Le président de la République malien à Abu Dhabi : «La destination du Mali est une destination à courir et elle vaut la chance »

0
Plusieurs chefs d’Etat et de gouvernement participent à cette importante rencontre
Plusieurs chefs d’Etat et de gouvernement participent à cette importante rencontre

En marge de l’ouverture de la rencontre « The Future Summit » à Abu Dhabi, le président de la République malien a pris part le mardi 15 janvier 2019 au panel de la Semaine de développement durable sur le thème « The future of Africa ». Le Locataire de Koulouba a saisi cette occasion pour noter que « La destination du Mali est une destination à courir et elle vaut la chance ». Il n’a pas manqué à rappeler son engagement pour un Mali émergent et une Afrique plus prospère. Un rêve qu’il souhaite réaliser en compagnie de la jeunesse tant malienne qu’africaine. Ce panel a servi d’occasion pour IBK de lever la voile sur ce qu’il pense être les fondamentaux pour le développement du Mali voire de l’Afrique. À ce titre, il ne fait pas de doute que la présence du Mali à Abu Dhabi ne relève nullement du hasard.

Pour remercier la communauté internationale de son agissement à l’égard du Mali en 2013, le président de la République rappelle sa venue au pouvoir lors du premier mandat. Une période où l’existence de la nation malienne était menacée, mais dont la solidarité internationale a pu éviter. Il a tenu à rassurer que cette communauté ne regrettera aucune de son action.

Outre cela, il a noté les énormes potentialités économiques du Mali avant d’exprimer les besoins de ce pays  afin qu’il profite de ses fortes potentialités. Ce panel au cours duquel les questions sur le réchauffement climatique ont été effleurées par le chef d’État malien,  celui-ci a lancé un appel aux investisseurs à s’orienter vers le Mali.

26ème édition du Festival Panafricain du Cinéma de Ouagadougou (FESPACO)

20 longs métrages africains en lice pour récompense 2019

C’est parti pour les festivités 2019 du festival panafricain du cinéma de Ouagadougou (FESPACO). Pour cette année, cet évènement aura lieu du 23 février au 2 mars 2019 dans la capitale burkinabè (Ouagadougou). Pour ce faire, 20 longs métrages ou films africains de 16 pays d’Afrique sont d’ores et déjà en lice pour être récompensés de plus haut niveau par les organisateurs de la FESPACO. Pour donner plus d’éclaircissements en la matière, la totalité de la liste des fictions longs métrages en compétition pour « l’Étalon d’or de Yennenga » ayant fait l’objet de retenue a été communiquée  mardi 15 janvier, lors d’une conférence de presse, par Ardiouma Soma, délégué général du FESPACO.

31e session du comité de suivi de l’accord

La mise en œuvre de l’accord d’Alger sur de bonne voie

Le Comité de suivi de la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation nationale issu du processus d’Alger a organisé sa 31e session ce lundi 14 janvier 2019. L’occasion a été favorable pour l’évaluation des avancées majeures dans la mise en œuvre de cet accord pour la paix et la réconciliation nationale. À en croire aux propos du ministre de la Cohésion sociale, de la paix et de la Réconciliation, Lancine Bouaré, parmi les avancées notables, on peut noter la réussite du processus de DDR en 2018 à travers son programme accéléré. Quant à l’installation des autorités intérimaires, le ministre trouve qu’ils sont sur place dans la plupart des régions et des cercles. Il souligne alors que pour la réussite de la mission de ces autorités dans leur localité respective en attendant la décrispation de la situation sécuritaire, il faudrait mobiliser une certaine somme. Chose dont le gouvernement a fait, a-t-il précisé.

Gao

Un château d’eau de 20 m3 offert à la population de Dag Wachagagane

La population de Dag Wachagagane, cercle de Goundam, vient d’être doté d’un château d’eau de 20 m3 afin de la faciliter l’approvisionnement en eau en toute saison. Ce joyau est un don du Haut-commissariat des Nations-Unies pour les Réfugiés et la MINUSMA. Il s’agit de faciliter le retour, l’installation et la réinstallation des rapatriés et des déplacés. Ce point d’eau vise le retour de la cohésion sociale au Mali. Ce projet qui vient d’être financé à hauteur de 17 millions permettra à ces populations de mener plusieurs activités économiques.

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here