Campagne agricole 2022-2023 : Près de 456 milliards prévus pour booster la production au Mali

0

Le Mali va injecter 456 milliards F Cfa dans le financement de la campagne agricole 2022-2023. L’Etat fournira 176,2 milliards, les exploitants agricoles 203 milliards et les partenaires financiers 76,4 milliards. Sur ces sommes, 54,9 milliards sont destinés à la subvention des intrants de la production cotonnière pour maintenir le Mali au rang de premier producteur de coton d’Afrique subsaharienne. Un leadership qu’il a arraché en 2021 avec une production de 760 000 tonnes de coton graine. La filière céréales bénéficiera de 15,6 milliards car le Mali veut produire cette année 10,5 millions de tonnes.

Ces chiffres ont été communiqués lors de la 12e session du Conseil supérieur de l’agriculture (CSA) tenue le 12 avril à Koulouba. Pour permettre au secteur agricole de jouer le rôle qui lui revient dans le processus du développement économique, politique et social, le président de la Transition a formulé des recommandations au gouvernement. Il s’agit, entre autres, de doter le secteur du développement rural d’une Loi de programmation des investissements dans le secteur agricole ; de poursuivre le programme de pluies provoquées en début et fin de l’hivernage ; de mettre en place un programme spécial de promotion de certaines productions céréalières et maraîchères de très grande consommation et accroître l’utilisation des intrants locaux.

Outre ces recommandations, en vue d’améliorer les productions céréalières, cotonnières et animales, le Chef de l’État a décidé de la mise en place de certaines mesures incitatives. En raison de la hausse excessive du prix des engrais sur le marché mondial, le président Goïta a ainsi décidé que «la quote-part du producteur dans le prix du sac de 50 kg de l’engrais minéral soit fixée à 12 500 F Cfa». Quant à l’engrais organique, la «quote-part est fixée à 2 500 F Cfa le sac de 50 kg»…

 

CANAM : 84 333 personnes immatriculées en 2020

 

La 24e session ordinaire du Conseil d’administration (CA) de la Caisse Nationale d’Assurance Maladie (CANAM) s’est tenue le jeudi 14 avril 2022. Elle a été présidée par le président du Conseil d’administration (PCA), Pr. Mamady Kané, en présence du Directeur général de la CANAM, le Médecin Général de Brigade Boubacar Dembélé.

L’ordre du jour a porté sur l’examen du procès-verbal de la 22e et 23e sessions ; de l’état de mise en œuvre des recommandations de la 23e session ; le rapport d’activités 2020 et de l’état d’exécution du budget au 31 décembre 2020, les états financiers et du rapport du commissaire aux comptes.

A l’ouverture, le PCA de la CANAM a rappelé que le montant des recettes mobilisées par la CANAM au 31 décembre 2020 s’élève à 67 303 618 825 F Cfa avec un taux de réalisation de 100,24 % par rapport au montant prévisionnel annuel qui se chiffre à 67 140 000 000 F Cfa. Il a rappelé que  «280 500 carnets de feuilles de soins maladie, 61 000 carnets de feuilles d’examen ont été acquis, 150 cachets secs pour prestataires entre la CANAM et les structures conventionnées de Bamako et Kati ville ont été organisées… Ainsi, 84 333 personnes ont été immatriculées du 1er janvier au 31 décembre 2020».

Le Pr. Kané a indiqué que les cotisations AMO reversées par les Organismes gestionnaires délégués (ODG) se chiffrent à 65 714 543 232 F CFA sur une prévision de 65 millions de F CFA. Les cotisations reversées par l’INPS à la CANAM se chiffrent à 39 551 103 474 F CFA et celles de la CMSS à 26 163 439 758 F CFA. Pour le PCA, les dépenses de fonctionnement ont été liquidées à hauteur de 14 195 451 349 F CFA avec un taux d’exécution de 83 % et le compte de gestion de l’exercice 2020 présente en recettes 67 303 618 825 F CFA et en dépenses 62 582 758 180 F CFA.

Le total bilan au 31 décembre 2020 se chiffre à 88 090 388 454 F CFA contre 85 032 207 265 F CFA au 31 décembre 2019.

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here