L’ancien ministre Harouna Kanté tire sa reverence

3

Le ministre Harouna Kanté est décédé ce jour samedi 11 novembre 2017 à l’âge de 63 ans à Paris en France. 

Harouna Kanté était un ingénieur et homme politique malien. Docteur Ingénieur spécialisé en constructions civiles, il était diplômé de l’École nationale supérieure des Mines de Paris. Harouna Kanté était également détenteur d’un DEA de l’Ecole nationale des ponts et chaussées (université de Paris VI) et d’un Certificat d’aptitude professionnelle à l’enseignement technique de l’Ecole normale supérieure de Cachan. Il était aussi spécialiste de la formation des adultes de l’Organisation internationale des institutions supérieures de contrôle en finances publiques (INTOSAI).

Il a enseigné à l’École nationale d’ingénieurs de Bamako de 1995 à 2011. Il a assumé les fonctions de contrôleur au Contrôle général des services publics du Mali de 1992 à 2004 et a servi au Bureau du Vérificateur Général de mars 2005 à janvier 2012.

Le 25 avril 2012, il est nommé ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique dans le premier gouvernement de Cheick Modibo Diarra dont il était le beau-frère. Il est reconduit dans le deuxième gouvernement de Cheick Modibo Diarra le 20 août 2012.

Harouna Kanté maitrisait les outils informatiques classiques comme Word, Excel, Powerpoint, Ms Projet. Il écrivait et parlait couramment l’anglais. Il laisse derrière lui une épouse (qui s’apprêtait à le regagner à Paris après un premier séjour) et deux enfants.

Condoléances attristées à la famille du défunt ! Puisse Allah, le Tout puissant, l’accueillir dans son paradis éternel !

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. Le Ministre KANTÉ fut un homme affable, quelque peu réservé et même effacé sur le plan professionnel. L’homme était un croyant au point que sa carrière de contrôleur a souvent été influencée par cette conviction. C’était un cadre compétent prompt à privilégier l’arrangement des fautifs, donnant souvent l’impression d’un certain laxisme.
    Il n’était pas de nature à bousculer les choses. Sous son sourire aimable se cachait souvent le savoir des faits dont lui seul avait le secret de taire.
    Au total il fut un grand commis de la République.
    Que son âme repose en paix.

  2. Paix a son ame.professeur emerite de mecanique des sols et surtout un bon croyant et ami de la mosquee Almoutada .Dors en paix.amen

Comments are closed.