens.

      Monsieur le Président, vous prenez des décisions erronées car la plupart des rapports qui sont déposés sur votre bureau sont des tissus de mensonges.

      En réalité, ceux qui veulent votre réussite sont débarqués et ceux qui plombent votre mandat maintenus à leurs postes voire promus à des responsabilités encore plus importantes.

      Ma conviction est que vous êtes entouré par des gens dont la majorité a intérêt à vous cacher la vérité, de vous cacher tout ! Vous l’avez-vous-mêmes reconnu récemment à Bla en reconnaissant qu’on vous a menti ! Et on continue à vous mentir !

      Votre Excellence, le mensonge est encore plus profond que vous ne l’imaginer. La trahison est plus large que vous ne le pensez.

      Monsieur le Président de la République, si vous voulez réellement entrer dans l’histoire du Mali par un mandat inoubliable en termes de réalisations et de satisfaction des fortes attentes du peuple malien, vous devez vous méfiez de ces personnes qui vous induisent en erreur, qui vous flattent d’illusions pour se débarrasser de ceux qui les gênes dans leurs basses besognes.

      L’éviction controversée du Procureur Daniel Amagouin Tessougué et de Kalfa Sanogo de la Compagnie Malienne du Développement des Textiles (CMDT) en est la parfaite illustration.

      Sur ce dernier cas, permettez-moi, Monsieur le Président de la République, de vous faire le «bilan de santé» de la CMDT de janvier 2014 à décembre 2015, c’est-à-dire pendant les deux campagnes qui se sont déroulées sous la direction de Kalfa Sanogo.

      AU NIVEAU DE LA PRODUCTION AGRICOLE : Plafonnant à 449 000 tonnes de coton depuis 10 ans, la production est passée à 548 695 tonnes dès sa première campagne (2014/2015), soit 25 % d’augmentation en une campagne. Et cela par rapport à celle de 2013/2014 qui était de 440 000 tonnes.

      C’est la meilleure production des 10 précédentes campagnes et la 3e depuis la création de la CMDT. Et cela parce que le rendement à l’hectare est passé de 916 kg/ha à 1,017 tonne/ha. Avec près de 550 326 tonnes en 2015/2016, pour sa 2e campagne agricole, Kalfa a réalisé de facto la 3e plus grande production de l’histoire de la CMDT et celle de 2014/2015 prend la 4e place.

      Quant à la production céréalière, elle est passée de 1 650 000 tonnes (2013/2014) à 1 965 000 tonnes (2015/2016) avec un excédent qui passe de 300 000 à 700 000 tonnes pour le reste du pays (hors zone cotonnière).

      Pendant les deux campagnes gérées par Kalfa Sanogo, tout le coton pris aux mains des cotonculteurs a été intégralement payé et ce, au plus tard 2 semaines après l’enlèvement.

      L’EGRENAGE : Le rythme d’égrenage a dépassé les 4000 tonnes/jour. Une première depuis 1998. Les usines ont tenu très bon et ce avec le maximum d’économie de pièces de rechange (près de 2 milliards de F CFA). Excusez du peu !

      LA COMMERCIALISATION : En avril 2015, le coton malien a été reconnu comme la meilleure en Afrique à la cotation de Liverpool. Grâce donc à cette amélioration qualitative et au dynamisme de l’équipe commerciale, le coton malien s’est très bien vendu, malgré un cours mondial très bas.

      A titre de comparaison, en novembre dernier, pendant que les ports d’Abidjan et de San Pedro (Côte d’Ivoire) s’apprêtaient à recevoir notre production de cette campagne, des stocks importants de coton de la campagne passée du Burkina et de la Côte d’Ivoire engorgeaient encore les magasins que Bolloré comptait mettre à notre disposition.

      LES RESULTATS FINANCIERS : 14 milliards de bénéfice net au 31 décembre 2014 contre 8 milliards au 31 décembre 2013 soit 75 % d’augmentation du bénéfice en un an !

      C’est la prouesse financière réalisé par le PDG Kalfa Sanogo. Les résultats prévisionnels au 31 décembre 2015 confirment et confortent cette tendance car la trésorerie est toujours au «Vert», donc très bonne.

      Ainsi, au 5 janvier 2016, le solde net au niveau de nos comptes en banque cumule 25,118 milliards de FCFA, exclusivement constitué de fonds propres. C’est dire que les réformes courageuses voire audacieuses entreprises par Monsieur Sanogo ont été efficaces et commençaient à porter leurs fruits.

      CREATION D’EMPLOIS : Monsieur le Président de la République, nous sommes convaincus que la lutte contre le chômage est une priorité absolue pour vous car permettant de combattre la pauvreté. Ce combat est l’une des attentes les plus fortes des Maliens vis-à-vis de votre mandat.

      Nous vous rappelons que 443 emplois permanents ont été créés par la CMDT en 2 ans.

      LA CONTRIBUTION AU BUDGET NATIONAL : En impôt direct, plus de 30 milliards versés au trésor public par la compagnie pour au moins 50 milliards en taxes et impôts indirects. En avançant plus de 13 milliards sur les impôts de l’exercice 2016, à la demande du Ministère de l’Economie et des finances, la CMDT a contribué énormément à sauver le programme avec le FMI et la Banque mondiale en 2015.

      Le Directeur général des Impôts, M. Dienta, ne nous démentira pas. Mais, nous savons que cela n’a jamais été porté à votre attention par le Ministre de l’Economie et des Finances.

