Les potins de «Le Prétoire» : Pénurie de passeports au Mali ; De nouveaux ‘’coxers’’ surgissent

2

passeportA l’annonce de cette nouvelle, les citoyens ont abandonné les policiers coxers, espérant pouvoir obtenir ce document de voyage eux-mêmes.   Toute chose qui a créé une nouvelle situation. De longues files d’attente, parfois de 400 personnes, sont quotidiennement dressées devant le service de l’immigration. Atteints jusqu’aux os par le virus de la corruption, certains Maliens profitent de cette situation désastreuse.  Ils sont majoritairement des jeunes et d’anciens diplômés sans emploi qui viennent occuper le rang très tôt le matin avant de vendre leur place à l’usager le plus offrant. Selon nos sources, encore en complicité avec certains policiers, ces nouveaux coxers ont fait de cela une profession. Ils cèdent leur place moyennant une somme forfaitaire variant entre 3 000 et 5 000 FCFA. Un phénomène qui crée aujourd’hui un grincement de dents chez beaucoup d’usagers. Qui, excédés par cette situation, ont voulu saccager la Direction nationale de la police la semaine dernière.

 

Spéculations autour des passeports et des cartes d’identité

242 policiers en suspension dont 42 sous mandat de dépôt

Enfin des têtes commencent à tomber dans la fameuse affaire de spéculation autour des passeports et des pièces d’identité. Le ministre a décidé de sévir et  les premiers résultats sont déjà là. Le vendredi dernier, le ministre Sada Samaké l’a annoncé devant les élus de la Nation. Selon lui, il y a 108 000 passeports qui sont confectionnés par an dont 13 000 pour le seul mois de mars. Cependant, des esprits malins, officiers assermentés de leur état, s’adonnent à des bassesse en créant une fausse spéculation autour des passeports et des pièces d’identité. Face aux députés, le ministre affirme que cela n’est pas tolérable et que la police a besoin d’être assainie. Les enquêtes sont en cours pour situer les responsabilités. Toute personne qui se rendrait coupable de ces actes sera punie conformément à la loi. C’est ainsi qu’il a indiqué qu’à ce jour, ce sont 242 policiers qui en suspension dont 42 sous mandat de dépôt.

Si cela est le début de la fin de l’impunité au Mali, vive l’assainissement de services de sécurité, qui sont devenus des repaires de bandits et autres déchets de la société. Ces agents font honte à la Nation toute entière et à la corporation en particulier. A suivre.

 

Équipements militaires

La France va créer une usine de Fabrication de tenue militaire au Mali

C’est l’ambassadeur de France qui l’affirme même s’il souhaite que l’information ne soit pas divulguée pour l’instant. Gilles Huberson soutient que la France envisage de faire venir des industriels pour fabriquer des tenues militaires avec les Maliens et au Mali. Cela s’explique par le fait que la matière première qui est le coton se trouve sur place. Une bonne nouvelle pour le secteur industriel malien qui permettra de créer de la valeur ajoutée et des emplois.

 

 

A Alger pour une sortie de crise :

La CMA se joue de la communauté internationale

Les représentants de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) sont présents dans la capitale algérienne pour la poursuite des tractations autour de l’Accord de paix et de réconciliation au Mali, mais aucune solution ne semblerait pointer à l’horizon. Alors que des informations se font de plus en plus insistantes sur une éventuelle signature de cet accord par le Haut-Conseil pour l’unité de l’Azawad (Hcua), un des trois membres de la CMA, le Mouvement national de libération de l’Azawad (Mnla) et le Mouvement arabe de l’Azawad (MAA) se montrent intransigeants. Le Mnla et le MAA, au risque d’être isolés, sont déterminés à introduire dans le texte de l’accord d’Alger les points relatifs au statut politique de l’Azawad.

Cette revendication est officiellement à la base  du refus de la CMA de parapher ce document signé par le gouvernement malien et les mouvements de la Plateforme, le premier mars 2015.  Face au refus de la CMA d’apposer sa signature, la médiation internationale, à sa tête l’Algérie, n’a pas perdu espoir, même si l’Onu a fait usage de menaces de sanctions à l’encontre des membres de la Coordination. Des menaces qui n’auront une fois encore aucun effet sur le Mnla et ses alliés.

 

Gilles Huberson, ambassadeur de France au Mali :

«Il faut reformer le système éducatif malien »

Au cours de la conférence débat sur la relation franco-malienne, l’ambassadeur français, un grand ami du Mali, n’a pas pu s’empêcher de parler de l’école malienne. Selon lui, elle est à reformer. C’est en cela qu’il faut travailler. Il pense que cela passera par la création de lycée professionnel, mais surtout la formation professionnelle. Gilles Huberson pense qu’il n’est pas admissible qu’il n’y est pas de lycée d’agriculture qui forme les jeunes directement vers une vocation agricole, où encore qu’il n’y a pas d’école de formation hôtelière. Il affirme que ce n’est pas normal que même les cuisiniers dans les hôtels maliens sont des étrangers venus de la sous région. Il a aussi indexé le fait que tous les étudiants veulent faire du droit au Mali. Quant à la reforme de l’école, il s’est dit disposé à apporter tout son soutien pour y arriver.

 

Fonds Monétaire International (FMI)

Le poste de Directeur Général est-il encore maudit ?

L’ancien Ministre Espagnol Rodrigo RATO, Directeur Général du FMI de juin 2004 à juin 2007 a été arrêté le 17 avril 2015 pour fraude fiscale.

Le successeur de M. Rato, Dominique Strauss Khan a connu l’infortune judiciaire que l’on sait dans une peu glorieuse affaire d’agression sexuelle au Sofitel de New York le 14 mai 2011 sur la personne de Nafissatou Diallo.

Le successeur de Dominique Strauss Khan, Mme Christine Lagarde a également maille à partir avec la justice française empêtrée qu’elle est dans l’affaire de l’arbitrage entre l’Etat et Bernard Tapie. Mme Largarde demeure toujours mise en examen pour « négligence coupable » à défendre les intérêts de l’Etat français comme elle était censée le faire. Rappelons que cette affaire porte sur la sentence arbitrale de 2008 qui avait octroyé quelque 400 millions d’euros à Bernard Tapie, dont 45 millions d’euros au titre du préjudice moral, pour clore le long litige qui opposait l’homme d’affaires au Crédit Lyonnais sur la revente d’Adidas

 

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. PROBLEME DU MALI C’EST L’EDUCATION.
    EDUCATION = ECOLE
    LES PSEUDO DEMOCRATES ONT DETRUIT LE SYSTEME EDUCATIF EN 1991 LORS DU COUP D’ETAT .
    LE RESULTAT C’EST LA FABRICATION DES TETES NOIRES DES COUFINS.
    J’ENCOURAGE MR L’AMBASSADEUR MAIS JE L’INFORME QU’IL FAUT LA VOLONTE POLITIQUE LOCALE POUR RESOUDRE CE PROBLEME.

  2. On ne dit pas le “successeur” mais le prédécesseur de M. RATO. Prenez la peine de vous relire journaleux de merde 👿

Comments are closed.