Flash : IBK a tué la politique…

5
Discours du président de la République à l’occasion du 22 septembre 2016
Le Président de la République, SEM Ibrahim Boubacar KEITA

La tenue des élections communales, hier, a agacé beaucoup de Maliens qui ont décidé de bouder les urnes. Pourquoi le peu d’engouement des populations pour ces communales ? Un cadre de l’administration a son explication: « Lors de la présidentielle de 2013, l’on a vu un grand engouement et une forte mobilisation des Maliens pour élire un président de la République. Tout l’espoir des Maliens était placé en l’homme qui promettait le bonheur et le bien-être pour tous. Je vous affirme qu’IBK a tué la politique au Mali, en n’honorant pas les multiples engagements qu’il a tenu aux populations. Au lieu de tenir ses promesses, il a enfoncé ce pays dans le chaos. C’est pourquoi, la déception est aujourd’hui grande dans le pays. Et jamais, les Maliens ne se mobiliseront pour des élections. Pour eux, tous les politiques sont des menteurs… » Sans commentaire !

 

Les 300 millions F CFA offerts par IBK aux femmes :

Le soutien présidentiel vire au ridicule

Le président Ibrahim Boubacar Keïta avait organisé un véritable show, au cours duquel il a offert un chèque de 300 millions aux femmes candidates aux élections municipales. Selon le pouvoir, ce geste était une manifestation de la volonté du chef de l’Etat à soutenir les femmes. Mais le geste du président IBK a vite viré au ridicule, au moment du partage de cette somme. Ainsi, à Koulikoro, chaque candidate a eu un montant de 11500 F CFA. Pour l’ensemble du cercle de Koulikoro, c’est une « modique » somme de 6 millions qui a été distribuée entre 558 candidate. A Bamako, c’est un scénario presque identique qui s’est produit au moment du partage de l’argent présidentiel.

Ce qui fait dire à certains que les 300 millions décaissés auraient pu servir à des actions plus porteuses pour le pays. Quel gâchis !

La Rédaction

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

5 COMMENTAIRES

  1. “un chèque de 300 millions aux femmes candidates aux élections municipales” Non cen’etait pas pour les Municipales, mais plutot “enduir la bouche (ka ou dah moun)” de cette couche qui vote le plus, en ayant un oeil pour 2018.

  2. Le pouvoir est une continuité. IBK peut promettre et entamer mais n’acheve pas. Qu’est ce qui empêche le son successeur de marcher sur le chemin tracé? Ne soyons pas ingrats ou hypocrite. IBK a beaucoup fait durant des trois ans à la tête de ce Pays malgré des nombreux défis a relever. Je comprends qu’il y’ai beaucoup de mécontents du regime précédent dont coulait dans les tuyaux de leur robinet, la source de l’argent facile et qui a été bouchée d’un coup clak!!!!!😂😂😂😂. Si toi, tu connaissais la POLITIQUE pourquoi tu ne t’ai pas y jeté?????😈😈😈😈. On Vera bien comment IBK fera de ce MALI un pays émergeant 🏢🏣🏤🏦🏥🏨🏩🏰🚞🚅. Hahahahaha!!!!!!!

  3. Il a tué même 👿 le Mali alors la politique c’est quoi à côté du Mali? 👿 👿

Comments are closed.