      DES TRAVAILLEURS SATISFAITS ET MOTIVES : Monsieur le Président de la République, pour vous rassurer que ces performances n’ont pas été obtenues en sacrifiant les travailleurs de la Compagnie, voici quelques points saillants de la présentation de vœux du syndicat à Monsieur Kalfa Sanogo le 5 janvier 2016. ils ont tenu à lui rendre «un hommage mérité» pour les deux ans passés à la tête de leur entreprise.

      Les travailleurs ont notamment salué une augmentation de 5 % des salaires, la suppression de la demi-journée de déplacement, le paiement des frais de mission au départ, le paiement des avances de carburant sur 5 ans à un taux de 40 %, le paiement des motos hors encadrement, le plaidoyer pour l’annulation de 200 millions auprès du Conseil d’Administration en faveur du Fonds social, la réhabilitation des centres saisonniers avec la reprise de la formation continue de l’encadrement…

      Sans compter la rénovation des usines, le renouvellement du parc autos (camions et véhicules de tournées).

      «Sur le Plan du renforcement du personnel, nous retiendrons de vous la réhabilitation de près de 200 saisonniers. Un fait historique jamais fait à la CMDT», a déclaré Issa Finéré Dembélé, Secrétaire Général du syndicat et porte-parole des travailleurs de la CMDT.

      Dans sa présentation, le Secrétaire Général du syndicat a aussi salué «la création d’un cadre de concertation formelle entre la Direction et le syndicat qui nous a permis d’évoluer dans la prise en compte de nos revendications».

      Le responsable syndical assure que «la combinaison de ces différents facteurs a permis de réaliser une augmentation significative de la production et de la productivité avec une bonne qualité de coton fibres».

      DE PROMETTEUSES PERSPECTIVES : Monsieur le président de la République, les perspectives n’ont jamais été aussi prometteuses pour la CMDT depuis plusieurs décennies.

      La Compagnie amorçait une dynamique nouvelle avec la construction, en 2016, de l’usine d’égrenage de Kadiolo (région de Sikasso) et le démarrage des travaux de celle de Kimparana (San, région de Ségou).

      Mieux, la récupération et la remise en état de l’Huilerie cotonnière du Mali (HUICOMA) était en très bonne voie. Ce qui allait favoriser la création d’au moins 1 500 emplois à Koulikoro, Koutiala et Kita. Sans compter l’impact positif sur le secteur de l’élevage (aliment bétail de qualité et à moindre coût) et l’autonomisation des femmes avec la rentabilité de leurs savonneries.

      Voilà Monsieur le Président de la République, sans avoir été très exhaustif, le bilan ou le rapport qu’on aurait dû vous soumettre afin de vous permettre réellement de prendre une décision en connaissance de cause.

      En tout cas, à notre humble avis, si un tel manager n’est pas félicité et promu pour avoir réalisé une telle performance en si peu de temps, il ne mérite pas en tous cas d’être évincé de son poste.

      On devait, si la bonne gouvernance est réellement une aspiration politique dans notre pays, lui permettre d’aller au bout de ses reformes. Des mesures qui dérangent plus d’un, mais qui sont indispensables pour rentabiliser la filière coton. Pour en faire «l’Or Blanc» aussi bien pour les vrais cotonculteurs que pour l’économie malienne !

      Recevez, Votre Excellence, mes Meilleurs et Sincères Vœux de Réussite dans votre lourde mission.

      Vivement que 2016 soit l’année de la Paix et de la stabilité pour notre pays, le Mali !

      Que cette année soit pour le Mali et pour les Maliens le bout du long tunnel dans lequel notre pays est plongé depuis 2012 !

      Vive le Mali Un et Indivisible !

  9. A lire tant la lettre ouverte elle-même qui les posts qu’elle suscite (à part Mady Kone en bas de page), il semble que Monsieur Sanogo se soit lui aussi constitué son armée de pintades, et qu’il ait lâché celles-ci sur le net tout comme Zonkeba l’a fait pour lui-même depuis l’an passé! :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

    La “stratégie pintadesque” de Koulouba aurait-elle fait des émules? 😆 😆 😆 😆

    Bientôt, outre les désormais habituelles pintades d’Ibk-Dieu-Sur-Terre, on risque de voir naître des commandos de pintades “spécial Tessougué”, “spécial Treta”, “special ex-putschistes”, ou “spécial Dicko”! :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

    Dès lors, si tel est le cas, je constituerais moi-même un commando pintadesque “spécial nfp” qui inondera Maliweb de MILLIERS DE COMMENTAIRES A MA GLOIRE! 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    Il n’y a pas de raison! 8) 😛
    D’ailleurs, comme mon commando n’est pas encore constitué (je suis encore en phase de recherche de financements 😀 ), autant que je commence moi-même dès aujourd’hui:

    VIVE NFP LE PHARE DE LA PENSEE MALIENNE MODERNE! 😆 😆 😆

    DEPUIS L’ARRIVEE DE NFP SUR MALIWEB, LE MALI EST ENFIN RECONNU PAR LES PLUS GRANDES PUISSANCES DE LA PLANETE!!! 😆 😆 😆 😆

    DEPUIS SOUNDIATA, NUL N’AVAIT FAIT AUTANT POUR LA GRANDEUR DU MALIBA QUE NFP!!! 😀 😀 😀

    C’EST GRACE A NFP ET SES ACTIONS CONCRETES, QUE LE MALI EST DEVENU EN UN CLIN D’OEIL LA 1ERE PUISSANCE ECONOMIQUE ET MILITAIRE D’AFRIQUE!!! 😆 😆 😆 😆

    Pas mal, non? Houbien? 😛

    • L’exPDG de la CMDT Kalfa Sanogo
      L’ex-PDG de la CMDT Kalfa Sanogo
      Monsieur le Président de la République, je me permets aujourd’hui de m’adressez à vous sans vous prendre à partie et avec le plus grand respect dû à votre statut de Chef de l’Etat.

