Rencontre des Présidents du 16 décembre 2019 à Pau : Voici ce que Macron ne peut obtenir des Chefs d’Etat

17

Il n’y a aucun doute.  Les cinq Présidents des pays du G5 répondront à la convocation du Président français, à Pau le 16 décembre 2019. S’il s’agira pour les Chefs d’Etat d’aller  s’expliquer devant Emmanuel Macron sur le maintien ou pas de la force Barkane, le moins sûr pour M. Macron est qu’il  n’obtiendra pas des Chefs d’Etat la fin des contestations populaire contre la presence de la force Barkhane dans les pays du Sahel et les dénonciations de la politique française qu’il a qualifié d’ « anti-français ».

  « …Je ne peux, ni ne veux, avoir des soldats français au Sahel alors que l’ambiguïté perdure à l’égard des mouvements antifrançais… ». Ces propos sont du Président Français, Emmanuel Macron, prononcés la semaine dernière en Angleterre lors d’une rencontre de l’OTAN. S’adressant aux chefs d’Etat des pays du G5 Sahel (Idriss Deby du Tchad, Mahamadou Issouffou du Niger, Marc Christian Kaboré du Burkina, Ibrahim Boubacar Keita du Mali et enfin Mohamed Ould Cheick Mohamed Ahmed El Ghazouan de la Mauritanie), le Président français de passage fait allusion aux mouvements d’humeurs « anti français » organisés dans certains pays : Le Burkina Faso, le Mali et le Niger ces derniers temps.  Accusé de tous les péchés d’Israël, le Président Macron, a tapé du poing sur la table et souhaiterait que les Présidents des pays du G5 aillent s’asseoir en face de lui pour s’expliquer à Pau, le 16 décembre 2019 sur l’avenir de la force Barkhane. « J’ai besoin de ces clarifications pour continuer à maintenir la présence française… Nous devons à très court terme re-clarifier le cadre et les conditions politiques de notre intervention au Sahel avec les cinq Etats membres du G5 Sahel ».

Il n’y a aucune ambigüité, les 5 chefs d’Etat répondront  à la « convocation » de leur « maître » bien aimé. Au regard de la complexité de la situation sécuritaire sur le terrain, tous les Présidents du G5 Sahel se plieront aux « diktats » de Macron.  Mark Christian Kaboré, président en exerce du G5 Sahel et les siens trouveront les mots justes pour  dire à leur homologue français que Barkhane doit rester non pas pour eux (populations du Sahel) mais aussi pour la stabilité de l’occident. Aujourd’hui, il n’est caché de personne  que  ni le G5 Sahel encore moins les armées des pays pris individuellement n’ont pas la capacité (moyens techniques et humains) de contrer les terroristes. La Minusma n’étant pas une force de combat, le maintien de Barkhane se justifie aisément.

En clair, à Pau, les chefs d’Etat n’auront aucun complexe à se plier en quatre à toutes « exigences »  de M. Macron en tout cas s’ils veulent que Barkhane reste.

Nous n’avons rien contre la France, mais contre sa politique

Par contre ce que le Président français ne peut avoir d’eux, c’est  bien la fin des mouvements qualifiés  par lui d’ « antifrançais » et les dénonciations de la politique française au Mali.

Pour paraphraser l’ancien président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, Mamadou Coulibaly, « nous n’avons rien contre les français, ce que nous dénonçons, c’est un ras-le-bol, un refus de la mainmise de l’Etat français sur nos économies, les relations de connivence entre l’Etat français et les Etats africains, c’est ce que nous refusons. Parce que ces relations étouffent la démocratie, les droits de l’Homme, étouffent l’expression plurielle, étouffent l’avenir de la jeunesse africaine. On a le sentiment que les libertés individuelles que vous respectiez en France, les droits de l’Homme que vous respectez en France, on a l’impression que vous considérez que nous n’avons pas droit à cela ».

La France, qui se dit une nation de liberté et de démocratie doit-telle prendre en mal les mouvements d’humeur des populations par rapport à sa politique qu’elle mène dans nos pays ?

Monsieur le Président, les populations du Sahel ont gros sur le cœur et elles n’ont d’autres moyens que d’organiser des manifestations et dénoncer votre politique de divisionniste.

