RETROSPECTIVE 2006

0

Janvier 2005 : Le rêve brisé de Adja Soumano

La diva Adja Soumano, meilleur artiste et Tamani d’or 2004, vient d’être évacuée d’urgence en France ce mardi 25 janvier 2005. Mariée à l’entraîneur adjoint des Aigles du Mali, Amadou Pathé Diallo, la dame n’avait aucun enfant de lui. Son état de grossesse était pour elle une lueur d’espoir afin de donner un fruit à leur union, mais, hélas, le bonheur de Adja ne sera que pour une courte durée.

 

Rectification : Kassémady  est bien vivant

La rumeur circulait depuis un certain temps. Le chanteur Kassémady Diabaté serait décédé des suites d’un accident de la circulation survenu le 24 décembre 2004. En effet, l’accident est bien intervenu le jour de Noël, aux environs de 3 heures 20, alors qu’il quittait l’hôtel Montana à Boulkassoumbougou après un concert, pour rentrer à Djicoroni Para. C’est vers " Nièniè Carré " qu’une voiture non identifiée l’a cogné. Après des analyses effectuées à l’Hôpital Gabriel Touré, il s’est avéré qu’il souffrait de deux fractures et de multiples confusions. Informés, le ministre de la Culture et celui de la Santé ont volé au secours du blessé.

 

Février 2005 – Kadiatou Konaré et Tiébilé Dramé : un mariage en toute discrétion

Le Président du Parti du bélier blanc (Parena) et Kadiatou Konaré ont convolé en catimini mercredi dernier. C’est le maire du Centre d’Etat-Civil de l’Hippodrome, Bakary Fofana, qui a célébré le mariage, devant une maigre foule et sous une fine pluie.

 

Oumou Sangaré réhabilite  la rue qui porte son nom

La rue qui porte le nom de la Diva du Wassoulou a connu quelques mètres de restauration. Les travaux de dallage ont duré trois mois et ont coûté six millions de nos francs. C’est dans une ambiance festive que l’inauguration s’est déroulée, en présence de plusieurs artistes et d’une foule nombreuse. L’ambassadrice de la FAO Oumou Sangaré s’est déclarée fière de la réalisation de ces travaux.

 

Mars 2005 : L’équipementier Airness vole  au secours des Aigles

Le capitaine Djilla et ses coéquipiers de l’équipe nationale ont désormais un nouvel entraîneur et un équipementier connu sous le label Airness, dont le promoteur n’est d’autre que notre compatriote Mamadou Lamine Koné, l’incarnation d’une immigration réussie.

Le ministère de la Jeunesse et des Sports et la Fédération Malienne de Football a signé, le 5 mars dernier, des contrats avec Pierre Lechantre et Malamine Koné, à l’hôtel Sofitel l’Amitié, en présence des ministres de la Communication et des Nouvelles Technologies de l’Information, Gaoussou Drabo et Modibo Sylla de l’Habitat et de l’Urbanisme.

 L’enfant de Nièna a pris l’engagement de prendre en charge la moitié du salaire de l’entraîneur, soit un peu plus de 6,5 millions de nos francs, pour une durée de huit mois. Il prendra également en charge la prime d’objectif. C’est-à-dire la prime de qualification à la CAN. Ce surplus se chiffre à 15.000 euros, soit près d’une dizaine de millions de nos francs. Le président d’Airness ambitionne de réaliser beaucoup pour l’épanouissement du football malien.

 

L’après-match devient un cauchemar pour Frédéric O. Kanouté.

"Donnez nous Kanouté et Bagayoko, on va les tuer ", telles étaient le genre de sottises que proféraient des supporteurs plein d’émotion mais peu doués de raison après le coup de sifflet final de l’arbitre. Suite à ces menaces la continuation de l’aventure de Kanouté en équipe nationale est incertaine.

A son retour à Londres, le joueur est revenu sur les événements en déclarant ceci : "je ne pense pas avoir fait quoi que ce soit pour mériter d’être pointé du doigt. Cela a été l’expérience la plus effrayante de ma carrière (…) Je ne sais pas si je jouerai encore pour le Mali ".

 

Avril  2005 : Le député Boubacar de Fana  défend trois voleurs

Le juge de paix de Fana, Housseini Sala Cissé, a du pain sur la planche face aux voleurs qui écument son patelin et dont certains bénéficient de la couverture du député Boubacar Bouaré. Ce représentant du peuple est allé jusqu’à prendre un engagement, adressé au juge, pour répondre à la place de trois bandits de grand chemin. Mieux, il a demandé leur relaxe pure et simple. En attendant de savoir si le député Bouaré se prend pour Dieu, tous les bandits qui sont actuellement entre les mains de Thémis, croupissent en taule.

 

Payé 2,5milliards, l’avion d’ATT  tombe en panne juste après son achat

Quelques instants après son décollage de la Base Aérienne de Bamako, le 4 avril à 6h 15 minutes, l’Antonov 26 présidentiel a connu un début d’incendie. Heureusement, il y a eu plus de peur que de mal. L’avion a été acquis auprès de la Libye pour la faramineuse somme de deux milliards et demi de nos francs. Il reste à savoir combien de francs CFA devront être dépensés pour la réparation de cet avion destiné aux balades de ATT à travers le pays.