      Je me permets de m’adressez ainsi à vous parce que je me soucie de votre réussite à la tête de mon pays. Je me soucie de votre réussite non pas parce que je suis l’un des 77,6 % des Maliens qui vous ont apporté leurs voix en 2013, mais aussi et surtout parce qu’aucun Malien n’a aujourd’hui intérêt à ce que ce vous échouez dans l’accomplissement de votre lourde et noble mission.

      Je me soucie de votre réussite parce que votre échec marquerait un périlleux retour à la case-départ pour le Mali, une nation meurtrie et qui est au cœur de toutes les menaces et de toutes les convoitises extérieures.

      Malheureusement, des décisions comme l’éviction de M. Kalfa Sanogo de son fauteuil de PDG de la CMDT, sont très inquiétantes. Elles inquiètent parce qu’elles brisent l’espoir suscité par votre élection à la magistrature suprême de notre pays et vous éloignent de la satisfaction des attentes des Maliens.

      Monsieur le Président, vous prenez des décisions erronées car la plupart des rapports qui sont déposés sur votre bureau sont des tissus de mensonges.

      En réalité, ceux qui veulent votre réussite sont débarqués et ceux qui plombent votre mandat maintenus à leurs postes voire promus à des responsabilités encore plus importantes.

      Ma conviction est que vous êtes entouré par des gens dont la majorité a intérêt à vous cacher la vérité, de vous cacher tout ! Vous l’avez-vous-mêmes reconnu récemment à Bla en reconnaissant qu’on vous a menti ! Et on continue à vous mentir !

      Votre Excellence, le mensonge est encore plus profond que vous ne l’imaginer. La trahison est plus large que vous ne le pensez.

      Monsieur le Président de la République, si vous voulez réellement entrer dans l’histoire du Mali par un mandat inoubliable en termes de réalisations et de satisfaction des fortes attentes du peuple malien, vous devez vous méfiez de ces personnes qui vous induisent en erreur, qui vous flattent d’illusions pour se débarrasser de ceux qui les gênes dans leurs basses besognes.

      L’éviction controversée du Procureur Daniel Amagouin Tessougué et de Kalfa Sanogo de la Compagnie Malienne du Développement des Textiles (CMDT) en est la parfaite illustration.

      Sur ce dernier cas, permettez-moi, Monsieur le Président de la République, de vous faire le «bilan de santé» de la CMDT de janvier 2014 à décembre 2015, c’est-à-dire pendant les deux campagnes qui se sont déroulées sous la direction de Kalfa Sanogo.

      AU NIVEAU DE LA PRODUCTION AGRICOLE : Plafonnant à 449 000 tonnes de coton depuis 10 ans, la production est passée à 548 695 tonnes dès sa première campagne (2014/2015), soit 25 % d’augmentation en une campagne. Et cela par rapport à celle de 2013/2014 qui était de 440 000 tonnes.

      C’est la meilleure production des 10 précédentes campagnes et la 3e depuis la création de la CMDT. Et cela parce que le rendement à l’hectare est passé de 916 kg/ha à 1,017 tonne/ha. Avec près de 550 326 tonnes en 2015/2016, pour sa 2e campagne agricole, Kalfa a réalisé de facto la 3e plus grande production de l’histoire de la CMDT et celle de 2014/2015 prend la 4e place.

      Quant à la production céréalière, elle est passée de 1 650 000 tonnes (2013/2014) à 1 965 000 tonnes (2015/2016) avec un excédent qui passe de 300 000 à 700 000 tonnes pour le reste du pays (hors zone cotonnière).

      Pendant les deux campagnes gérées par Kalfa Sanogo, tout le coton pris aux mains des cotonculteurs a été intégralement payé et ce, au plus tard 2 semaines après l’enlèvement.

      L’EGRENAGE : Le rythme d’égrenage a dépassé les 4000 tonnes/jour. Une première depuis 1998. Les usines ont tenu très bon et ce avec le maximum d’économie de pièces de rechange (près de 2 milliards de F CFA). Excusez du peu !

      LA COMMERCIALISATION : En avril 2015, le coton malien a été reconnu comme la meilleure en Afrique à la cotation de Liverpool. Grâce donc à cette amélioration qualitative et au dynamisme de l’équipe commerciale, le coton malien s’est très bien vendu, malgré un cours mondial très bas.

      A titre de comparaison, en novembre dernier, pendant que les ports d’Abidjan et de San Pedro (Côte d’Ivoire) s’apprêtaient à recevoir notre production de cette campagne, des stocks importants de coton de la campagne passée du Burkina et de la Côte d’Ivoire engorgeaient encore les magasins que Bolloré comptait mettre à notre disposition.

      LES RESULTATS FINANCIERS : 14 milliards de bénéfice net au 31 décembre 2014 contre 8 milliards au 31 décembre 2013 soit 75 % d’augmentation du bénéfice en un an !

