Décès de Mody N’Diaye : Le grand animateur de l’hémicycle s’en est allé

1

Le président de la République a décoré, à titre posthume, le défunt de la médaille d’officier de l’Ordre national du Mali

Le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, Grand maître des Ordres nationaux a pris part, le week-end dernier, aux obsèques du député à l’Assemblée nationale, feu Mody N’Diaye. Etaient aussi présents, le Premier ministre Boubou Cissé, les membres du gouvernement, les présidents des institutions, le chef de file de l’opposition, Soumaïla Cissé, ses camarades politiques et une foule de parents, amis et collègues.

L’homme politique qui incarne l’opposition à la représentation nationale a perdu, vendredi, à l’âge de 60 ans la dernière bataille qu’il livrait contre la maladie. Économiste de son état, il avait occupé plusieurs postes dans l’administration publique.

Le chef de l’Etat a procédé à sa décoration à titre posthume de la médaille d’officier de l’Ordre national pour services rendus à la patrie reconnaissante. Il était chevalier du même Ordre depuis 2006. «Nous perdons un digne fils, courtois, grand animateur des débats, rigoureux et humble dans la générosité», a témoigné Ibrahim Boubacar Keïta.

Pour le chef de l’Etat, l’Assemblée nationale sera orpheline de l’insigne présence du défunt. Orateur émérite, il aura animé les débats au sein de l’hémicycle, comme par exemple celui sur le projet de loi des finances. Emblème de l’amour, du pardon et de l’acceptation de l’autre, il s’est distingué par sa probité, sa courtoisie, son patriotisme et sa foi en le Mali meilleur, selon le chef de l’Etat. Il était une boussole de réarmement et une école pour la nouvelle génération.

Le général de brigade, Amadou Sagafourou Gueye, grand chancelier des Ordres nationaux, a présenté, au nom des membres du Conseil national des Ordres nationaux et au sien propre, les condoléances les plus attristées à la famille de ce respectueux leader politique qui a mérité de la patrie. Amis, parents et collaborateurs du défunt ont témoigné. Il ressort de ces interventions que l’homme exceptionnel avait résisté à la maladie avec dignité. Membre du premier contingent de Kati du Service national des jeunes (classe 1985), musulman pieux, bon père de famille, honnête et patriote, il a animé les débats à l’Assemblée nationale où il était député URD, élu à Barouéli, avec détermination et responsabilité dans le cadre du contrôle de l’action gouvernementale.

Le natif de Barouéli a fait deux mandats. Il fut respectivement vice-président de la commission de contrôle et rapporteur général de la commission des finances, de l’économie, du plan et de la promotion du secteur privé. Il était le président du groupe parlementaire Vigilance républicaine et démocratique (VRD) jusqu’à sa mort.

Mody N’Diaye repose désormais au cimetière de Kalaban Coro. Dors en paix Honorable.

Source : présidence de la République

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here