Monsieur le Président, au Mali, ils sont des millions de personnes à avoir  à l’esprit que vous avez interdit aux FaMa de rentrer à Kidal lors de la réoccupation. Ils sont des millions à vous en vouloir  sur la pression que l’Etat français a exercée sur les autorités maliennes pour l’ouverture de négociations avec les rebelles du MNLA qui a abouti à la signature du  fameux Accord d’Alger.  Un accord qui reste inapplicable dans son intégralité.

Emmanuel Macron, voulez-vous que nos populations restent les bras croisés sur le nombre de militaires et civils tués alors que vous auriez pu faire quelque chose ?  Comment voulez-vous que  les populations ne se « révoltent » quand plus de 30 000 militaires sont déployés sur le terrain pour les sécuriser et qu’aucun signe d’espoir de paix ne pointe à l’horizon.

Emmanuel Macron,  les populations maliennes ne comprennent pas  l’embargo militaire imposé à leur pays. Depuis plusieurs années, notre armée ne peut accéder à certains types d’armements sans  que vous ne donniez votre aval.

Monsieur le Président, ce sont des attitudes complaisantes et outrageantes qui alimentent tous les ressentiments « anti français ». Si le Président français est pour la démocratie, donc la pluralité des opinions dans un Etat, il ne peut attendre que l’opinion publique africaine soit aphone sur les sujets évoqués. De même que les opinions se croisent en France, on ne peut s’attendre à une dictature dans les pays du Sahel Monsieur le Président Macron.

Macron, vous pouvez parler mille fois à nos chefs d’Etat, vous pouvez leur donner des instructions, ça ne changera rien dans la tête des populations africaines. L’idée est que nous voulons redevenir des hommes libres, libres de dire ce que nous pensons, libres de dénoncer la politique française dans le Sahel libre, mais nous ne sommes pas des anti-français comme vous le prétendez !

Le moins que l’on puisse dire, c’est que cet essai d’intimidation de M. Macron envers les président des pays du G5 Sahel, envers les populations, nous rappelle la méthode du Président De Gaulle qui, on se souvient avait utilisé presque les mêmes procédés pour arriver à ses fins.

En effet, le Général De Gaulle en 1958, a parcouru l’Afrique des colonies françaises pour demander de voter « Oui » ou « Non » à la constitution française. Il a usé de menaces pour obtenir son « Oui ».  Le seul pays qui a dit « Non », a été la Guinée qui a été traitée par la suite d’ennemi à abattre.

Mohamed Keita

Commentaires via Facebook :

17 COMMENTAIRES

  1. BONNE NOUVELLES, IL EN FAUT AU MALI, LE FUSIL D ABORDS LA NOURITURE APRES!
    DANS CE MONDE DE SAUVAGES C EST LA PRIORITE! TU ES EN SECURITE ALORS MANGES!
    TU N ES PAS EN SECURITE! ALORS POURQUOI FAIRE LA FETE COMME L IDIOT LARBIN DE NIORO, LE TROUE DU CHERIF MBOUILLIE!

  2. Les percés de Barkhane dans les colonnes terroristes sont impressionnants. Notre pays à tout intérêt à ce que Barkhane reste pour aider dans la lutte antiterroriste.
    En 6 mois, Barkhane a plusieurs fois percés avec des succès qu’on sait, les colonnes terroristes.

  3. SI QUELQU UN VEUT VENIR SE JOINDRE A NOUS, IL NOUS TROUVERA DEBOUT SUR NOS JAMBES LES 500 000 KALACHNIKOVS EN MAINS!

    DANS CHACUN DES PAYS DU SAHEL, VALABLE POUR CHAQUE PAYS AFRICAIN:

    UNIQUE SOLUTION:

    +500 000 VOLONTAIRES SOUS LE DRAPEAU VERT JAUNE ROUGE!
    +500 000 KALACHNIKOVS COMME AMIS A CHAQUE VOLONTAIRE!
    +100 VOLONTAIRES ENCADRES PAR UN CAPITAINE ET SERGENT FAMA!
    +LE SUPPORT DU PEUPLE A SES COMBATANTS!

    NO ROCKET SCIENCE! SIMPLE SOLUTION A SIMPLE PROBLEME!