      C’est la prouesse financière réalisé par le PDG Kalfa Sanogo. Les résultats prévisionnels au 31 décembre 2015 confirment et confortent cette tendance car la trésorerie est toujours au «Vert», donc très bonne.

      Ainsi, au 5 janvier 2016, le solde net au niveau de nos comptes en banque cumule 25,118 milliards de FCFA, exclusivement constitué de fonds propres. C’est dire que les réformes courageuses voire audacieuses entreprises par Monsieur Sanogo ont été efficaces et commençaient à porter leurs fruits.

      CREATION D’EMPLOIS : Monsieur le Président de la République, nous sommes convaincus que la lutte contre le chômage est une priorité absolue pour vous car permettant de combattre la pauvreté. Ce combat est l’une des attentes les plus fortes des Maliens vis-à-vis de votre mandat.

      Nous vous rappelons que 443 emplois permanents ont été créés par la CMDT en 2 ans.

      LA CONTRIBUTION AU BUDGET NATIONAL : En impôt direct, plus de 30 milliards versés au trésor public par la compagnie pour au moins 50 milliards en taxes et impôts indirects. En avançant plus de 13 milliards sur les impôts de l’exercice 2016, à la demande du Ministère de l’Economie et des finances, la CMDT a contribué énormément à sauver le programme avec le FMI et la Banque mondiale en 2015.

      Le Directeur général des Impôts, M. Dienta, ne nous démentira pas. Mais, nous savons que cela n’a jamais été porté à votre attention par le Ministre de l’Economie et des Finances.

      DES TRAVAILLEURS SATISFAITS ET MOTIVES : Monsieur le Président de la République, pour vous rassurer que ces performances n’ont pas été obtenues en sacrifiant les travailleurs de la Compagnie, voici quelques points saillants de la présentation de vœux du syndicat à Monsieur Kalfa Sanogo le 5 janvier 2016. ils ont tenu à lui rendre «un hommage mérité» pour les deux ans passés à la tête de leur entreprise.

      Les travailleurs ont notamment salué une augmentation de 5 % des salaires, la suppression de la demi-journée de déplacement, le paiement des frais de mission au départ, le paiement des avances de carburant sur 5 ans à un taux de 40 %, le paiement des motos hors encadrement, le plaidoyer pour l’annulation de 200 millions auprès du Conseil d’Administration en faveur du Fonds social, la réhabilitation des centres saisonniers avec la reprise de la formation continue de l’encadrement…

      Sans compter la rénovation des usines, le renouvellement du parc autos (camions et véhicules de tournées).

      «Sur le Plan du renforcement du personnel, nous retiendrons de vous la réhabilitation de près de 200 saisonniers. Un fait historique jamais fait à la CMDT», a déclaré Issa Finéré Dembélé, Secrétaire Général du syndicat et porte-parole des travailleurs de la CMDT.

      Dans sa présentation, le Secrétaire Général du syndicat a aussi salué «la création d’un cadre de concertation formelle entre la Direction et le syndicat qui nous a permis d’évoluer dans la prise en compte de nos revendications».

      Le responsable syndical assure que «la combinaison de ces différents facteurs a permis de réaliser une augmentation significative de la production et de la productivité avec une bonne qualité de coton fibres».

      DE PROMETTEUSES PERSPECTIVES : Monsieur le président de la République, les perspectives n’ont jamais été aussi prometteuses pour la CMDT depuis plusieurs décennies.

      La Compagnie amorçait une dynamique nouvelle avec la construction, en 2016, de l’usine d’égrenage de Kadiolo (région de Sikasso) et le démarrage des travaux de celle de Kimparana (San, région de Ségou).

      Mieux, la récupération et la remise en état de l’Huilerie cotonnière du Mali (HUICOMA) était en très bonne voie. Ce qui allait favoriser la création d’au moins 1 500 emplois à Koulikoro, Koutiala et Kita. Sans compter l’impact positif sur le secteur de l’élevage (aliment bétail de qualité et à moindre coût) et l’autonomisation des femmes avec la rentabilité de leurs savonneries.

      Voilà Monsieur le Président de la République, sans avoir été très exhaustif, le bilan ou le rapport qu’on aurait dû vous soumettre afin de vous permettre réellement de prendre une décision en connaissance de cause.

      En tout cas, à notre humble avis, si un tel manager n’est pas félicité et promu pour avoir réalisé une telle performance en si peu de temps, il ne mérite pas en tous cas d’être évincé de son poste.

      On devait, si la bonne gouvernance est réellement une aspiration politique dans notre pays, lui permettre d’aller au bout de ses reformes. Des mesures qui dérangent plus d’un, mais qui sont indispensables pour rentabiliser la filière coton. Pour en faire «l’Or Blanc» aussi bien pour les vrais cotonculteurs que pour l’économie malienne !

      Recevez, Votre Excellence, mes Meilleurs et Sincères Vœux de Réussite dans votre lourde mission.

      Vivement que 2016 soit l’année de la Paix et de la stabilité pour notre pays, le Mali !

      Que cette année soit pour le Mali et pour les Maliens le bout du long tunnel dans lequel notre pays est plongé depuis 2012 !

      Vive le Mali Un et Indivisible !

