Observatoire : Abdoul Karim Konaté dit Empé

0

L’actuel patron de l’Office du Niger, en parvenant à trouver un terrain d’entente avec le conseil régional de Ségou, pour faire place à l’élevage en zone Office du Niger, à travers des espaces dédiés, mérite notre coup de chapeau de la semaine car il fallait bien penser à cette démarche intégrant l’agriculture et l’élevage qui se retrouvent d’ailleurs dans la même famille de l’agronomie. Cette initiative, non seulement va développer l’élevage, mais aussi les activités passerelles entre l’agriculture et l’élevage.

 Hamady Sangaré

Hamady Sangaré

L’opérateur économique et président du Parti Jeunesse et Alternance (PJA) prouve bien qu”il mérite le surnom de Zé La Solution. En effet, très respectueux et proche de la jeunesse de la commune IV qui le lui rend bien, il est descendu rapidement sur le terrain et son discours a beaucoup pesé pour éteindre le feu – au propre comme au figuré – lors des manifestations des jeunes, suite à une bavure policière ayant coûté la vie à un jeune de Lafiabougou, en plus de plusieurs blessés. Bravant l’excitation des jeunes, Hamady Sangaré dit Zé La Solution, avec le calme olympien qu’on lui reconnaît, a contribué à apaiser la tension et permettre ainsi d’éviter le pire.

 EN BAISSE :

Nango Dembélé

La Direction de la Cmdt louvoie pendant que la campagne agricole reste critique.

Nango Dembélé, PDG de la CMDT

Les gesticulations du Pdg de la Cmdt, Nango Dembélé, cachent mal le malaise éprouvé par les cotonculteurs qui en ont marre d’être manipulés à des fins politiciennes pour masquer les failles de la présente campagne agricole menacée par des erreurs dont la distribution tardive des engrais. Faire éclater la vérité sur une campagne cotonnière compromise, voilà tout ce que veulent les agriculteurs dont beaucoup parmi eux, jadis producteurs de coton, ont finalement changé de créneau agricole.

 La BAC

Oû les élèves candidats au Bac se rassurent ! Le diplôme recherché n’est pas en baisse, contrairement à l’autre BAC (la Brigade anticriminelle) qui a fait parler d’elle en mal ces derniers jours, notamment avec les bavures policières enregistrées à Lafiabougou, en commune IV de Bamako, lesquelles ont provoqué des émeutes, la jeunesse tenant à manifester bruyamment son mécontentement  suite au bilan macabre causé par l’intervention musclée de la BAC en course-poursuite avec un automobiliste qui refusait d’obtempérer pour un contrôle routier.

 Jusqu’où :

Les boulangers

Jusqu’où les boulangers iront-ils dans le bras de fer projeté contre les autorités,Alimentation : Un pain douteux notamment  en augmentant le prix du pain, faisant ainsi fi du protocole d’accord signé avec le ministère du commerce ? Il y a de l’électricité dans l”air car une fois la baguette de pain vendue au consommateur à 300 Fcfa, il  y aura certainement du bruit car  les ménages, dont le portefeuille souffre trop déjà, se feront entendre.

 Wanted :

Mme Djénéba N’Diaye

Seule femme candidate à la présidentielle de 2018 au Mali, Djénéba N’Diaye a, depuis lors, disparu des radars. Partie sans laisser d’adresse, aimaient dire les facteurs de la poste, en son temps, lorsqu’ils ne retrouvaient pas un destinataire d’un courrier. Elle avait remporté 0,36 % des suffrages au premier tour, puis appelé à soutenir Ibrahim Boubacar Keïta au second tour. Ne devait-elle pas commencer à capitaliser les acquis et faire mousser les choses, par une présence, même verbale,  comme tous les autres candidats qui n’ont même pas eu 2% et sont aujourd’hui des ténors de la transition ?

Mais pourquoi ?:

La communication de Koulouba

Les membres du gouvernement

Pendant qu’une bonne partie du peuple malien, encore dubitative attendait des explications convaincantes sur la tentative d’assassinat du président de la Transition, avec des informations convaincantes, c’est un communiqué laconique qui est lu à la télé, pour annoncer la mort du principal suspect arrêté, sans précision de la véritable source du communiqué, corroborée par la  signature. Ce qui, naturellement, en a rajouté à la confusion sur fond de supputations. Pour une affaire aussi sérieuse, il aurait fallu le déplacement d’une autorité habilitée, pour aller jusque dans les locaux de l’Ortm, pour donner l’information et en même rassurer l’opinion que lumière sera faite et que le peuple sera tenu informé dans les jours à venir. A vrai dire, Koulouba a très mal géré cette affaire en termes de communication et doit vite se ressaisir.

La Rédaction

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here