Mali : Le CNT fait déjà des polémiques

13

Le président de la transition, Bah N’Daw, a signé le jeudi 03 décembre, le décret fixant la liste nominative des membres du Conseil national de la Transition (CNT).

Les organes de la transition sont désormais au complet. Le dernier organe qu’est le  Conseil national de la Transition (CNT) vient d’être mis en place à travers la publication de la liste des membres qui devront y siéger.  On retrouve sur cette liste des personnalités connues.

Parmi ceux-ci on peut citer  Mamadou Diarrassouba, Mahamadou Hawa Gassama, Souleymane Dé et autre Colonel  Malick Diaw, Gabriel Magma Konaté, Dramane Aliou Koné (président de la Maison  de la presse), Ramata Diaouré, Marimathia Diarra, l’ancienne ministre Mme Diarra Racky  Talla et autre Nouhoum Sarr.

Toutefois à peine la liste publiée, la  polémique enfle déjà. En effet,  certaines personnes à l’image de  l’Imam Oumarou Diarra affirment n’avoir pas envoyé de dossier. Celui-ci sur son compte Facebook dit toutefois rester derrière  la volonté  du Mouvement du 5 Juin Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP), le mouvement à la pointe de la contestation contre le régime IBK.

Ces propos de l’Imam Diarra entachent sérieusement  la crédibilité du CNT. Puisque s’ils s’avèrent, ce qui semble être le cas puisqu’il n’est pas le seul à l’affirmer, ils constituent une violation du décret fixant les conditions de nomination et la clé de répartition des membres du CNT. Ce décret précise que les personnes devant siéger dans l’organe législatif de la transition doivent être forcement été  désignées par des organisations. Ce qui ne semble pas le cas.

Alors pourquoi désigner des personnes qui n’auraient pas déposé de dossier alors que d’autre l’ont fait ? Toute chose qui  fait réagir de nombreux internautes qui parlent du manque de sérieux dans le choix des membres du CNT. « Avec de telles pratiques nous n’irons nulle part », jugent-ils. Ce qui fait dire à certains qu’on fait du IBK sans IBK.

L’autre violation du décret est qu’on retrouve des personnes sur la liste qui n’ont pas été choisies par des organisations. C’est le cas de la presse, puisqu’on note la présence des journalistes sur la liste qui n’ont  pas été désigné par aucune faîtière.

Les membres du CNT rentreront en fonction le samedi 5 décembre lors d’une audience solennelle qui se tiendra au Centre International de Conférences de Bamako (CICB).

Abdrahamane SISSOKO/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

13 COMMENTAIRES

  1. Ma théorie est juste : “Ce sont les militaires qui trahissent le mali, toujours”

    – Ce sont les militaires qui ont tué Modibo et sa présidence
    -une dictature militaires de 23 ans
    -les coups d’états qui succèdent
    -les militaires ont désarmé le mali : att que son âme repose en enfer
    -c’est un général président, qui a laissé des voyous libyens armés entrer dans notre pays, avec des armes que notre pays n’avait pas
    -sanogo, rien à ajouter à ce minable
    -le le cnsp, cnt a trahi la révolution du peuple

    Je n’ai jamais mis ma confiance aux militaires du cnsp … ils vont clairement dans le mur…
    On n’a dit qu’on ne veut pas des politichiens corrompus. Mais on ne veut pas non plus des militaires corrompus…
    On a dit qu’on veut un changement. Le peuple a clairement dit qu’il fallait mettre fin à l’occupation fransSaise etc…

    Le mali est un pays franKKKofous maudit ! La fransS est une malédiction pour nous !

  2. Les militaires maliens sont trop forts….en politique 😀

    Ils ont réussi à flouer tout le monde y compris la cedeao pour instaurer un régime purement militaire et le passer pour un régime de transition civile 😀. Trop fort. Plus fort sur le front politique que militaire. Pas sûr que cela fasse les affaires du Mali.

  3. Pas de polemiques nous devons faire attention pour ne pas vite juger les choses. Car nous ne savons pas tout ce qui se passe dans les coulisses c’est très simple celui qui n’est pas partant peux se retirer et se faire remplacer. Les maliens aiment trop parler et trop critiquer les choses nous ne pouvons pas avancer de cette manière

  4. Croyez-vous a ce que ce pauvre Imam Diarra a dit? Il faut se rappeler ce que SBoubeye Maiga nous a dit: la liste des membres du CNT va nous surprendre et c’est vrai!

  5. Ces propos de l’Imam Diarra entachent sérieusement la crédibilité du CNT.

    Au delà du seul CNT, aucun organe de cette transition n’est crédible. Président, premier ministre et gouvernement, CNT – tous désignés par mensonge et manipulation.

    Pensées rebelles.

  6. Si je regarde ce qui se passe dans mon pays le Mali, je perds de l’espoir dans le futur, parce que nous allons tous droit à l’échec encore de l’échec.
    Ehhhh ALLAH😭

  7. Like many of you I too condemn process failure to obtain file from some of transitional legislatures. We must adhere to established processes. It would have been simple feat to obtain file from quality leaders selected that had not submitted file. In light of error file should now be obtained from those selected that did not submit file. It is supposedly in best interest of Mali to retain them as members of transitional government.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

  8. Il faut le remplacer, sans lui le Mali se fera , donc avançons seulement, ne parlez pas du tout , et ne répondez jamais aux critiques . Ils sont à la base de l’échec du régime d’IBK,

    • IL N’EST PAS SEUL A’ FAIRE CETTE DECLARATION! KAOU DJIM AUSSI A DECLARE’ SUR OUVERTURE MEDIA QU’IL N’A PAS DEPOSE’ DE DOSSIER POUR ETRE CHOISI ET POURTANT SON NOM FIGURE SUR LA LISTE DES BANDITS DE LA REPUBLIQUE!!!!!!!!
      CES FELONS ARME’S DE KATI SERONT PLUS MAUVAIS QU’IDI AMIN DADA DE L’OUGANDA SI ON LEUR PERMET DE PIETINER TOUT!!!!!!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here