  10. Je plains le frère M Koné qui dénie à un immigré le droit de s’adresser au président de tous les Maliens et même de s’intéresser au bilan d’un grand Capitaine d’Industrie dont la rigueur morale et la compétence sont salué même par ses adversaires. Que je sache, on ne peut raisonnablement juger un PDG que par son bilan. J’ai lu avec intérêt les réactions des uns et des autres, et c’est à travers ces avis divers et variés que nous construirons ensemble le Mali de demain. Je suis juste étonné de la mauvaise foi et de la mentalité rétrograde de M Koné qui semble faire de l’immigré un ignorant qui ne connait strictement rien du Mali. Mais pour le reste j’ai très bien aimé l’article de M CAMARA. BRAVO
    Un grand BRAVO à toutes et à tous.
    VIVE LE MALI

  11. Monsieur le president, si cette partie en relation avec les impots et le ministere des finances est fonde, cela veut dire que vous ne savez rien d’un pays que vous pretendez diriger. Pitie pour nous les maliens.
    LA CONTRIBUTION AU BUDGET NATIONAL : En impôt direct, plus de 30 milliards versés au trésor public par la compagnie pour au moins 50 milliards en taxes et impôts indirects. En avançant plus de 13 milliards sur les impôts de l’exercice 2016, à la demande du Ministère de l’Economie et des finances, la CMDT a contribué énormément à sauver le programme avec le FMI et la Banque mondiale en 2015.

    Le Directeur général des Impôts, M. Dienta, ne nous démentira pas. Mais, nous savons que cela n’a jamais été porté à votre attention par le Ministre de l’Economie et des Finances.

  12. Abana, quel resultat! En tout cas nous paysans de coton allons cultiver du piment cet hivernage, au lieu du coton. Cest a cause de notre frere kalfa que nous avions recommence la culture du coton. Attendons voir maintenant.
    AU NIVEAU DE LA PRODUCTION AGRICOLE : Plafonnant à 449 000 tonnes de coton depuis 10 ans, la production est passée à 548 695 tonnes dès sa première campagne (2014/2015), soit 25 % d’augmentation en une campagne. Et cela par rapport à celle de 2013/2014 qui était de 440 000 tonnes.

    C’est la meilleure production des 10 précédentes campagnes et la 3e depuis la création de la CMDT. Et cela parce que le rendement à l’hectare est passé de 916 kg/ha à 1,017 tonne/ha. Avec près de 550 326 tonnes en 2015/2016, pour sa 2e campagne agricole, Kalfa a réalisé de facto la 3e plus grande production de l’histoire de la CMDT et celle de 2014/2015 prend la 4e place.

    Quant à la production céréalière, elle est passée de 1 650 000 tonnes (2013/2014) à 1 965 000 tonnes (2015/2016) avec un excédent qui passe de 300 000 à 700 000 tonnes pour le reste du pays (hors zone cotonnière).

    Pendant les deux campagnes gérées par Kalfa Sanogo, tout le coton pris aux mains des cotonculteurs a été intégralement payé et ce, au plus tard 2 semaines après l’enlèvement.

  13. Au Mali il faut etre feneant pour vite avancer. Mr SANOGO la CMDT manquera beaucoup votre travaille et votte assidute. Le clan des mafieux que tu as empeche de voler rencontreront toutes sortes d’histoire, mais vous irez de l’avant. Personne ne peut contester ton bilan, mais ils font des attaques laches et de paniques. Felicitations et merci. I SANOGO

  14. Mr Kone est ce que vous avez des problèmes avec les immigrés les immigrés on jamais volé 1 centimes dans la caisse de l’État ?? Avec tout ce que vous venez de dire Monsieur Khalifa doit être présenter devant le juge et je pense que il va nous dire que tes amis Treta et Ladji mafia on toucher les rétro commissions sur engrais et tracteur la guerre des mafias et voleur a commencé affaire à suivre bon courage Camara et Kone c’est les Mali les intellectuels malhonnête

  15. cette lettre ouverte est de kalifa et son clan de voleurs c’est le désespoir et sauve qui peut, son DGA n’a qu’à préparer sa défense tous ces dossiers seront ouverts celui de kita, koutiala, sikasso et Bamako le plus grand voleur de ce pays il est temps que tu sois à ta place la prison!!!

    • L’exPDG de la CMDT Kalfa Sanogo
      L’ex-PDG de la CMDT Kalfa Sanogo
      Monsieur le Président de la République, je me permets aujourd’hui de m’adressez à vous sans vous prendre à partie et avec le plus grand respect dû à votre statut de Chef de l’Etat.

      Je me permets de m’adressez ainsi à vous parce que je me soucie de votre réussite à la tête de mon pays. Je me soucie de votre réussite non pas parce que je suis l’un des 77,6 % des Maliens qui vous ont apporté leurs voix en 2013, mais aussi et surtout parce qu’aucun Malien n’a aujourd’hui intérêt à ce que ce vous échouez dans l’accomplissement de votre lourde et noble mission.

      Je me soucie de votre réussite parce que votre échec marquerait un périlleux retour à la case-départ pour le Mali, une nation meurtrie et qui est au cœur de toutes les menaces et de toutes les convoitises extérieures.

      Malheureusement, des décisions comme l’éviction de M. Kalfa Sanogo de son fauteuil de PDG de la CMDT, sont très inquiétantes. Elles inquiètent parce qu’elles brisent l’espoir suscité par votre élection à la magistrature suprême de notre pays et vous éloignent de la satisfaction des attentes des Maliens.

      Monsieur le Président, vous prenez des décisions erronées car la plupart des rapports qui sont déposés sur votre bureau sont des tissus de mensonges.

