CNT: Le colonel Malick Diaw forme un cabinet pléthorique

2

Le président du Conseil national de transition (CNT), Colonel Malick Diaw a procédé à une série de nominations. Il a formé un cabinet de 26 membres qui bénéficient les avantages prévus par la réglementation en vigueur.

Après le 2 ème vice-president, Assimi Goita, c’est au tour de Malick Diaw de se doter d’un cabinet que plusieurs observateurs jugent pléthorique compte tenu de la situation actuelle du pays.

Cette transition malienne est la plus budgétivore de l’histoire de notre pays. Les responsables de la transition n’ont même pas pitié du contribuable malien dissent certaines personnes. Alors que c’était une occasion de diminuer le train de vie de l’Etat, on se rend compte que ces responsables de la transition ont plutôt soif et adorent le luxe et sont partisans du népotisme estiment d’autres.

En plus d’un directeur de cabinet, le président du CNT a nommé sept conseillers spéciaux, neuf conseillers techniques et neuf chargés de mission. La “saison des colonels” continue de plus belle. En effet, c’est un autre colonel qui a été nommé Directeur de cabinet, il s’agit de Dassé Mariko.

Les conseillers spéciaux sont : Mohamed ould Matali, Waly Mamady Diawara, Abdoul Wahab Touré, Bilaly Ould Cheibani, Mohamed Ibrahim Ag, Modibo Sow et Brehima Silimana. La nomination de l’ex-député RPM Mohamed ould Matali suscite des interrogations d’autant plus qu’il serait sous une sanction de l’ONU. Ce que nie catégoriquement l’intéressé, mais le temps nous édifiera.

Les conseillers techniques nommés par Malick Diaw sont : Abdoulaye Benson Diakité, chargé des relations publiques, Alou Traoré, des affaires administratives, Moussa Coulibaly, chargé des affaires étrangères,  l’inspecteur des impôts Ibrahima Konaté, des affaires économiques et financières. La sociologique Aissata Yaya Cissé s’occupe des affaires sociales et Moussa Bakhaga des relations avec les ONG. Almahadi Moustapha Cissé occupe le poste de conseiller en communication quant à Mme Gnana Madina Diarra elle est chargée des ressources humaines tandis que le médecin Bourama Coulibaly s’occupe de la santé.

Quant aux chargés de mission, il s’agit de : Seydou Coulibaly, Idrissa Konaté, Oumar Traoré, Oumar Diallo, Abdoulaye Karim Sanogo, Al Johari AG Hamatou , Ahmed Ould Galé , Mohamed Hamidou Maïga.

Comme on le constate, les nominations semblent être faites pour un partage de gâteau entre les militaires colonels et leurs proches. C’est dire qu’on n’a pas encore fini avec cette “saison des colonels de luxe”.

Seydou Diamoutené

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. Laissez ce colonel félon avec sa tête de Macaque. Au lieu d’aller au front, il a acheté tous les bazins du grand marché et oublier son treillis militaire.
    Un colonel qui a peine arrivait à lire correctement son discours à l’Assemblée Nationale Burkina bè.
    D’après un collègue burkinabè, votre pays est tombé plus bas que le mot bas tellement à l’Assemblée, nos députés étaient tellement déçus de voir un militaire au front que de venir se pavaner au Burkina.
    Ces groupes de colonels ont oublié l’avenir de IBK et seul le bon DIEU VA LES PUNIR ET FRACASSER CETTE TRANSITION EN MOINS D’UNE MINUTE.
    Des faux colonels affairistes, magouilleurs, félons qui ont fuit le front pour les bureaux climatisés.
    Pourquoi ne pas quittez le statut de militaire et rejoindre la vie civile au lieu de petit jeu indigne

  2. Malick si tu avais mis Chahana dans ton cabinet alors on aurait eu la paix, tous pleurent car ils n’ont pas leur petite part du gateau-Mali comme le disait le sage Salif Keita a propos de tous les faux politiciens du M5-RFP et leur Imam Dicko.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here