Nuit de la réconciliation nationale : Des artistes chantent pour la paix au Mali

0

Lancée le 15 septembre 2022 par le président de la transition, Colonel Assimi GOÏTA, la Semaine Nationale de la Réconciliation (SENARE) a été clôturée le 21 septembre 2022 par une Nuit de la réconciliation nationale organisée par le ministère de la Réconciliation, de la Paix et de la Cohésion Sociale au Palais des sports de Bamako. Pour l’occasion, des artistes comme Djénèba Seck, Safi Diabaté, Mamadou Dembélé dit Dabara, Prince Diallo, Mylmo, Tchaïlé, Abdoulaye Diabaté, ont émerveillé le public à travers des chansons pour la paix au Mali.

C’était en présence des membres du gouvernement comme le ministre de la Réconciliation, de la Paix et de la Cohésion Sociale, chargé de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation Nationale, Colonel-major Ismaël Wagué ; le ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie Hôtelière et du Tourisme, Andogoly Guindo ; le ministre de la Communication, de l’Economie numérique et de la Modernisation de l’Administration, Me Harouna Mamadou TOUREH ; des membres du Conseil national de transition (CNT) ; du Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies au Mali et chef de la MINUSMA, El Gassim WANE ; et de nombreuses autres personnalités.

« Je suis extrêmement content et heureux de la façon dont la semaine a déroulé. C’est la 1ère édition, on ne s’est pas pris très tôt, mais les Maliens sont sortis en masse après l’appel du président de la transition. Du Nord au Sud, d’Ouest à l’Est et Centre, tous les Maliens se sont levés pour montrer la solidarité, le soutien, l’entraide à travers le sport, à travers la culture, à travers la religion, à travers les débats. Même au niveau des ambassades, les Maliens se sont mobilisés », a déclaré le ministre de la Réconciliation, de la Paix et de la Cohésion Sociale, chargé de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation Nationale, Colonel-major Ismaël Wagué. L’ex- député, Idrissa Sankaré, qui était présent à cette nuit, a fait savoir que les Maliens ont besoin de la réconciliation. « S’il n’y a pas de réconciliation, il y a peu de chance que la sécurité voie le jour », a-t-il dit. Quant au ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie Hôtelière et du Tourisme, Andogoly Guindo, il a mis l’accent sur la paix, le vivre-ensemble, l’unité nationale au Mali.

A.S

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here