Commissariat du 7ième Arrondissement : le criminel Chapé et ses acolytes derrière les barreaux

0

La brigade de recherche sous le commandement du commissaire principal Alfousseyni Ag Souleymane a mis la main sur Chaka Diakité dit Chapé, un vulgaire assassin qui a tiré à bout portant sur le jeune Ibou Diawara qui a malheureusement succombé à ses blessures.

Le film d’un évènement tragique et douloureux : Dans la nuit du 10 au 11 Mars 2019, Ibrahima Diawara dit Ibou était de retour à la maison après une sortie nocturne avec sa copine, le couple était à bord d’une Toyota Rav 4 appartenant à l’un de ses amis, qui était tombée en panne en face du «Chicha Club» au tournant de Magnambougou. Le jeune couple se voyait dans l’obligation de descendre du véhicule pour marcher à pied afin de remettre la clé du véhicule à son ami à qui il l’avait prêté et qui était non loin du lieu où la voiture est tombée en panne.

Au cours de leur chemin, le couple a été suivi par deux jeunes malfrats. Pendant que le jeune Ibou s’était retiré pour pisser, Chaka Diakité dit Chapé et son complice se sont adressés à la demoiselle lui demandant 1000 F pour manger. Entre temps.

Alors qu’il effectuait un appel, l’un des malfrats lui a retiré son téléphone. Une poursuite sans merci a donc été engagée par Ibou. Par peur d’être rattrapé, le malfrat Chapé a sorti une arme à feu de fabrication artisanale et a cruellement tiré sur sa victime. Gisant dans le sang, sa copine cria au secours. Ainsi, une équipe de sapeurs-pompiers non loin du lieu du drame a vite intervenu pour transporter d’urgence le blessé à l’hôpital Gabriel Touré où il a malheureusement rendu l’âme. Informé du drame, le commissaire du 7ème arrondissement a aussitôt mis le capitaine Ibrahima Diallo sur le dossier qui avait déjà choqué toute la commune VI du district de Bamako.

48 heures après le forfait, le tireur Chaka Diakité dit chapé a été interpellé par les hommes du commissaire Ag qui a vite reconnu les faits et a dénoncé dans la foulée son complice du nom de Boubacar Coulibaly dit danger. A l’heure actuelle, chapé et ses acolytes sont sous les verrous du commissariat, ils vont être remis aux mains des autorités judiciaires pour répondre de leurs actes.

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here