    LIBERATION TOTALE ET NOUS DECIDERONS QUI VIENT AU SAHEL QUI NON!

  4. BIENVENUE A LA RUSSIE ET ADIEU A BARKHANE; ELLE PEUT CONTINUER A RENFORCER LES TERRORISTES.
    IL FAUT PRÉPARER LE DÉPART DES CHEFS D’ETAT QUI OSERONS DIRE OUI A LA PRÉSENCE DES COLONS FRANÇAIS.
    LA FRANCE VEUT CRÉER LA DÉPENDANCE AVEC SON INFLUENCE ALORS QU’ELLE NE VAUT RIEN
    BYE BYE A LA FRANCE VIVE A LA NOUVELLE INDÉPENDANCE
    VIVE LA RUSSIE

  5. “le moins sûr pour M. Macron est qu’il n’obtiendra pas des Chefs d’Etat la fin des contestations populaire contre la presence de la force Barkhane dans les pays du Sahel”😂😂😂😂

    Elle est bien bonne celle-là !!!😂😂😂

    Depuis quand un chef d’État étranger se soucie des “contestations populaires” des pays avec qui il traite???

    Les échanges ou les accords entre nations se font de chefs d’État à chefs d’État ! Qu’est-ce que “les contestations populaires” des uns ou des autres ont à voir la-dedans ???😁😁😁

    Mais maintenant par contre, si nos chefs d’État veulent l’appui militaire français, il devront en être OFFICIELLEMENT et PUBLIQUEMENT “DEMANDEURS”!😎😎😎

    Et des lors que le chef d’État d’un pays se porte OFFICIELLEMENT demandeur, plus plus personne dans le pays en question (même les plus cons!😁) ne pourra plus prétendre que cet appui nous est…. “IMPOSÉ PAR LA FRANCE”!😂😂😂

    Voilà la différence !😎

  6. On NE meurs pas deux fois ON EN PEUT CONFIER LA SECURITE DE SON PAYS 0 UN AUTRE AU RISQUE DETRE LA RISEE DE CE PAYS. Si Barkhane part, nous saurons comment faire, comment nous defendre. La France n’est pas la seule nation sur la terre, pleins d’autres pays veulent quelle parte et comme sa eux viendront. Et ce ne sera pas comme fait la France.

    • Sergio
      “Si Barkhane part, nous saurons comment faire, comment nous defendre”

      C’est sûr !!! 😁

      D’ailleurs, pendant les 9 mois (!…) ou les jihadistes nous ont carrément occupés, on leur a bien montré qu’on savait “COMMENT FAIRE” pour se défendre !😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂

      PS: Si ces chiens de jihadistes te lisent Sergio, ils doivent être eux-mêmes morts de rire !

  7. “Voici ce que Macron ne peut obtenir des Chefs d’Etat” :

    la franSS ne peut obtenir des sous chefs d’état, le silence den os peuples, pendant que l franSS continue son oKKKupation avec sa suBpremaSSie blanche !!!

    LEs peuples africains ques ces roitelets sont vendus à la cause de la franSS au lieu de libérer leur peuple !!!

    Macro, nous n’écoutons pas tes chiens !!!

    Nous voulons la fin de :
    -des bases militaires
    -la monnaie de singe franSSaise le franc des colonies franSSaises d’afrique
    -la franKKKofolie
    -le retour de nos biens culturels, volés par la franSS et les autres pays blancs

    Il est temps que la franSS entre dans l’histoire !

    • “Il est temps que la franSS entre dans l’histoire !”

      “Il est surtout temps que tu rentres en service PSYCHIATRIE !😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂

      • Le sens de l’historie veut que la franSS cesse sa suBpremaSSie blanche !!!
        Cela va dans le sens de l’histoire : c’est une image …
        La franSS continue à ramer contre le sens de l’histoire …

        Bon je ne vais pas essayer d’expliquer ça à un nègre con non savant avec une connexion, toujours coller au boda blenin !!!

        Partout en afrique franKKKofole, notre position est dominante … continue à utiliser les emoticones, espèce danganden !