 

Mai 2005 : Koury endeuillé par un suicide

Le suicide du commerçant Souleymane Traoré a surpris plus d’un habitant de la petite localité de Koury. Il ressort de l’enquête menée par le Commandant de la Brigade de Gendarmerie de la localité, l’Adjudant-chef Salikou Traoré, que le défunt devait la somme de 2.150.000 à un certain Tièmoko Biré, son ex employeur, chez qui il se ravitaillait fréquemment en marchandises. Interrogé, le créancier déclare " je n’aurais jamais imaginé qu’il allait se suicider à cause du montant qu’il me devait ".

 

Juin 2005 : Adama Mossi Traoré, tueur  et «coupeur de route», enfin  neutralisé

Après l’attaque des cars Gana Trans, Somatra et Balanzan Trans, le 2 mai 2005, sur le territoire burkinabé, la gendarmerie de Koury a enfin mis hors d’état de nuire un grand malfrat de nationalité burkinabé, qui était le cerveau des attaques et ne reculait pas devant le meurtre pour les mener à bien, Adama Mossi Traoré.

 

Juillet 2005 : Un journaliste bastonné et blessé sérieusement

Très certainement à cause de son émission " Aw ni sogoma ", à travers laquelle il se présente comme l’avocat des sans-voix et ne se gêne pas pour s’attaquer aux "en haut de en haut", Hamidou Diarra dit Dragon a été malmené par des inconnus venus l’enlever en 4 X 4 et abandonné, gravement blessé sur la route de Kati. Il est actuellement hospitalisé et a déposé une plainte contre ses agresseurs.

 

L’artiste Vieux Paré inculpé  pour pédophilie

La pédophilie est devenue aujourd’hui un fait courant à Bamako. L’artiste Vieux Paré vient d’être écroué pour viol sur une fillette de neuf ans. Domicilié dans la même famille que la mineure, Vieux Paré, 42 ans, prétendait être un charlatan et ne cessait d’accueillir chez lui de nombreuses personnes. L’artiste en profitait alors, après le départ de ses clients, pour faire des attouchements sexuels sur la petite FK.

 

Août 2005 :  Tentative de viol à Djicoroni Para

Décidément, il n’y a plus de dignité, d’honneur et de respect des anciens chez nous. Yacouba Diarra, 18 ans, a ainsi tenté d’assouvir ses désirs sexuels en violant une vieille femme de 55 ans, qui aurait pu être sa mère.

 

Septembre 2005 : Sakinata Daria Koné sacrée  Miss Malaïka

Une silhouette fine, un sourire éclatant, une démarche gracieuse, un beau visage et une peau éclatante. En somme, Miss Malaïka mali 2005 jouit de tous les attributs d’une vraie reine de beauté.

 La demoiselle, qui aura la lourde charge de représenter la beauté et l’élégance malienne lors de la compétition internationale prévue à Sao Tomé et Principe en décembre prochain, Sakinata D. Koné, est repartie avec un chèque de 1. 000.000 FCFA offert par Graphic Industrie, un billet d’avion Bamako-Londres-Bamako donné par Afriquiyah Airways et de nombreuses autres récompenses.

 

Octobre 2005 : Ferdinand Coulibaly  à la maison d’arrêt de Bamako Coura

Depuis le 2 septembre dernier, l’international Malien Ferdinand Coulibaly dort à la maison d’arrêt de Bamako pour une affaire d’escroquerie d’un certain Didier Aulieu. C’est le mercredi 28 Septembre dernier que l’accusé s’est présenté devant le parquet dudit tribunal pour solliciter sa remise en liberté provisoire. Ses avocats ont proposé un échéancier de paiement à son créancier. Le juge d’instruction a refusé d’accéder sur le champ à cette requête et a renvoyé l’affaire au 15 octobre 2006.

 

Novembre 2005 – Amy Koïta et Samir Naman : Pourquoi se séparent-ils ?

Selon nos sources, la séparation de Ami Koïta et de son mari Samir Naman aurait pour origine un défaut de subvenir à son entretien, selon la cantatrice. En fait, " Djéli de finesse " reproche à son mari, polygame une fuite de responsabilités pour ce qui est de ses obligations familiales (nourriture, habillement, santé). Elle a donc introduit une demande officielle de divorce devant la justice.

 

Mars 2006 :  Ali Farka, le double Grammy  Awards, l’enfant prodige de  Niafunké n’est plus

L’élève de Hamadou Hampaté Bah, la figure emblématique de la culture malienne, le bluesman africain, comme aimaient à l’appeler les Américains, n’est plus.

Son décès est intervenu le mardi 7 mars 2006 aux environs de six heures du matin, suite à une longue maladie, un cancer de la prostate qui l’avait, ces derniers temps, paralysé des deux jambes.

C’est avec consternation que la nouvelle a été reçue par les Maliens. L’artiste était né en 1939 à Kanu, un village situé à quelques kilomètres de la ville de Niafunké. Il est de l’ethnie arma, proche de l’ethnie songhoï.

Le surnom de l’artiste "Farka" qui signifie âne, un animal qui incarne la force et l’endurance, est lié au fait qu’il est le premier enfant de sa famille à avoir atteint l’âge adulte, ses frères et sœurs ayant perdu la vie alors qu’ils étaient encore tout jeunes. Les hommes de culture à travers le monde sont inconsolables et rendent un vibrant hommage au sage cultivateur-musicien de Niafunké. Dors en paix Farka.

 

Rassemblés par Kassim TRAORE

Commentaires via Facebook :

PARTAGER