      En réalité, ceux qui veulent votre réussite sont débarqués et ceux qui plombent votre mandat maintenus à leurs postes voire promus à des responsabilités encore plus importantes.

      Ma conviction est que vous êtes entouré par des gens dont la majorité a intérêt à vous cacher la vérité, de vous cacher tout ! Vous l’avez-vous-mêmes reconnu récemment à Bla en reconnaissant qu’on vous a menti ! Et on continue à vous mentir !

      Votre Excellence, le mensonge est encore plus profond que vous ne l’imaginer. La trahison est plus large que vous ne le pensez.

      Monsieur le Président de la République, si vous voulez réellement entrer dans l’histoire du Mali par un mandat inoubliable en termes de réalisations et de satisfaction des fortes attentes du peuple malien, vous devez vous méfiez de ces personnes qui vous induisent en erreur, qui vous flattent d’illusions pour se débarrasser de ceux qui les gênes dans leurs basses besognes.

      L’éviction controversée du Procureur Daniel Amagouin Tessougué et de Kalfa Sanogo de la Compagnie Malienne du Développement des Textiles (CMDT) en est la parfaite illustration.

      Sur ce dernier cas, permettez-moi, Monsieur le Président de la République, de vous faire le «bilan de santé» de la CMDT de janvier 2014 à décembre 2015, c’est-à-dire pendant les deux campagnes qui se sont déroulées sous la direction de Kalfa Sanogo.

      AU NIVEAU DE LA PRODUCTION AGRICOLE : Plafonnant à 449 000 tonnes de coton depuis 10 ans, la production est passée à 548 695 tonnes dès sa première campagne (2014/2015), soit 25 % d’augmentation en une campagne. Et cela par rapport à celle de 2013/2014 qui était de 440 000 tonnes.

      C’est la meilleure production des 10 précédentes campagnes et la 3e depuis la création de la CMDT. Et cela parce que le rendement à l’hectare est passé de 916 kg/ha à 1,017 tonne/ha. Avec près de 550 326 tonnes en 2015/2016, pour sa 2e campagne agricole, Kalfa a réalisé de facto la 3e plus grande production de l’histoire de la CMDT et celle de 2014/2015 prend la 4e place.

      Quant à la production céréalière, elle est passée de 1 650 000 tonnes (2013/2014) à 1 965 000 tonnes (2015/2016) avec un excédent qui passe de 300 000 à 700 000 tonnes pour le reste du pays (hors zone cotonnière).

      Pendant les deux campagnes gérées par Kalfa Sanogo, tout le coton pris aux mains des cotonculteurs a été intégralement payé et ce, au plus tard 2 semaines après l’enlèvement.

      L’EGRENAGE : Le rythme d’égrenage a dépassé les 4000 tonnes/jour. Une première depuis 1998. Les usines ont tenu très bon et ce avec le maximum d’économie de pièces de rechange (près de 2 milliards de F CFA). Excusez du peu !

      LA COMMERCIALISATION : En avril 2015, le coton malien a été reconnu comme la meilleure en Afrique à la cotation de Liverpool. Grâce donc à cette amélioration qualitative et au dynamisme de l’équipe commerciale, le coton malien s’est très bien vendu, malgré un cours mondial très bas.

      A titre de comparaison, en novembre dernier, pendant que les ports d’Abidjan et de San Pedro (Côte d’Ivoire) s’apprêtaient à recevoir notre production de cette campagne, des stocks importants de coton de la campagne passée du Burkina et de la Côte d’Ivoire engorgeaient encore les magasins que Bolloré comptait mettre à notre disposition.

      LES RESULTATS FINANCIERS : 14 milliards de bénéfice net au 31 décembre 2014 contre 8 milliards au 31 décembre 2013 soit 75 % d’augmentation du bénéfice en un an !

      C’est la prouesse financière réalisé par le PDG Kalfa Sanogo. Les résultats prévisionnels au 31 décembre 2015 confirment et confortent cette tendance car la trésorerie est toujours au «Vert», donc très bonne.

      Ainsi, au 5 janvier 2016, le solde net au niveau de nos comptes en banque cumule 25,118 milliards de FCFA, exclusivement constitué de fonds propres. C’est dire que les réformes courageuses voire audacieuses entreprises par Monsieur Sanogo ont été efficaces et commençaient à porter leurs fruits.

      CREATION D’EMPLOIS : Monsieur le Président de la République, nous sommes convaincus que la lutte contre le chômage est une priorité absolue pour vous car permettant de combattre la pauvreté. Ce combat est l’une des attentes les plus fortes des Maliens vis-à-vis de votre mandat.

      Nous vous rappelons que 443 emplois permanents ont été créés par la CMDT en 2 ans.

      LA CONTRIBUTION AU BUDGET NATIONAL : En impôt direct, plus de 30 milliards versés au trésor public par la compagnie pour au moins 50 milliards en taxes et impôts indirects. En avançant plus de 13 milliards sur les impôts de l’exercice 2016, à la demande du Ministère de l’Economie et des finances, la CMDT a contribué énormément à sauver le programme avec le FMI et la Banque mondiale en 2015.

      Le Directeur général des Impôts, M. Dienta, ne nous démentira pas. Mais, nous savons que cela n’a jamais été porté à votre attention par le Ministre de l’Economie et des Finances.