  8. Qu’on le veuille ou pas, les jours de la présence militaire Française au MALI sont comptés. Macron fera tout pour retirer les forces BARKHANE ou ce sera lui qui quittera l’Élysée aux prochaines présidentielles pour céder la place à Marine Le PEN. Celle-là va faire campagne contre cette intervention et comme elle a eu la chance de grandir auprès des gens qui disent que les Noirs sont biologiquement inférieurs aux autres, une fois élue elle ne verra pas l’intérêt de se faire tuer pour les Noirs. Déjà en 2017 certains sondages donnaient 67% de Français contre l’intervention au Mali, ce qui ne peut que augmenter à chaque fois que les cercueils viennent du MALI. Macron le sait, raison pour laquelle il a essayé d’aider à mettre en place un G-5 SAHEL pour pouvoir se retirer avant les présidentielles, mais apparemment ça n’a pas marché.

    Macron ou pas, BARKHANE connaîtra le sort de MANTA au Tchad. En 1980 quand la France a mis en place une opération militaire ( MANTA) pour sauver le Tchad livré à plusieurs groupes rebelles, les intellectuels Africains de caniveaux, galvanisés par Kadhafi ont émis exactement les mêmes critiques qu’ils font aujourd’hui à propos de BARKHANE, obligeant la France à la retirer. C’est après le départ de la France que les Grandes Gueules ont vu que les troupes de l’OUA sur lesquelles ils ont compté pour fustiger la présence Française, ne peuvent pas tenir sans ces Français. Le départ des troupes Françaises a fait fuir les troupes Africaines, abandonnant le Tchad à son triste sort pendant 5 longues années. ( Sans être un prophète de l’Apocalypse, on peut prédire que une fois BARKHANE partie, les Sénégalais, Togolais et Guinéens de la MINUSMA seront obligés de fuir le Nord MALI).

    Il a fallu que les pays Francophones Africains mettent des années à supplier la France pour qu’elle revienne au Tchad en 1986 avec une autre opération dénommée ÉPERVIER. On croyait que cette fois-ci il n’y avait plus rien à redire mais comme l’arrivée de ÉPERVIER avait coïncidé avec la veille d’un sommet de l’OUA, le même Kadhafi n’a pas manqué de déclarer que «Francophonie est synonyme de honte !». Le Malgache RATSIRAKA avait même dit qu’au lieu de revenir au Tchad, pourquoi la France n’est-elle pas partie aider les Khmers Rouges du Cambodge, mais maintenant on en avait marre de ces gueulards, car pendant 5 longues années personne n’avait pu rien faire pour le Tchad. Pas même Kadhafi qui avait un projet de fusion avec le Nord Tchadien !

    Quarante ans après le même scénario se dessine au MALI. Tous ceux qui font la grande gueule aujourd’hui n’ont aucune alternative à la présence Française qu’ils décrient à haute voix. Les temps ont changé, BARKHANE n’est pas MANTA et cette fois-ci il aura de fortes chances que la France ne revienne plus.

    • Tu t’arrêtes souvent en milieu de raisonnement, comme si ton cerveau buggait : va jusqu’au bout de ton raisonnement, et tu vas tout comprendre !

      Lorsqu’on dit que la franSS doit degager, ce qui est essentiel si on veut être libre …
      Ce n’est bien evidemement pas … tout …
      Et les esprits faibles comme toi, s’arrêtent toujours à ce niveau là. Vos esprits buggent et votre fougaridenya prend le relais … :
      “qu’est-ce qu’on devenir sans les toubaboudens blablabla …”

      Mais bon sang, nos ancêtres ont construit les pyramides, quand les blancs étaient troglodytes !!!!!!!!!!

      Je te refais le raisonnement :
      -l’occupation blanche franSSaise doit cesser
      ET
      -nos états doivent construire en parallèle une armée puissante pour nous protéger !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

      Tu vois bien que malgré l’occupation de la franSS, il n’y a la paix nul part en afrique franKKKofole : mali, senegal, tchad, burkina, djiboutie … dictaure, pillages des ressources, élections truquées, rebellions ou les 2 !!!

      Ne me dit pas, que tu fais partis de es nègres franKKKofous complètement lâches, qui ne peuvent rien faire sans les toubaboudens ??? —————> Tu vaut mieux que ça !

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here