Conseil de sécurité des Nations unies: le RSSG et Chef de la MINUSMA, M. ANNADIF appelle à accompagner le pays dans sa sortie de crise

3

L’envoyé de l’ONU au Mali, Mahamat Saleh Annadif, a appelé jeudi le Conseil de sécurité des Nations Unies à accompagner le pays dans sa sortie de crise, alors qu’une transition est en cours après la mutinerie du 18 août et la démission du Président Ibrahim Boubacar Keïta.

M. Annadif a rappelé que ce coup de force anticonstitutionnel a été condamné par le Secrétaire général et le Conseil de sécurité des Nations Unies. La Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a décidé de suspendre le Mali de ses instances institutionnelles et a décrété des sanctions jusqu’à la mise en place d’une transition civile. 

Depuis lors, des journées de concertations nationales ont été organisées les 10, 11, et 12 septembre et ont abouti à l’adoption d’une charte de la transition. Un Président de la transition a été désigné, un Premier ministre a été nommé et un gouvernement a été formé.

« Il me plait de relever devant votre Conseil que c’est pour la première fois depuis la signature de l’Accord (de paix) en juin 2015 que les mouvements signataires ont fait leur entrée officielle dans un gouvernement. Cette avancée est pleine de symbole et de signification. C’est le résultat de bonnes prédispositions des nouvelles autorités et des mouvements signataires, encouragées par nos bons offices en vue de renforcer la confiance », a dit Mahamat Saleh Annadif, Représentant spécial du Secrétaire général pour le Mali et chef de la Mission des Nations Unies dans ce pays (MINUSMA).

« Grâce à cette confiance, l’Accord pour la paix figure dans le préambule de la charte, et sa mise en œuvre est consacrée comme une de ses missions. C’est avec un réel soulagement que les populations maliennes et celles des pays voisins ont accueilli la levée des sanctions de la CEDEAO », a-t-il ajouté.

Une année de turbulences

L’envoyé de l’ONU a noté que l’année 2020 a été marquée au Mali par plusieurs turbulences et incertitudes politiques. Le pays est resté sans gouvernement pendant plus de quatre mois, et les défis se sont multipliés, notamment avec la pandémie de Covid-19 et ses retombées socio-économiques.  

« Cette situation a également engendré un retard considérable sur la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et aggravé la crise humanitaire », a souligné M. Annadif. 

Il a souhaité qu’avec la formation du nouveau gouvernement et la levée des sanctions, le Conseil national de la transition, qui est l’organe législatif, soit mis en place rapidement.

« En effet, l’organisation des élections crédibles pouvant conduire au retour à l’ordre constitutionnel dépend des réformes politiques, institutionnelles, électorales et administratives telles qu’énoncées dans la charte de transition.
De ce point de vue, la transition constitue une opportunité pour les Maliens de sortir de ce cycle infernal ponctué d’une succession de coups d’Etat périodiques », a dit l’envoyé de l’ONU.

Selon lui, les Nations Unies doivent saisir également cette opportunité « pour continuer d’accompagner et appuyer cette phase importante pour une sortie de crise au Mali, en coordination avec l’ensemble de la communauté internationale, notamment l’Union africaine et la CEDEAO ». 

« La paix est à portée de main et la balle demeure encore dans le camp des Maliennes et Maliens. La MINUSMA est plus que jamais engagée à leurs côtés », a-t-il conclu.

Libération de deux otages

Plus tard dans la journée, Mahamat Saleh Annadif s’est félicité, dans un message de la MINUSMA sur Tweeter, de l’annonce de la libération de deux otages au Sahel : le chef de l’opposition malienne Soumaïla Cissé et la travailleuse humanitaire française Sophie Pétronin.

Selon la presse, les deux otages étaient détenus dans le nord du Mali par le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM), lié à Al-Qaïda.