      DES TRAVAILLEURS SATISFAITS ET MOTIVES : Monsieur le Président de la République, pour vous rassurer que ces performances n’ont pas été obtenues en sacrifiant les travailleurs de la Compagnie, voici quelques points saillants de la présentation de vœux du syndicat à Monsieur Kalfa Sanogo le 5 janvier 2016. ils ont tenu à lui rendre «un hommage mérité» pour les deux ans passés à la tête de leur entreprise.

      Les travailleurs ont notamment salué une augmentation de 5 % des salaires, la suppression de la demi-journée de déplacement, le paiement des frais de mission au départ, le paiement des avances de carburant sur 5 ans à un taux de 40 %, le paiement des motos hors encadrement, le plaidoyer pour l’annulation de 200 millions auprès du Conseil d’Administration en faveur du Fonds social, la réhabilitation des centres saisonniers avec la reprise de la formation continue de l’encadrement…

      Sans compter la rénovation des usines, le renouvellement du parc autos (camions et véhicules de tournées).

      «Sur le Plan du renforcement du personnel, nous retiendrons de vous la réhabilitation de près de 200 saisonniers. Un fait historique jamais fait à la CMDT», a déclaré Issa Finéré Dembélé, Secrétaire Général du syndicat et porte-parole des travailleurs de la CMDT.

      Dans sa présentation, le Secrétaire Général du syndicat a aussi salué «la création d’un cadre de concertation formelle entre la Direction et le syndicat qui nous a permis d’évoluer dans la prise en compte de nos revendications».

      Le responsable syndical assure que «la combinaison de ces différents facteurs a permis de réaliser une augmentation significative de la production et de la productivité avec une bonne qualité de coton fibres».

      DE PROMETTEUSES PERSPECTIVES : Monsieur le président de la République, les perspectives n’ont jamais été aussi prometteuses pour la CMDT depuis plusieurs décennies.

      La Compagnie amorçait une dynamique nouvelle avec la construction, en 2016, de l’usine d’égrenage de Kadiolo (région de Sikasso) et le démarrage des travaux de celle de Kimparana (San, région de Ségou).

      Mieux, la récupération et la remise en état de l’Huilerie cotonnière du Mali (HUICOMA) était en très bonne voie. Ce qui allait favoriser la création d’au moins 1 500 emplois à Koulikoro, Koutiala et Kita. Sans compter l’impact positif sur le secteur de l’élevage (aliment bétail de qualité et à moindre coût) et l’autonomisation des femmes avec la rentabilité de leurs savonneries.

      Voilà Monsieur le Président de la République, sans avoir été très exhaustif, le bilan ou le rapport qu’on aurait dû vous soumettre afin de vous permettre réellement de prendre une décision en connaissance de cause.

      En tout cas, à notre humble avis, si un tel manager n’est pas félicité et promu pour avoir réalisé une telle performance en si peu de temps, il ne mérite pas en tous cas d’être évincé de son poste.

      On devait, si la bonne gouvernance est réellement une aspiration politique dans notre pays, lui permettre d’aller au bout de ses reformes. Des mesures qui dérangent plus d’un, mais qui sont indispensables pour rentabiliser la filière coton. Pour en faire «l’Or Blanc» aussi bien pour les vrais cotonculteurs que pour l’économie malienne !

      Recevez, Votre Excellence, mes Meilleurs et Sincères Vœux de Réussite dans votre lourde mission.

      Vivement que 2016 soit l’année de la Paix et de la stabilité pour notre pays, le Mali !

      Que cette année soit pour le Mali et pour les Maliens le bout du long tunnel dans lequel notre pays est plongé depuis 2012 !

      Vive le Mali Un et Indivisible !

