Ballets diplomatiques au comité d’organisation du dialogue : Le triumvirat en passe de gagner son pari

4

Le dialogue national inclusif semble être le souhait de tous les acteurs sociopolitiques et des plus hautes autorités de notre pays. Le choix des trois personnalités pour piloter le dialogue participe de ce vœu. Pr Baba Hakib Haidara, l’ancien Premier ministre Ousmane Issoufi Maiga et l’ancienne ministre Aminata Dramane Traoré, choisis par le Président de la République pour mener le dialogue, semblent prendre conscience de la délicatesse de  leur mission d’où le ballet diplomatique pour rencontrer toutes les forces vives de la Nation, afin de créer toutes les conditions d’un dialogue inclusif. Vont-ils persévérer dans ce sens en rencontrant même le groupe de Mme Sy Kadiatou Sow  afin de faire intégrer dans les rangs ceux qui posent des conditions pour leur participation ?

Il ne se passe pas de jours où le comité d’organisation du dialogue ne rencontre des acteurs politiques ou ceux de la société civile afin de recueillir leurs avis et solliciter d’eux une pleine et entière participation au dialogue tant attendu par le Peuple malien. Ils sont en passe de gagner le pari de l’inclusivité en tout cas si on se réfère aux différentes  rencontres qu’ils ont eu avec les forces vives de la Nation. Le triumvirat a fait fi de tous les préjugés négatifs pour rencontrer sans discernement ni discrimination tous les acteurs sociopolitiques. Sa démarche qui se veut inclusive devrait permettre d’aboutir à un grand consensus autour de la Nation malienne. Ils ont le bon bout en tout cas à en juger par le bilan des travaux préliminaires  qui ont permis d’écouter toutes les sensibilités.

Après cette étape, qui est la moins délicate du processus de dialogue, Ousmane Issoufi, Baba Hakib Haidara et Aminata Dramane Traoré sont attendus pour faire la synthèse des propositions avant d’élaborer la première mouture de ce qui sera appelé  les Termes De Référence ; TDR. Ils seraient obligés de soumettre le projet des TDR aux acteurs sociopolitiques et ceux de la société civile, pour amendement avant son adoption finale. Ils devraient être cette courroie de transmission et surtout les garants moraux pour une application intégrale des résolutions issues de ce dialogue entre toutes les parties prenantes et le gouvernement.

S’agissant du déroulement du dialogue, pour qu’il soit le plus inclusif, le comité de pilotage doit s’impliquer dans le choix des participants, surtout après avoir rencontré toutes les sensibilités pendant les travaux préliminaires. Il doit s’assurer que toutes les sensibilités sont représentées et que toutes les questions préjudicielles sont résolues. Ensuite, comme Baba Hakib Haidara et les autres membres du triumvirat ont affirmé Urbi et Orbi qu’il n’y aura pas de sujets tabou, ils doivent donc  insister sur cela auprès des hautes autorités afin que  les maux qui minent notre pays soient diagnostiqués au cours de ce forum.  Les trois personnalités qui auront  la lourde responsabilité de le piloter seront interpellées devant l’histoire, si et seulement si, les recommandations issues de ce dialogue venaient à être mises  dans les tiroirs.

En somme, pour que les résolutions ne soient pas comme celles de la conférence d’entente nationale, le triumvirat devrait exiger et obtenir, en amont, certaines promesses, du Président de la République car leur crédibilité comme celle des acteurs qui participeront, en dépendra.