Minusma

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. VOICI LA LISTE COMPLETE DES HOMMES ET FEMMES AYANT SIGNÉ L' ACCORD DE NON-PAIX D' ALGER

    ABDOULAYE DIOP -Ministre des Affaires Étrangeres

    Bilal Ag Cherif – CMA

    Ahmed Ould Sidi Mohamed – Plateforme

    Harouna Toureh – Plateforme

    Fahd Ag Almahmoud – Plateforme

    Ramtane Lamamra – MAE Algérie

    Mongi Hamdi – Chef minusma

    Pierre Buyoya – UA

    Aboudou Touré Cheaka – CEDEAO

    Mohamed Compaoré – Organisation Coopération Islamique

    Michel Dominique Reveyrand De Menthon – Union Européenne

    Dominique Djiendjéré – Ambassadeur du Burkina Faso á Alger
    Ould Moygueya Boullah- Ambassadeur de la Mauritanie á Alger

    Abdoulaye Mohamadou – directeur de cabinet MAE du Niger

    Iliya A. D. Nuhu- Ambassadeur du Nigeria á Bamako.

    Salah Hamld Heguera- Ambassadeur du Tchad á Alger.

    Bernard Emie -Ambassadeur de la France á Alger

    Mme Joan A. Polaschik -Ambassadeur des USA á Alger.

    Mohamed Ousmane Ag Mahamédoun – CPA

    Pr Younoussa Touré – CME?PR2?

    Kadré Désiré Ouedraogo – CEDEAO

    Djibrill Bassolé – Organisation de la Coopération Islamique

    Nicole Angeline Zan ou? Zao Yelemou- Ministre de l’ Action Sociale et de la Solidarité Nationale du Burkina Faso

    Khadijatou Mbareck Fall – Ministre déléguée AE Mauritanie

    Aichatou Bourama ? Kané – MAE Niger

    Aminu B. Wall -MAE Nigeria

    Abderahim Birem Hahmed- Ministre de l’ Administration Territoriale et de la Sécurité Publique du TCHAD.

    Mme Annick Girardin- France, secretaire d’ état oif.

    Bissa Williams – USA

    Sidi Ibrahim Ould Sidatti -CMA

    ———

    QU’ EN PENSEZ- VOUS CHERS MALIENS…????

    DE L’ ÉTAT MALIEN, UN ET UN SEUL SIGNATAIRE , ABDOULAYE DIOP….!! RIRES …!!
    MDR…!!!

    LA FRANCE A REUNI TOUS SES LARBINS CONGÉNITAUX Á CETTE FOIRE MACABRE….

    MAIS, QUE LA FRANCE SACHE : CE CHIFFON NE PASSERA PAS.

  2. Qui vous dit que nous sommes a un niveau de sortie de crise? Avec le mauvais comportement des militaires envers les vrais tombeurs d’IBK, d’autres mouvements sont en voie d’être amorcés très bientôt, car le comportement des militaires laisse à désirer, ils donnent la portion congrue aux vrais tombeurs du régime d’IBK, cela s’appelle une moquerie et une trahison sans faille, ce qui reste certain d’autres mouvements verrons très bientôt le jour et un bras de fer s’installerait entre ces mouvements et la junte et l’aboutissement de ce bras de fer peut-être un autre coup d’état car d’autres militaires mécontents viennent d’être libérés par la pression de la CEDEAO qui ignore totalement la profondeur de la crise malienne. Vous ANNADIF, vous ignorez totalement la profondeur de la crise multidimensionnelle du Mali et les militaires jouent à un jeu qui hypothèquera sans équivoque cette transition, surtout avec la mise en selle de ministres totalement gagnés à la cause des quatre anciens régimes d’IBK, de d’ATT, d’Alpha oumar KONARE et de GMT (Général Moussa TRAORE). Les militaires se moquent totalement de la lutte du M5-RFP, c’est dommage et très honteux de leur part. Ils ont rendu cette lutte sans suite, car la montagne a accouché d’une souris.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here