  16. Bravo! l’immigré qui détient les éléments d’informations clés de la Direction CMDT, kalifa est-il né dans le fauteuil PDG CMDT?? Cette lettre démontre la panique et le désarroi de kalifa et son clan de voleurs. Que dira tu des faits de ton kalifa:
    I- LES SCANDALES FINANCIERS :
    a) Le marché gré à gré de la route bitumée de Sikasso d’environ 1 km 200 à une entreprise chinoise d’environ 900 millions de nos francs. Le fait gravissime est que cette route a été réalisée en 2014 et l’inscription budgétaire est intervenue en 2015 ; les Administrateurs, le Cabinet d’Audit ont tous été donc trompés.
    b) Le marché gré à gré de 17 000 tonnes de chaux vive à l’usine Stones à environ 4 milliards 200 millions de Francs CFA pour un prix unitaire de 247 000 FCFA la tonne. Tenez- vous bien, la même chaux, produite sur le même site, a été achetée avec CCT (Carrière et Chaux de Toukoto) à 80 000 FCFA la tonne. La signature du contrat de Stones a été faite un samedi après la visite de la carrière de chaux à Toukoto par le PDG le vendredi par vol spécial dans un jet privé mis à disposition par cette usine. Quelle flagrante corruption ? Cette chaux, produit très corrosif, ne répondant à aucun besoin des paysans remplit les magasins CMDT et se détériore de jour en jour (4 milliards en fumée). Son introduction à la CMDT s’est faite à l’insu du Ministère de l’Agriculture et de l’IER (Institut d’Economie Rurale). Sa manutention est même très risquée car brûle les manœuvres qui sont chargés de la décharger (beaucoup d’accidents de ce genre ont été signalés sur le terrain).
    c) Le marché gré à gré de camions à son ami Monsieur SIDIBE, ex-Directeur Technique de Huicoma et représentant de Legras- France pour plus de 2 milliards et quelque de FCFA.
    d) Le marché gré à gré de pièces d’usine à la société Millénium Banico (société de ses enfants) à environ 2 milliards de Francs CFA.
    e) . Le marché gré à gré d’engrais à la société Millénium Banico (société de ses enfants) à environ 3 milliards de Francs CFA.
    f) Le marché gré à gré d’hydrocarbures à un de ses enfants qui travaille chez Mandiou SIMPARA à plusieurs centaines de millions de francs CFA.
    g) Le marché gré à gré de 27 véhicules avec le groupe CFAO de plusieurs milliards à son parent SANOGO.
    h) La vente de la fibre de coton hors procédure de la CMDT.
    i) Le marché gré à gré à un bâtonnier ivoirien pour gérer les aspects juridiques du contrat de construction de la nouvelle usine de Kadiolo. Ce marché a été passé à Géo Coton de gré à gré et personne ne sait aujourd’hui le vrai coût. Le chiffre qu’il a communiqué aux autorités ne repose sur aucune base, car il n’y a eu aucune étude préalable. Allez-y savoir pourquoi.
    j) La location d’un chapiteau à 60 millions de Francs CFA avec la société SERICOM pour seulement 3 jours pour la récente réception du Président de la République à Kadiolo (visite du site de la nouvelle usine).
    k) Il a gardé sous les coudes comme quota personnel 30 000 tonnes de coton graine qu’il vend aux huiliers qui acceptent lui payer pour sa poche 10 000 FCFA la tonne en plus du prix officiel (donc 300 millions de dessous de table).
    l) Il a acheté une parcelle à San Pedro (Côte-d’Ivoire) pour, paraît-il y construire des magasins, sans en informer le conseil d’administration. Ce terrain n’existe officiellement nulle part dans le patrimoine de l’entreprise.
    m) Un marché sans appel d’offre avec une boite « Compasse » pour l’interconnexion réseau a de 1 Milliard de franc pour un réseau qui a déjà montré ces limites (connexion lente….).
    n) La rupture des contrats de tâcheronnats de l’Usine de Bamako et celui de Bougouni pour donner le marché gré à gré à son ami d’enfance sory Touré qui n’a aucune expérience dans le domaine.
    o) La prise en charge totale des partisans de Bakary(hébergement, nourriture et perdiem) sont payer à plus de 100 personnes par filiale de 65 000 f pour frais de déplacement 2 fois de suite pendant la campagne de réélection du Bakary Togola payer cash à la caisse de la CMDT en violation de toute procedure.
    Etc.
    II- LES SCANDALES ADMINISTRATIFS
    Il a recruté massivement sans test, ni de concours, ni d’interview ni passer par un bureau de recrutement. Il a recruté clandestinement plus de 300 000 personnes en CDI composés essentiellement de sa famille et de la famille de son DGA, et de ses Directeurs …..
    Par ces recrutements clandestins et inappropriés, l’organigramme de la CMDT de 2008 est aujourd’hui caduc.

    • Par exemple, des diplômés de l’ENA (catégorie A) ont été recrutés à des postes d’enquêteurs (poste C). Il en est de même pour beaucoup d’entre eux qui n’ont pas le niveau adéquat du poste qu’ils occupent et remplissent les bureaux à Bamako (souvent 5 à 10 personnes dans le même bureau).

    • Des fils de certains responsables collaborateurs de Kalifa, fraîchement sortis de l’école et sans aucune expérience, ont été directement recrutés Chef de service (cas du fils de Abdoulaye DOLO, son DGA, recruté directement comme chef de service du personnel à Fana, sans aucune expérience de gestion administrative).

    • Des vieilles femmes, sans aucune qualification sont également recrutées et ne font que tourner le pouce à Bamako.

    • Des femmes de responsables de la CMDT ont été recrutées et n’ont jamais foulé le bureau. De la maison et sans travailler, elles perçoivent leurs salaires et indemnités de déplacement (c’est le cas de Madame LY, enquêtrice au secteur de Fana).

    • Pire il a continué à recruter massivement après son limonage il n’est plus habilité à recruter après sa relève et surtout le fils de son DGA comme ingénieur réseau qui n’a jamais obtenu un diplôme de ce niveau un simple bureauticien que son père de DGA(Abdoulaye Dolo qui est dans tous les vols organisés de la CMDT) a balayé un technicien de haut niveau de son poste pour mettre son fils à sa place. Quel horreur recruter directement en CDI sans test, sans période d’essai en catégorie A2 de quel monde sommes-nous dans cette société ? Les cadres de la CMDT réveillés vous !!!!

    • Il a rallongé la retraite de ses alliés de voleurs comme son auditeur principal qui ferme les yeux sur toutes les irrégularités avec 2 ans plus à sa retraite et 1 ans de plus pour son DGA(un homme carrent et plus grand voleur que le monde est connu) qui à son tour à distribué un an de plus à ses accolites. Kalifa et son équipe sont-ils des hommes indispensables ???

    – En rappel, la CMDT avait licencié plus de 1000 travailleurs en 2003 et 2010 à travers un plan social et ce, en prévision de sa privatisation. Dans la convention qui a acté le départ de ces 1000 travailleurs, il est cependant écrit qu’en cas de besoin de recrutement, la CMDT devra donner la priorité à ceux-ci. Malheureusement, Kalifa s’en est moqué éperdument et a fait tout sauf respecter cette disposition.
    Monsieur le journaliste de haut niveau qu’est ce tu en dis de ton Kalifa ? Il ne mérite que la prison !

Comments are closed.