Youssouf Sissoko

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. Seule une CONFÉRENCE NATIONALE SOUVERAINE doit être exigée par les maliens soucieux du devenir de leurs pays.
    TOUS LES ACTES QUE POSE IBK MONTRENT QU’IL NE TRAVAILLE PAS POUR LE MALI, MAIS POUR LA PRÉSERVATION DES INTÉRÊTS DES MEMBRES D’UN CLAN.
    L’affaire des avions cloués au sol qu’on constate qu’Ibk ne fait aucun effort pour que la justice mène l’enquête doit montrer à tous ceux qui veulent participer à ce dialogue qu’Ibk n’appliquera que les recommandations qui ne gênent pas les intérêts du clan.
    RAS BATH porte-parole d’une association qui draine de la foule ne pense t’il pas qu’il est entrain de trahir les idéaux qui fondent son mouvement en participant à ce dialogue ?
    L’argument principal de RAS BATH est que BOUA, après avoir refusé catégoriquement l’idée du dialogue, a enfin accepté après des pressions exercées par son mouvement et ses alliés ;que pour cela,il ne serait pas correct de ne pas y participer.
    RAS BATH PEUT-IL CONTINUER À FAIRE CONFIANCE À UN HOMME POLITIQUE QUI S’EST IMPOSÉ AUX MALIENS EN TRICHANT LES ÉLECTIONS, À UN HOMME POLITIQUE QUI NE FAIT RIEN POUR PRÉSERVER LES DERNIERS PUBLICS, QUI COLLABORE AVEC LES ASSASSINS DES HAUTS FONCTIONNAIRES MALIENS SOUS LA PRESSION DE LA FRANCE ?
    Ce qui compte, ce n’est pas d’avoir obtenu d’IBK l’organisation du DIALOGUE POLITIQUE INCLUSIF,mais d’être prêt à lui faire confiance.
    Ce qui compte, ce n’est pas l’idée du DIALOGUE POLITIQUE INCLUSIF,mais l’application de ses recommandations.
    COMMENT NE PAS DOUTER LES MALIENS DE LA SINCÉRITÉ DE LA LUTTE POUR LE MALI, SI CES PRÉALABLES NE SONT PAS LEVÉS QUAND ON SAIT QUE LE POUVOIR A RECULÉ SOUS LA PRESSION DE LA COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE CONCERNANT L’APPLICATION DE CERTAINES RECOMMANDATIONS DE LA CONFÉRENCE D’ENTENTE NATIONALE?
    RAS BATH ne rassure pas.
    L’attitude de Mme SY KADIATOU SOW est louable.
    Elle a compris, qu’avec IBK, il faut plus insister sur l’application des recommandations que sur la tenue du dialogue.
    Mme SY KADIATOU SOW a pour argument un précédent fâcheux qu’elle a participé sans poser de conditions quand l’opposition conduite par SOUMAILA CISSE doutait de la SINCÉRITÉ du pouvoir.
    On se rappelle tous de la solennité de la CONFÉRENCE D’ENTENTE NATIONALE.
    Où sont ses recommandations ?
    Les séparatistes ne les ont-ils pas rejetés malgré une majorité d’avis favorables des participants?
    La seule lutte favorable aux intérêts du Mali, face à ces vagabonds au service de la France, est celle de l’exigence de LA CONFÉRENCE NATIONALE SOUVERAINE.
    Au sortir de cette conférence ,un gouvernement d’union nationale doit être formé pour appliquer ses recommandations.
    Le gouvernement doit être formé à l’image de ces recommandations.
    Tous ceux qui auront accepté de participer à ce DIALOGUE POLITIQUE “INCLUSIF “sont sur le chemin de trahir le Mali.
    On espère qu’au moment de s’assumer face à l’histoire, en constatant que BOUA refuse d’appliquer les recommandations, RAS BATH et son association vont s’assumer.
    TIEBILE DRAME est jugé par rapport à l’application de l’accord politique qu’il a signé.
    On entend son attitude, si les recommande du DIALOGUE POLITIQUE “INCLUSIF ” sont jetées dans les poubelles de la présidence.
    IBK est-il encore entrain de réussir son coup de diviser le pays pour le bonheur de la France en manipulant certains membres de la classe politique et ceux de la société civile après l’avoir fait pour être au sommet de l’État ?
    RAS BATH faisait partie de ceux qu’il a manipulés pour être président.
    OSER LUTTER, C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue

  2. Oui Mamadou NOMOKO vous avez parfaitement raison, d’ailleurs nous nous demandions si ce n’est pas déjà trop tard pour cette division du territoire malien programmée depuis l’indépendance mais exacerbée en 2012 par le régime fantoche d’ATT. Et nous restons certains que les membres de ce triumvirat faisaient partie des acteurs complice de cette division et il temps que les maliens se rendent compte de la part de ces personnes dans cette œuvre de division de notre très cher Mali. Nous resto,ns certains qu’avec cette tâche qu’IBK vient de les confier, ils créerons d’autres victimes car c’est ce qu’ils savent faire depuis plusieurs décennies. Mais qu’ils cessent de se méprendre car avant que cette division ne soit concrétisée, une phase de résistance des vrais patriotes se manifesterait et ce jour là, ces faiseurs de trouble pour la division de notre pays auraient chauds et très chauds. La bataille continue et les patriotes restent débout face aux détracteurs de notre très cher Mali.
    Comment peut-on croire de façon naïve que ces personnes du triumvirat peuvent-elles être la solution à ce dialogue, alors qu’elles sont comptables de la souffrance actuelle du peuple malien? Décidément IBK et ses acolytes sont totalement ignorant des causes des crises maliennes d’aujourd’hui.

  3. Oui Mamadou NOMOKO vous avez parfaitement raison, d’ailleurs nous demandions si ce n’est pas déjà trop tard pour cette division du territoire malien programmée depuis l’indépendance mais exacerbée en 2012 par le régime fantoche d’ATT. Et nous restons certains que les membres de ce triumvirat faisaient partie des acteurs complice de cette division et il temps que les maliens se rendent compte de la part de ces personnes dans cette œuvre de division de notre très cher Mali. Nous resto,ns certains qu’avec cette tâche qu’IBK vient de les confier, ils créerons d’autres victimes car c’est ce qu’ils savent faire depuis plusieurs décennies. Mais qu’ils cessent de se méprendre car avant que cette division ne soit concrétisée, une phase de résistance des vrais patriotes se manifesterait et ce jour là, ces faiseurs de trouble pour la division de notre pays auraient chauds et très chauds. La bataille continue et les patriotes restent débout face aux détracteurs de notre très cher Mali.

  4. Ils sont en tourisme et non en mission . Les trois personnes choisies par IBK connaissent cet homme plus qui quiconque . Eux aussi sont à la recherche de leur intérêt. De la campagne présidentielle de 2013 jusqu’à leur désignation par IBK, qu’ils disent au peuple ce qu’IBK a obtenu de positif dans la gestion du pays? IBK respectif son engagement ? Ils sont tous maliens comme les autres, fermer les yeux et aider IBK à tromper le peuple face à ces drames serait grave de conséquences pour le pays qui est en voie de disparition . Je ne suis pas surpris de l’adhesion des deux hommes : l’ancien PM Abdoulaye Yssoufi MAIGA et le Medisteur de la République Baba Hakib Haidara , mais vraiment surpris par l’adhesion de l’ancienne Ministre Aminata Dramane TRAORE. Au motif que chacun est suivi partout par son passé . Le patriotisme de Madame Aminata Dramane TRAORE ne faisait l’objet d’aucun doute. Elle a démission du gouvernement d’AOK pour avoir sa liberté d’expression . Pourtant Madame connaît bien les deux hommes: AOK et IBK. Ils sont tous des humains comme les autres donc imparfaits avec des qualités et des défauts . Si le patriotisme du premier est avéré et son engagement pour son pays, le second est tout le contraire. Les maliens font de l’amalgame, IBK sous son règne à détruit toutes les valeurs de notre pays . Il n’a pas de vision, pas de ressources humaines encore matérielles pour gérer le Mali. Plus grave , c’est bien lui qui a complique la situation que notre pays traverse actuellement . C’est encore lui qui a placé le pays sous la tutelle de la France . Il n’est un secret pour personne que ce pays a un agenda caché pour la partition du Mali. Alors aider IBK à se maintenir au pouvoir en attendant la concrétisation de cette volonté des séparatistes , est la stratégie de la France . Regardons les faits et gestes de cette communauté internationale dans notre pays. Le comportement d’IBK vis à vis de son peuple. Le dialogue politique et les réformes institutionnelles devraient se faire sans IBK ceci empêcherait la partition du Mali. Mais en associant cet homme , les conclusions ne serviront à rien, le peuple serait mis devant le fait accompli. Ainsi les marches et autres protestations commenceront dans le pays . L’obsrtvsteur avisé accusera encore le peuple d’avoir bêtement suivi IBK dans sa logique. Je dis NON au dialogue politique , NON à la révision de la Constitution jusqu’a la fin du soit disant mandat d’IBK . Avec lui notre pays court le risque de se diviser en plusieurs micros États .

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here